background preloader

Jacques Derrida - Wikipédia - Waterfox

Jacques Derrida - Wikipédia - Waterfox
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Derrida. Jacques Derrida Philosophe français Philosophie contemporaine Jacques Derrida, né Jackie Derrida le à El Biar (Algérie), et mort le à Paris, est un philosophe français qui a créé puis développé la notion de déconstruction. Toute son œuvre consiste à interroger les couples d'oppositions telles que parole et écriture dans la linguistique, raison et folie dans la psychanalyse, sens propre et sens figuré dans la littérature, hostilité et hospitalité, masculin et féminin dans la théorie des genres ; oppositions qui correspondent au couple ontologique premier, sensible et intelligible, et ses multiples déclinaisons : intérieur et extérieur, rationnel et irrationnel, sens et non-sens, fondateur et fondé. En 2007, Derrida était considéré par The Times Higher Education Guide[1] comme le troisième auteur le plus cité dans les ouvrages de sciences humaines de l’année. Biographie[modifier | modifier le code] Related:  Courant de pensée

Déconstructivisme - Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La déconstructivisme est un mouvement artistique, particulier à l'architecture, qui a trouvé son nom dans celui du mouvement littéraire de la déconstruction dont l'universitaire Jacques Derrida fut le théoricien et la figure de proue. Son nom se réfère aussi au mouvement du Constructivisme russe des années 1920 dont il reprend certaines des inspirations formelles. Il revendique la philosophie postmoderne, en particulier ses idées de fragmentation et de polarité négative, qu'il associe à des processus de design non linéaire, à des thèmes comme la géométrie non euclidienne, en poussant à l'extrême des thèmes de l'architecture moderne comme l'opposition entre structure et enveloppe, entre plancher et mur, et ainsi de suite. Les apparences visuelles des réalisations dans ce style sont caractérisées par une imprédictibilité stimulante et un chaos contrôlé. Pourquoi déconstruire l’architecture ? En quoi consiste la déconstruction ?

Peter Eisenman - Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Eisenman. Peter David Eisenman est un architecte et théoricien américain, né le à Newark. Il vit et travaille à New York. Il est devenu la figure majeure de la déconstruction architecturale, celui qui régulièrement a intégré de façon explicite un questionnement philosophique dans son processus de conception. Biographie[modifier | modifier le code] Peter Eisenman éké le beaugoss a obtenu une licence (bachelor) en architecture de l'Université Cornell en 1955, une Maîtrise en architecture de l'Université Columbia, une Maîtrise et un Doctorat de l'Université de Cambridge en 1963. Posture critique[modifier | modifier le code] Wexner Center for the Visual Arts, États Unis Dès l’origine de son travail, Eisenman esquisse une réflexion sur la forme afin de rompre radicalement avec le rationalisme industriel issu de la tradition moderne dans les années 1960. 0698784590 appele la pute des garages

Daniel Libeskind - Wikipedia, the free encyclopedia - Waterfox Daniel Libeskind (born May 12, 1946) is a Polish architect, artist, and set designer of Polish Jewish descent. Libeskind founded Studio Daniel Libeskind in 1989 with his wife, Nina, and is its principal design architect.[1] His buildings include the Jewish Museum in Berlin, Germany, the extension to the Denver Art Museum in the United States, the Grand Canal Theatre in Dublin, the Imperial War Museum North in Greater Manchester, England, the Michael Lee-Chin Crystal at the Royal Ontario Museum in Toronto, Canada, the Felix Nussbaum Haus in Osnabrück, Germany, the Danish Jewish Museum in Copenhagen, Denmark, and the Wohl Centre at the Bar-Ilan University in Ramat-Gan, Israel.[2] His portfolio also includes several residential projects. Personal life[edit] Born in Łódź, Poland on May 12, 1946, Libeskind was the second child of Dora and Nachman Libeskind, both Polish Jews and Holocaust survivors. In 1968, Libeskind briefly worked as an apprentice to architect Richard Meier. Career[edit]

Zaha Hadid - Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Centre de construction BMW, Leipzig Zaha Hadid (en arabe : زها حديد), née le à Bagdad, en Irak, est une architecte irako-britannique, figure du mouvement déconstructiviste. Une monographie de son œuvre a été publiée en 2009[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Zaha Hadid étudie les mathématiques à l'université américaine de Beyrouth puis l'architecture à l’Architectural Association School of Architecture de Londres. Avec Koolhaas, elle rencontre Peter Rice qui la soutient à une période où ses œuvres semblent difficiles à construire. Le cabinet de design architectural - Zaha Hadid Architects - compte désormais 250 personnes. Principales réalisations[modifier | modifier le code] Œuvres achevées[modifier | modifier le code] Projets en cours[modifier | modifier le code] Elle a aussi : En 2010, le gouvernement irakien lui a commandé le nouveau bâtiment de la Banque centrale d'Irak. Projets inaboutis[modifier | modifier le code]

Robert Venturi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Venturi. Robert Venturi, né le à Philadelphie (États-Unis) est un architecte américain. Il est considéré comme un des précurseurs du postmodernisme. Biographie[modifier | modifier le code] Il a obtenu le prestigieux prix Pritzker en 1991. Il a construit de nombreux édifices mais c’est surtout son œuvre théorique qui a eu une forte influence. L'étude Complexity and Contradiction in Architecture publiée par le Museum of Modern art de New York en 1966, marque en effet la fin d'une époque, et nul autre traité n'aura pareille influence sur le cours de l'architecture durant les trois dernières décennies du XXe siècle. L'œuvre de Venturi est hétérogène en ce sens qu'elle comprend aussi bien des projets d'aménagement urbain que des villas, des musées que des supermarchés, des maisons de plage que des instituts de recherche. Principales réalisations[modifier | modifier le code] National Gallery près de Londres.

idée de recyclage, collage, ... Postmodernisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le postmodernisme désigne, dans son sens restreint[1] un mouvement artistique, théorisé par le critique d'art Charles Jencks[2], qui engage une rupture ironique avec les conventions anhistoriques[3] du modernisme en architecture et en urbanisme, tout particulièrement avec les prétentions à conclure l'histoire et à ignorer la géographie. Dans Le Langage de l'architecture postmoderne, paru à Londres en 1977[4], qui est le livre-manifeste de ce mouvement[5], Charles Jencks réinscrit l'architecture dans le fil d'une histoire générale des mouvements artistiques, incite à un retour aux compositions et aux motifs empruntés au passé[6], à un éclectisme s'appuyant sur un regard nouveau portant aussi bien sur la culture populaire et son expression architecturale (le « vernaculaire commercial » de Robert Venturi[7]), que sur la culture savante (le « néoclassique » de Ricardo Bofill). Le Ray and Maria Stata Center au MIT. Delcol.R..

Louis Sullivan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis Sullivan Columbian Gallery – A Portfolio of Photographs of the World’s Fair, The Werner Company, Chicago 1894 À partir des années 1890, il se lance dans la construction de gratte-ciel à armature d'acier et à toit plat qui gardent une division tripartite : Wainwright Building, Saint-Louis, 1890-1891Stock Exchange, Chicago, 1893-1894Guaranty Building, Buffalo, New York, 1894-1895 Parmi ses œuvres, on trouve : Bibliographie[modifier | modifier le code] Sullivan a publié deux livres de réflexion théorique et critique, Kindergarten Chats et Autobiography of an Idea. Claude Massu, L'architecture de l'école de Chicago, Dunod, Paris, 1993.Louis Sullivan, Autobiographie d'une idée, traduction C. Article connexe[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Louis Sullivan, sur Wikimedia Commons

Prairie School Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Prairie School est un mouvement architectural de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle qui concerna surtout le Mid-Ouest des États-Unis. Le style est marqué par la présence de lignes horizontales, de toits plats, de larges avant-toits en saillie et d'une ornementation maîtrisée. Il se place en rupture avec les façons de construire du XIXe siècle. L'horizontalité devait rappeler le paysage plan des Grandes Plaines, et expliquer le nom de cette école. Le principal initiateur fut Louis Sullivan, mais d'autres architectes appartiennent à ce mouvement : Voir aussi[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Prairie School, sur Wikimedia Commons Bibliographie[modifier | modifier le code] Frank Lloyd Wright & the Prairie School in Wisconsin : An Architectural Touring Guide by Kristin Visser. Article connexe[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

