background preloader

Dispositif collectif au sein d'un établissement du second degré - MENE1015813C

Dispositif collectif au sein d'un établissement du second degré - MENE1015813C
La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées pose le principe de scolarisation prioritaire des élèves handicapés en milieu scolaire ordinaire, la scolarisation en milieu spécialisé étant l'exception. Les articles D. 351-3 à D. 351-20 du code de l'Éducation précisent les modalités de mise en œuvre des parcours de formation des élèves présentant un handicap. Dans le second degré comme dans le premier, l'état de santé ou la situation de handicap de certains élèves peuvent générer une fatigabilité, une lenteur, des difficultés d'apprentissage ou des besoins pédagogiques spécifiques qui ne peuvent objectivement être prises en compte dans le cadre d'une classe ordinaire. Ces élèves ont besoin de modalités de scolarisation plus souples et plus diversifiées sur le plan pédagogique, qui leur sont proposées par les unités pédagogiques d'intégration (UPI) depuis 1995 au collège et 2001 au lycée. 1. 2. 3.

http://www.education.gouv.fr/cid52478/mene1015813c.html

Related:  Connaissance du système éducatifOrientationHandicap & legislationÉlèves à besoins particuliersULIS

Remise des recommandations du jury Voir la synthèse Cnesco-Ifé des recommandations du jury Voir les recommandations du jury Voir le dossier de la remise des recommandations Comment sont rédigées les recommandations ? Les 25 membres du jury de la conférence de consensus, après avoir pris connaissance de la recherche scientifique sur le redoublement, écouté les experts et les praticiens lors des deux jours de séances publiques, se sont réunis à huis clos pour aboutir, par consensus, à la rédaction de conclusions sur le redoublement. Quelles sont les caractéristiques des recommandations ? ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire) : dispositifs collectifs au sein d'un établissement du second degré Les Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire constituent une des modalités de mise en œuvre de l'accessibilité pédagogique pour les élèves handicapés. Elles proposent, en milieu ordinaire, des possibilités d'apprentissage et des enseignements adaptés. 1. Admission – procédure d'admission

Tout savoir sur l'année scolaire 2016 - 2017 Dans quelques jours, les élèves, les enseignants, l’ensemble des équipes éducatives et les familles prendront à nouveau le chemin de nos écoles et établissements. La rentrée – moment fort de la vie de l’École – marque le passage au concret, à la mise en oeuvre, au terrain. Avec elle s’évanouiront d’eux-mêmes les fantasmes et les polémiques stériles. Non, l’arabe ne sera pas obligatoire, le latin n’aura pas disparu, et la maîtrise de la langue française sera, plus que jamais, une exigence fondamentale. MENE1525057C La section d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa) est une structure qui a toute sa place dans le traitement de la grande difficulté scolaire. Elle a pour objectif la réussite du plus grand nombre d'élèves. Les enseignants spécialisés qui y exercent instaurent un climat de confiance et un contexte pédagogique stimulant.

Les autres, mode d'emploi L'avis de Ricochet « Moi je ne suis pas magicien. Quand une fille me regarde, je ne devine pas si elle me trouve intéressant, exaspérant, antipathique, bizarre… En tous les cas, le mot « bizarre », je l’ai souvent entendu. Quand les autres parlent de moi. Chaque fois, une boule douloureuse se forme au milieu de mon ventre. » Arno, le protagoniste de ce court roman, est autiste.

Ma fiche CSE Par Maîtresse Vivi dans CSE le 9 Juillet 2014 à 12:38 J'ai décidé de partager avec vous ma fiche perso. Elle reprend de manière synthétique (17 pages quand même) tout ce que j'ai révisé pour cette épreuve orale. Scolarisation des élèves handicapés - Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) Les élèves scolarisés au titre des ULIS Les élèves scolarisés au titre des ULIS présentent des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l'autisme), des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladies invalidantes). Ce sont les commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décident de l'orientation d'un élève vers une ULIS qui lui offre la possibilité de poursuivre en inclusion des apprentissages adaptés à ses potentialités et besoins et d'acquérir des compétences sociales et scolaires, même lorsque ses acquis sont très réduits. Les ULIS sont des dispositifs permettant la mise en oeuvre des projets personnalisés de scolarisation (PPS). Mise en œuvre du PPS

