background preloader

Déconstructivisme - Wikipédia - Waterfox

Déconstructivisme - Wikipédia - Waterfox
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La déconstructivisme est un mouvement artistique, particulier à l'architecture, qui a trouvé son nom dans celui du mouvement littéraire de la déconstruction dont l'universitaire Jacques Derrida fut le théoricien et la figure de proue. Son nom se réfère aussi au mouvement du Constructivisme russe des années 1920 dont il reprend certaines des inspirations formelles. Il revendique la philosophie postmoderne, en particulier ses idées de fragmentation et de polarité négative, qu'il associe à des processus de design non linéaire, à des thèmes comme la géométrie non euclidienne, en poussant à l'extrême des thèmes de l'architecture moderne comme l'opposition entre structure et enveloppe, entre plancher et mur, et ainsi de suite. Les apparences visuelles des réalisations dans ce style sont caractérisées par une imprédictibilité stimulante et un chaos contrôlé. Pourquoi déconstruire l’architecture ? En quoi consiste la déconstruction ? Related:  *docs I

Style international Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Style international est un courant en architecture qui s'est épanoui entre les années 1920 et la fin des années 1980 dans le monde entier. Ce style, qui marque l'arrivée des idées du Mouvement moderne aux États-Unis, notamment par l'intermédiaire de Philip Johnson au Moma à New York et de Ludwig Mies van der Rohe à Chicago, résulte du mariage des idées de l'école du Bauhaus et des techniques de construction en acier et en verre des États-Unis. Il caractérise une grande partie de l'architecture des Trente Glorieuses. Sa caractéristique principale est de construire des bâtiments en rupture totale avec les traditions du passé. Contexte historique[modifier | modifier le code] Les idées du Mouvement moderne domineront ainsi une grande partie de l'architecture durant les Trente Glorieuses. Le « Style international » est le résultat de réflexions du CIAM et de la Charte d'Athènes. Réalisations[modifier | modifier le code]

Architecture contemporaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'architecture contemporaine est par définition l'architecture produite maintenant, et cette qualification est donnée aux courants architecturaux de ces dernières décennies appartenant à l'histoire immédiate. Mais d'une façon encore plus générale le XX siècle est l'époque contemporaine définissant pour son architecture alors son caractère « contemporain », et dans ce cas voir l'Histoire de l'architecture#Époque contemporaine. L'architecture contemporaine est actuellement variée, elle associe des arts plastiques aux savoirs de la construction[1] et elle fait des références dans le style architectural à l'« architecture moderne » (par exemple en intégrant l'image de la charpente acier historique « shed » visible en transparence dans la façade d'édifices monumentaux construits actuellement) en plus des immuables références aux colonnes et frontons antiques. Elle sert un but pratique durable ou éphémère sur du bâti ancien ou nouveau. Le verre.

Fonctionnalisme (architecture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bellavista Klampenborg Denmark. Arne Jacobsen 1934. En architecture, le fonctionnalisme est un principe selon lequel la forme des bâtiments doit être exclusivement l'expression de leur usage. Cette formulation n’est pas si évidente à définir, car elle est matière à confusion et à controverse à l’intérieur de la profession, particulièrement en ce qui concerne le Mouvement moderne. On peut faire remonter la préoccupation fonctionnelle en architecture à Vitruve et à son triptyque où utilitas (qu’on pourrait traduire par commodité, confort ou utilité) au côté de venustas (beauté) et de firmitas (solidité), est l’un des trois piliers du programme classique de l’architecture. Cependant, le credo de Sullivan est profondément en décalage au regard des formes compliquées et anti-fonctionnelles pour lesquelles il est connu. Form follows WHAT? Portail de l’architecture et de l’urbanisme

