background preloader

Actualités - "Vers des centres de connaissances et de culture" : le vade-mecum

Actualités - "Vers des centres de connaissances et de culture" : le vade-mecum

http://eduscol.education.fr/cid60332/-vers-des-centres-de-connaissances-et-de-culture-le-vade-mecum.html

Related:  Le CCCCentres de connaissance et de cultureSystème éducatif

Vademecum 3C ®© Le Ministère de l’Éducation nationale, ancienne promotion, rend public, à la veille des passations de pouvoir, une pilule qui paraît déjà difficile à avaler pour les professeurs documentalistes. Vademecum 3C ®©. Prescrit sans ordonnance ni décret, ce texte répond à l’idée d’une expérimentation conseillée par la circulaire de rentrée 2012 [1]. Après un blocage de plusieurs années sur l’évolution nationale du CDI, limitée sur des idées très bureaucratiques d’une politique documentaire qui mettait à l’écart toute autre ambition pédagogique réelle, l’institution souhaite inspirer des changements, après le Pacifi, sans grande considération pour le travail effectué depuis toutes ces années par les professeurs documentalistes, qui travaillent souvent tant dans l’expérimentation que ce terme peut ne plus avoir beaucoup de sens à leur goût. Vade me cum, recta in murum

Apprendre ensemble à grandir connectés Une interview vidéo d’Anne Cordier, chercheuse en Sciences de l’Information et de la Communication, a été publiée sur la chaîne Youtube de Ludovia Magazine.Dans cet entretien sur les pratiques médiatiques adolescentes Anne Cordier s’appuie sur les enquêtes de terrain qu’elle a menées pour remettre en cause le mythe des Digital Natives. Ce mythe répandu empêche les enseignants de trouver leur juste place dans la relation pédagogique. Or le numérique ne remet pas en cause la nécessité de la relation élève/enseignant, d’ailleurs réclamée par les adolescents eux-mêmes. Les pédagogies socio-constructivistes, qui prennent en compte les pratiques des apprenants (et dans le cas du numérique, les pratiques non formelles sont importantes), mettent l’accent sur cette relation élève-enseignant, comme sur la relation entre pairs et le rôle essentiel du langage.

Refondation du socle critique les informations explicites et implicites issues de sa lecture ». Dans la seconde version du projet, la lecture et l’utilisation des médias culturels comme éléments de développement de la culture personnelle ont disparu du Domaine 5, et nous espérions qu’elles se retrouveraient dans cet « intérêt à lire » évoqué dans le Domaine 1. Nous notons heureusement, et la FADBEN a œuvré en ce sens, que dans la version finale, le plaisir de lire a bien été réintégré. Nous nous félicitons, sur ce point, de la cohérence du texte qui, dans l’annexe, précise que les connaissances et compétences doivent permettre à l’élève de « s’épanouir personnellement ». Pour l’essentiel, dans la seconde version du projet de Socle, le champ de qualification des professeurs documentalistes semble ne plus devoir s’exprimer que dans le Domaine 2, qui a été largement réorganisé.

Le Learning Centre n'est plus, vive le 3C ? Par Frédérique Yvetot La circulaire de rentrée est enfin parue et, cette année, un paragraphe va particulièrement intéresser les professeurs documentalistes : l'annexe 7. Et que dit cette annexe intitulée "Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation" ? Elle explique, entre autres, que « dans le cadre d'expérimentations, les établissements peuvent réfléchir à la mise en œuvre de «centres de connaissances et de culture » (3C) ». Qu'est-ce donc que ce 3C ? Vite, on clique sur le lien qui nous redirige vers une page d'Éduscol...

Centre de connaissances et de culture : vous avez dit « culture »? En choisissant de proposer une appellation française pour ce que les anglo-américains appellent learning centre, le ministère de l’éducation nationale a fait des choix de nombre. Les connaissances sont au pluriel, la culture au singulier. Si on imagine une appellation utilisant seulement le singulier – centre de connaissance et de culture- ou le pluriel – centre de connaissances et de cultures-, ou, pourquoi pas, une inversion du choix des nombres – centre de connaissance et de cultures, on voit bien que la signification s’en trouve modifiée. Compte-rendu final du GDRP 71 : LES IMPLICATIONS POSSIBLES DE LA VIE SCOLAIRE DANS LE CENTRE DES CONNAISSANCES ET DES CULTURES. - CPE - Vie scolaire- Académie de Dijon - aLaTrois Pour nourrir leur réflexion, ils se sont appuyés sur leurs expériences personnelles, sur des textes officiels et sur les écrits de nombreux spécialistes dont les documents figurent en annexes. Comme le résume Eric Lacroix, animateur du groupe, ce travail est" une introduction à la mise en place des C.C.C. et à l’implication des équipes vie scolaire dans leur mise en œuvre et dans leur fonctionnement". Document réalisé par les C.P.E du bassin de Digoin qui participent au G.D.R.P. : Chistine Anduze , Thierry Bergeron, Déborah Chemarin, Valérie Colas, Eric Lacroix, Joseph Martin, Hélène Peytard, Catherine Pothier, Nadège Racine, Nadège Tixier, Séverine Valdenaire Animateur : Eric Lacroix

Collège : mieux apprendre pour mieux réussir Après des années qui ont vu sa place et son rôle mis en cause à mesure que ses moyens s’amoindrissaient et que sa performance se dégradait, l’école est engagée dans une refondation globale qui est au cœur du redressement de notre pays voulu par le Président de la République. L'enjeu de cette refondation tient dans ce double défi de rétablir la performance du système éducatif, en assurant la réussite du plus grand nombre et en luttant contre le déterminisme social, et de rendre à l’école sa mission de transmettre et de faire partager les valeurs de la République. La loi du 8 juillet 2013 a déjà permis d’engager des évolutions positives, concentrées sur le premier degré, là où se forment les premières inégalités d’apprentissage. Aujourd’hui, nous devons prolonger la refondation en imaginant une nouvelle organisation du collège, opérationnelle dès la rentrée 2016.

Que cache la mode des learning centers ? Un dossier de Caroline Franc | Publié le , mis à jour le A l'occasion de la conférence Educpros du 6 avril 2012 intitulée "E-learning : comment mettre en place des outils utiles et attractifs ?" , zoom sur la réalité des «learning centers». Cette appellation désigne pour les uns une bibliothèque universitaire modernisée, quand d'autres y voient un concept architectural ou encore un lieu destiné plus aux rencontres qu'aux ressources documentaires comme au Rolex Learning Center de Lausanne. Derrière cette mode, se profile pourtant une question : quel avenir pour les BU (bibliothèques universitaires) ? C'est un édifice immaculé de 20.000 mètres carrés qui a la forme d'une vague.

Related: