background preloader

Learning Theory - What are the established learning theories?

Learning Theory - What are the established learning theories?

http://cmapspublic3.ihmc.us/rid=1LGVGJY66-CCD5CZ-12G3/Learning%20Theory.cmap

Related:  courant pédagogiqueMéthodes pédagogiquesThéories apprentissagechrishompsApprendre à apprendre

Socio-constructivisme, base théorique des pédagogies actives et collaboratives Ce mouvement pédagogique est à la base des principes du social learning. Mais de quoi s’agit il ? En réalité, il font suite aux travaux de Piaget, et démontrent que le processus d’assimilation/accommodation est en réalité assuré par une médiation sociale dans laquelle l’apprenant est co-auteur dans l’acquisition de la connaissance. Ainsi, l’environnement social, affectif, émotionnel joue un rôle primordial dans le développement cognitif de l’enfant et de l’adulte. Dans cette perspective, il est important de mettre en avant le fait que les acteurs de la construction et du développement intellectuel de l’individu sont bien évidemment les parents et les professeurs mais également les autres élèves de la classe. Ainsi le processus d’apprentissage comporte plusieurs dimensions : la capacité cognitive de l’individu en terme de développement neuronal par exemple mais aussi la richesse des interactions sociales dont il pourra bénéficier.

Platon, défenseur du «Renouveau pédagogique»? Deux fois par mois, Le Devoir lance à des passionnés de philosophie, d’histoire et d’histoire des idées le défi de décrypter une question d’actualité à partir des thèses d’un penseur marquant. En 2007, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a mandaté des chercheurs de l’Université Laval pour évaluer les effets du Renouveau pédagogique (2005) sur la réussite des élèves au secondaire. Les résultats ont été publiés le 2 février dans un rapport, Perception de l’enseignement et réussite éducative au secondaire : une analyse comparative selon que les élèves ont été exposés ou non au Renouveau pédagogique. Selon les auteurs, les résultats à l’épreuve finale de mathématiques des élèves exposés au Renouveau ont été légèrement inférieurs à ceux des étudiants qui n’y ont pas été exposés. Les auteurs ne concluent pas pour autant que le Renouveau est un échec. Ils interrogent les causes de ces résultats et nous invitent à réfléchir aux solutions.

Connaître les grands courants de l'apprentissage Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques. Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus.

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Workshops "Apprendre aujourd'hui et demain" Les modes d'apprentissage évoluent! Un peu, beaucoup, passionnément parfois, ou pas tant que cela? Le Campus virtuel en gestion (CVG), Now.be et l'AWT ont organisé le 16 décembre 2014 à Solvay-ULB une journée interactive pour faire le point sur les tendances qui font le buzz Une (r)évolution permanente S'il est incontestable que les modes d'apprentissage n'ont jamais cessé d'évoluer, de l'invention de l'écriture à celui de l'imprimerie jusqu'à la révolution numérique, soulageant toujours plus notre mémoire pour libérer le potentiel de créativité de notre cerveau comme l'explique Michel Serres, le marketing des technologies éducatives tend à nous faire croire que ce rythme s'est accéléré pour coller à celui des évolutions technologiques. Retour sur les neuf ateliers participatifs que le Campus virtuel en gestion (CVG), Now.be et l'AWT ont organisé le 16 décembre 2014 à Solvay-ULB pour mieux appréhender les changements annoncés, ce qui fonctionne et ce qui doit encore faire ses preuves.

Les grandes pédagogies et les pédagogues qui les sous-tendent. : si on parlait pédagogie Pédagogie : Science de l'éducation des enfants et plus particulièrement, science de l'enseignement. Toute activité déployée par une personne pour développer des apprentissages précis chez autrui. L’art de l’improvisation éducative Enseigner c’est souvent « agir dans l’urgence » et « décider dans l’incertitude », c’est faire face à la complexité, disait Philippe PERRENOUD (1996).Une fiche pédagogique que l’on ne retrouve plus à la dernière minute, des questions des élèves qui vous font réaliser que vous avez omis un point important pendant la préparation de votre leçon … le métier d’enseignant est toujours plein de surprises. Mais, la qualité d’un enseignant ne se mesure-t-elle pas également en fonction de sa capacité à faire preuve de créativité ? Qu’est ce que l’improvisation éducative et quel peut être son intérêt pour les pédagogues aujourd’hui ? Qu’est ce que l’improvisation éducative ? Pour le Professeur René Barbier : c’est tout simplement une pratique qui « provoque de la dissonance, déconstruit l'espace de la "renfermerie" (D.

Synthèse des recherches d'André GIORDAN Je souhaiterais vous faire partager mes préoccupations sur 3 domaines différents où j'ai échoué ou dans lesquels j'ai rencontré de sérieuses limites : 1. Je n'ai pas réussi à faire bouger la pédagogie universitaire, et pour commencer dans ma propre Faculté ! Bien sûr, ce n'est pas un problème spécifique… les questions se posent à l'identique dans les autres facultés… La pédagogie reste un oublié de l'Université. 2.

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes.

Apprendre à apprendre : Introduction L'essentiel à savoir pour réussir sans travailler plus mais mieux. "notre chance d’avenir repose sur ce qui fait notre risque présent : le retard de notre esprit par rapport à ses possibilités" Edgar Morin, dans La méthode, tome 3 : La connaissance de la connaissance Si la capacité à apprendre est innée, car dans la nature du cerveau, le "savoir apprendre", qui favorise la réussite et mène à une véritable autonomie, est une compétence complexe qui nécessite d'acquérir une méthodologie d'apprentissage, et d'accepter de modifier ses représentations sur l'apprentissage, et parfois même ses représentations de soi. Tout apprentissage est une transformation profonde, il faut changer pour apprendre et on change en apprenant. Insolite à l'université ? Non, si constatant l'importance de l'échec scolaire, et reconnaissant les limites de l'enseignement traditionnel de type transmissif, le système éducatif repense les notions d'enseignement-apprentissage pour offrir les meilleures chances à chacun.

Related:  Veille pédagogiqueMédias sociaux et éducationMOOC & coEducationPistes Pro Formation