Georges Candilis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Georges Candilis (en grec : Γεώργιος Κανδύλης/Yeóryos Kandýlis, Bakou, - Paris, ) est un architecte et urbaniste grec. Biographie[modifier | modifier le code] Il effectue des études d'architecture à l'école polytechnique d'Athènes de 1931 à 1936. Il rencontre Le Corbusier durant ses études, alors qu'il assiste au quatrième Congrès international d'architecture moderne qui se tient à Athènes en 1933. Membre fondateur du collectif Team 10 en 1953, Candilis apporte comme contribution principale son idée de "l'habitat du plus grand nombre". Après la fin de l'ATBAT, Candilis et Woods s'installent en 1954 à Paris, où ils créent leur propre agence, en partenariat avec l'architecte yougoslave Alexis Josic. En 1965, il ouvre un atelier extérieur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris à la demande de ses étudiants, le groupe C. En 1969, le partenariat avec Josic et Woods est rompu. Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Louis Sullivan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis Sullivan Columbian Gallery – A Portfolio of Photographs of the World’s Fair, The Werner Company, Chicago 1894 À partir des années 1890, il se lance dans la construction de gratte-ciel à armature d'acier et à toit plat qui gardent une division tripartite : Wainwright Building, Saint-Louis, 1890-1891Stock Exchange, Chicago, 1893-1894Guaranty Building, Buffalo, New York, 1894-1895 Parmi ses œuvres, on trouve : Bibliographie[modifier | modifier le code] Sullivan a publié deux livres de réflexion théorique et critique, Kindergarten Chats et Autobiography of an Idea. Claude Massu, L'architecture de l'école de Chicago, Dunod, Paris, 1993.Louis Sullivan, Autobiographie d'une idée, traduction C. Article connexe[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Louis Sullivan, sur Wikimedia Commons

École de Chicago (architecture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'École de Chicago est un mouvement d'architecture et d'urbanisme nommée ainsi, car les premières réalisations qui en découlèrent se firent à Chicago, aux États-Unis à la fin du XIXe siècle. La phase d'apogée de ce mouvement est située approximativement entre 1875 et 1905. Ce mouvement est marqué par la construction rationnelle et utilitaire de bureaux, de grands magasins, d'usines, d'appartements et de gares. L'accent est mis sur la durabilité, avec l'utilisation de matériaux modernes tels l'acier, le ciment et le fer forgé, le verre armé (pour la construction de dômes...). L'événement catalyseur de ce mouvement fut le grand incendie de Chicago qui eut lieu le : une grande partie du centre-ville fut détruite, et la nécessité de sa reconstruction permit l'émergence d'une nouvelle approche de la construction d'immeubles. Jay Pridmore, Chicago architecture and design, New York, H.N.

Antoni Gaudí Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Gaudy. Antoni Gaudi (en catalan Antoni Gaudí i Cornet), né le à Reus ou Riudoms[1] et mort le à Barcelone, est un architecte catalan de nationalité espagnole et principal représentant de l'Art nouveau catalan (modernisme catalan). Son travail a marqué de façon durable l'architecture de Barcelone et constitue une « contribution créative exceptionnelle (…) au développement de l'architecture et des techniques de construction »[2]. À ce titre, sous le nom d'Œuvres de Gaudí, sept de ses œuvres ont été classées par l'UNESCO patrimoine mondial de l'Humanité (le parc Güell, le Palais Güell, la Casa Milà, la Casa Vicens, la façade de la Nativité et la crypte de la Sagrada Família, la Casa Batlló et la Crypte de la Colonia Güell). L'œuvre de Gaudí a atteint au cours du temps une large diffusion internationale. Biographie[modifier | modifier le code] Naissance, enfance et études[modifier | modifier le code]

Rem Koolhaas — Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Koolhaas. Il fonde en 1975 à Londres, l'Office for Metropolitan Architecture (OMA soit « bureau pour une architecture métropolitaine »), avec Elia et Zoe Zenghelis, et Madelon Vriesendorp. L’objet de ce bureau d’architectes est « de définir de nouveaux types de relations théoriques et pratiques entre l’architecture et la situation culturelle contemporaine »[2]. En 1990, OMA travaillait sur le siège social d’Universal (Vivendi aujourd’hui) et est confronté pour la première fois au bouleversement des médias et du monde virtuel. Il est connu pour son ouvrage S,M,L,XL [6], associé au graphiste Bruce Mau[7]. Biographie[modifier | modifier le code] Casa da Música (Porto, Portugal) peu après son ouverture en 2005 Casa da Música, vue intérieure de la salle de concert En Asie, l'immeuble le SNU (Seoul Nation University museum of art), le musée de l'université nationale de Séoul, a été achevé en 2005.