MENE 1612034C La présente circulaire abroge et remplace la circulaire n° 2006-126 du 17 août 2006 relative à la mise en œuvre et suivi du projet personnalisé de scolarisation (PPS) et la circulaire n° 99-188 du 19 novembre 1999 relative à la mise en place des groupes départementaux de coordination Handiscol. Introduction Le droit à l'éducation pour tous les enfants, qu'ils soient ou non en situation de handicap, est un droit fondamental. Ce droit impose au système éducatif de s'adapter aux besoins éducatifs particuliers des élèves. L'accueil et la scolarisation des élèves en situation de handicap contribuent à développer pour tous un regard positif sur les différences. L'ensemble des adultes veille à ce que tous les enfants bénéficient en toutes circonstances d'un traitement équitable.

REDE1236612C La présente circulaire vise à réaffirmer les principes mis en œuvre par l'école quant à l'organisation de la scolarité des élèves allophones nouvellement arrivés. Elle abroge la circulaire n° 2002-100 du 25 avril 2002 relative à l'organisation de la scolarité des élèves nouvellement arrivés en France.Les modalités d'inscription et de scolarisation des élèves de nationalité étrangère sont fixées par la circulaire n° 2002-063 du 20 mars 2002. La scolarisation des élèves allophones relève du droit commun et de l'obligation scolaire. Assurer les meilleures conditions de l'intégration des élèves allophones arrivant en France est un devoir de la République et de son École. L'École est le lieu déterminant pour développer des pratiques éducatives inclusives dans un objectif d'intégration sociale, culturelle et à terme professionnelle des enfants et adolescents allophones.

Journal technopédagogique RÉCIT Commission scolaire de Charlevoix Journal technopédagogique du RÉseau pour le développement des Compétences par l’Intégration des Technologies (RÉCIT) de la Commission scolaire de Charlevoix. La personne-ressource du service local RÉCIT assume des fonctions de formation, de soutien et d’accompagnement, ainsi que des activités de mise en réseau et d’innovation pédagogique. Son mandat est principalement d’assurer l’intégration pédagogique des technologies de l’information et de la communication (TIC) en développant les compétences professionnelles du personnel de l’enseignement primaire et secondaire selon les divers domaines disciplinaires du programme de formation de l’école québécoise (PFEQ) et de la progression des apprentissages (PDA) au primaire et au secondaire. Le répertoire pédagogique Planète-éducation propose des ressources didactiques numériques utiles pour l’enseignement et l’apprentissage au primaire et au secondaire. La recherche s’effectue à partir de mots-clés, de sujets ou de catégories thématiques.

Conférence d'Eirick Prairat - La sanction éducative - Circonscription de Muret Circonscription de Muret Espace pédagogique Accueil > Pédagogie > Ressources > Conférence d’Eirick Prairat - La sanction éducative Conférence d’Eirick Prairat - La sanction éducative Voir la partie 1 : Voir la partie 2 : Les mots-clés de l'orientation Affectation L'affectation de l'élève à l'issue d'un cycle dans la voie d'orientation du cycle supérieur est réalisée en fonction des décisions d'orientation et des choix des représentants légaux de l'élève, ou de l'élève majeur. L'affectation est de la compétence du directeur académique des services de l'éducation nationale, pour les formations implantées dans le département.

Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées I.-Les bénéficiaires de l'allocation compensatrice prévue au chapitre V du titre IV du livre II du code de l'action sociale et des familles dans sa rédaction antérieure à la présente loi en conservent le bénéfice tant qu'ils en remplissent les conditions d'attribution. Ils ne peuvent cumuler cette allocation avec la prestation de compensation. Ils peuvent toutefois opter pour le bénéfice de la prestation de compensation, à chaque renouvellement de l'attribution de l'allocation compensatrice.

REDE1236614C La présente circulaire vise à définir les missions et l'organisation des centres académiques pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (Casnav).Elle abroge la circulaire n° 2002-102 du 25 avril 2002 relative aux missions et à l'organisation des centres académiques pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage.Le Casnav est une structure d'expertise auprès du recteur et des directeurs académiques sur le dossier des élèves allophones nouvellement arrivés en France et des élèves issus de familles itinérantes et de voyageurs. Cette expertise porte sur l'organisation de la scolarité des publics concernés, sur les ressources pédagogiques, sur la formation des enseignants et des cadres. Il participe également aux réflexions sur les politiques linguistiques.

Related:  Ecole inclusive