École de Chicago (architecture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'École de Chicago est un mouvement d'architecture et d'urbanisme nommée ainsi, car les premières réalisations qui en découlèrent se firent à Chicago, aux États-Unis à la fin du XIXe siècle. La phase d'apogée de ce mouvement est située approximativement entre 1875 et 1905. Ce mouvement est marqué par la construction rationnelle et utilitaire de bureaux, de grands magasins, d'usines, d'appartements et de gares. L'événement catalyseur de ce mouvement fut le grand incendie de Chicago qui eut lieu le : une grande partie du centre-ville fut détruite, et la nécessité de sa reconstruction permit l'émergence d'une nouvelle approche de la construction d'immeubles. Cette école est apparentée à la Prairie School qui traite, elle, de l'architecture résidentielle, avec pour principale figure de proue Frank Lloyd Wright (1867-1959), ancien collaborateur de Louis Sullivan. Jay Pridmore, Chicago architecture and design, New York, H.N.

Antoni Gaudí Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Gaudy. Antoni Gaudi (en catalan Antoni Gaudí i Cornet), né le à Reus ou Riudoms[1] et mort le à Barcelone, est un architecte catalan de nationalité espagnole et principal représentant de l'Art nouveau catalan (modernisme catalan). Son travail a marqué de façon durable l'architecture de Barcelone et constitue une « contribution créative exceptionnelle (…) au développement de l'architecture et des techniques de construction »[2]. Doté d'une intuition et d'une capacité créative hors du commun, Gaudí concevait ses immeubles de manière globale, mais aussi avec une telle créativité qu'il s'occupait aussi bien des questions structurales que des aspects fonctionnels et décoratifs. Après des débuts influencés par l'art néogothique, comme par certaines tendances orientalistes, Gaudí aboutit à l'art nouveau (modernisme catalan), à l'époque de sa plus grande effervescence, entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe.

Jean Nouvel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean Nouvel (né le à Fumel, Lot-et-Garonne, France) est un architecte français contemporain de renommée internationale. Biographie[modifier | modifier le code] Né à Fumel (Lot-et-Garonne) au sein d'une famille d'enseignants, Jean Nouvel passe sa jeunesse à Sarlat. Militant pour un renouveau de l'architecture en France, il cofonde le mouvement « Mars 1976 », en opposition à l'héritage de la Charte d'Athènes, et participe à la création du Syndicat de l'architecture, en rupture avec l'Ordre des architectes. Il fait ses premières armes dans le Périgord, réalisant une école maternelle à Trélissac et une villa à Champcevinel[1]. Le Palais de la culture et des congrès de Lucerne, inauguré en 1999, renforce sa notoriété internationale. Ses réalisations font la part belle au métal et au verre, jouant sur la transparence et les effets de lumière. Prix[modifier | modifier le code] Réalisations[modifier | modifier le code]

Frank Lloyd Wright Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Wright. Il est l’auteur de plus de quatre cents projets réalisés, musées, stations-service, tours d’habitation, hôtels, églises, ateliers, mais principalement des maisons qui ont fait sa renommée. Il est notamment le principal protagoniste du style Prairie et le concepteur des maisons usoniennes, petites habitations en harmonie avec l’environnement où elles sont construites. Premières années[modifier | modifier le code] Frank Lloyd Wright est né en 1867 dans la petite ville de Richland Centre au Wisconsin sous le nom de Frank Lincoln Wright. Un fondateur de l'architecture moderne[modifier | modifier le code] En 1893, Wright découvre l'architecture japonaise à l'exposition colombienne de Chicago. Wright s'installe à son compte, toujours à Chicago, après son départ de la firme de Sullivan. En 1894, il rencontre l'architecte Burnham (1846-1912) qui avait été impressionné par la maison Winslow.

Modernisme catalan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le modernisme catalan est un mouvement artistique d'origine catalane inscrit dans la tendance de l'Art nouveau en Europe et dans la continuité de la renaissance catalane. Le modernisme catalan se développa principalement, en particulier dans les arts décoratifs (architecture et architecture d'intérieur), pendant un demi-siècle, entre 1880 et 1930. Il a été fortement soutenu par la bourgeoisie catalane cultivée qui, par son mécénat, voulait ainsi satisfaire son élan de modernité, exprimer son identité catalane et démontrer sa richesse et distinction. Origine[modifier | modifier le code] Le mouvement se profile à partir du refus de l’architecture industrielle de la première moitié du XIXe siècle. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Les architectes et sculpteurs utilisent comme éléments décoratifs des représentations d'animaux et de végétaux, aussi bien pour les sculptures en bas ou haut-relief que dans les ornements.

Related: