background preloader

On the Phenomenon of Bullshit Jobs

On the Phenomenon of Bullshit Jobs

http://www.strikemag.org/bullshit-jobs/

Related:  Bullshit jobsthe future of workOther interests

L'invasion des «métiers à la con», une fatalité économique? «Avez-vous l’impression que le monde pourrait se passer de votre travail? Ressentez-vous la profonde inutilité des tâches que vous accomplissez quotidiennement? Avez-vous déjà pensé que vous seriez plus utile dans un hôpital, une salle de classe, un commerce ou une cuisine que dans un open space situé dans un quartier de bureaux? Passez-vous des heures sur Facebook, YouTube ou à envoyer des mails persos au travail? Voyage vers l’harmocratie ou comment manager la génération Z? Les modèles managériaux doivent être adaptés aux générations, à leurs attentes et à leurs aspirations. Nous entendons de plus en plus parler de management agile et d’holacratie alors que nombre d’entreprises sont toujours organisées selon le modèle de TAYLOR soulignant le retard de notre industrie. Le passage du TAYLORISME au management agile demande une modification totale de notre perception des organisations. Cependant, n’est-il déjà pas trop tard pour mettre en place de tels changements ?

LA REVUE DE PRESSE INTERNATIONALE DE PIERRE JOVANOVIC 2008 - 2014 De notre lecteur Willy " voici la base de données du DECODEX LIEN ICI (à sa sortie... elle évoluera par la suite sans doute). C'est assez intéressant de la parcourir d'un bloc, plutôt que de le faire site par site... vous comprendrez pourquoi... Faites en bon usage :D... astuce pour obtenir la totalité de la base: Si ça change un jour, il suffit de dé-compresser le plugin Firefox et de regarder un peu dans les fichier " .js " Avec quelques lignes de code, un programmeur un peu expérimenté arrivera à la mettre en forme... Les catégories sont dans l'ordre fausseInfo/Imprecis/fiable/Satirique/PasUneSource parceque selon moi c'est cette lecture qui est la plus intéressante...

Vers une société de «jobs à la con» ? Avez vous un «job à la con» ? Si vous avez le temps de lire cet article devant votre ordinateur au boulot, la réponse est probablement oui. Et à en croire la viralité (1) du pamphlet consacré aux «bullshit jobs» (en VO) signé David Graeber, anthropologue à la London School of Economics et une des figures du mouvement Occupy Wall Street, vous n’êtes pas pas le seul. C. Eisenstein: "Nous entrons dans l'ère où tout devient possible" La crise financière est en train de dévoiler un long processus de re-exploration d’idées anciennes et de valeurs oubliées, explique Charles Eisenstein dans cette interview. Pour ce penseur, la réponse à la crise se trouve dans la magie du don et la narration d’une nouvelle histoire. Charles Eisenstein est probablement l’un des auteurs les plus avancés dans la catégorie de la pensée intégrale avec sa spécialité : l’économie du don et la monnaie. Son dernier ouvrage, “L’Économie Sacrée“, est une bible de réflexion sur la valeur et l’argent dans la société actuelle et surtout celle de demain.

Emplois Foirreux – Bullshit Jobs / par David Graeber Hier je suis tombé sur cet article en effectuant ma lecture quotidienne de BoingBoing: “Bullshit Jobs” Article brillant qui nous permet de se poser quelques questions, certes gênantes mais trop peu abordées. J’ai donc décidé de traduire l’article pour les gentils barbus qui lisent peu ou pas l’anglais. La traduction est maison donc approximative (même si j’ai essayé de faire de mon mieux) et je suis sûr qu’elle est bourrée de fautes d’orthographe et de grammaire. Dans les années 30, John Maynard Keynes avait prédit que, à la fin du siècle, les technologies seront suffisamment avancées pour que des pays comme le Royaume Uni ou les Etats Unis envisagent des temps de travail de 15 heures par semaine. Il y a toutes les raisons de penser qu’il avait raison.

Et si on réinventait le travail ? Les emplois précaires, une malédiction ? Le CDI, la panacée ? Des modèles alternatifs refusent le dilemme. Ils privilégient l'indépendance du salarié et redonnent du sens au travail. Profitez sans compter des dimanches paresseux : bientôt, ils auront le goût amer des souvenirs. À propos de NewB NewB est une initiative novatrice pour créer une nouvelle banque honnête. La banque que nous avons à l'esprit est une coopérative fondée sur trois piliers essentiels et égaux. D’abord s’y retrouvent les citoyens. En tant que coopérateur et ensuite aussi en tant que client, ils sont indispensables pour créer la banque mais aussi pour la garder vivante. C’est aussi bien leur soutien participatif que leur soutien financier et leur implication comme client qui importent. Ils partagent la conviction qu’est possible et nécessaire une banque où les citoyens, à la fois clients et coopérateurs heureux, occupent la place centrale.

Intéressant. Les explications ne sont pas tout à fait satisfaisantes mais le constat est un peu flippant... D'où provient cette haine des opérations ? :/ by ferdma Aug 19

Sur les "bullshit jobs", c'est à dire un boulot dont les employés pensent qu'il ne sert à rien, et leur utlisation par la "classe dominante" pour maintenir leur hégémonie. by kehrlann Aug 19

Related:  EconomieDéconomie