Bernard Tschumi — Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Folie du Parc de La Villette Bernard Tschumi, né à Lausanne le 25 janvier 1944[réf. nécessaire], de nationalités française et suisse, est architecte et professeur à la Graduate School of Architecture, Planning and Preservation de l'Université Columbia (New-York, USA). Biographie[modifier | modifier le code] École d'Architecture de Marne-la-Vallée Fils de Jean Tschumi, architecte, Bernard Tschumi, après des études d’architecture à l’école polytechnique fédérale de Zurich (jusqu’en 1969), enseigne à l’Architectural Association de Londres (1970 à 1980), puis à l’Université de Princeton (1980-1981), ainsi qu’à la Cooper Union (1980-1983) et enfin à l’Université Columbia à New York dont il est le doyen de la Faculté d'Architecture, Planning and Preservation entre 1988 et 2003. Quinze ans de recherches théoriques précèdent l’entrée en architecture de Bernard Tschumi. Principales réalisations et projets[modifier | modifier le code]

Modernisme catalan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le modernisme catalan est un mouvement artistique d'origine catalane inscrit dans la tendance de l'Art nouveau en Europe et dans la continuité de la renaissance catalane. Le modernisme catalan se développa principalement, en particulier dans les arts décoratifs (architecture et architecture d'intérieur), pendant un demi-siècle, entre 1880 et 1930. Il a été fortement soutenu par la bourgeoisie catalane cultivée qui, par son mécénat, voulait ainsi satisfaire son élan de modernité, exprimer son identité catalane et démontrer sa richesse et distinction. Origine[modifier | modifier le code] Le mouvement se profile à partir du refus de l’architecture industrielle de la première moitié du XIXe siècle. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Les architectes et sculpteurs utilisent comme éléments décoratifs des représentations d'animaux et de végétaux, aussi bien pour les sculptures en bas ou haut-relief que dans les ornements.

Art nouveau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Art nouveau est un mouvement artistique de la fin du XIXe et du début du XXe siècle qui s'appuie sur l'esthétique des lignes courbes. Né en réaction contre les dérives de l’industrialisation à outrance et la reproduction sclérosante des grands styles, c'est un mouvement soudain, rapide, qui connaîtra un développement international concomitant : Tiffany (d'après Louis Comfort Tiffany aux États-Unis), Jugendstil[Note 1] (en Allemagne), Sezessionstil (en Autriche), Nieuwe Kunst (aux Pays-Bas), Stile Liberty (en Italie[1]), Modernismo (en Espagne), Style sapin (en Suisse), Modern (en Russie). Le terme français « Art nouveau » s’est imposé en Grande-Bretagne, en même temps que l’anglomanie en France a répandu la forme Modern Style au début du XXe siècle[2]. Apparu au début des années 1890, on peut considérer qu’à partir de 1905 l'Art nouveau avait déjà donné le meilleur de lui-même et que son apogée est atteinte[3].

Architectures de cartes postales: de l'oblique sans Claude Parent Je quitte un peu mes cartes postales.J'ai la chance d'avoir des réponses à des questions alors je vous les fais partager d'autant plus que les réponses proviennent de Monsieur Claude Parent lui-même, ne nous en privons pas.Je connais cette image publiée dans un livre intitulé "l'art d'installer les chambres d'enfants" aux éditions Alta Marie-Claire en 1979.La référence à la fonction oblique saute aux yeux et pourtant aucune mention de Monsieur Claude Parent. Le titre de la page " les plans obliques" et le papa architecte de l'article laissent croire à une intervention du grand architecte.Eh bien non !Claude Parent ne connaît pas ce suiveur obliquonaute mais ne s'en offusque pas. J'étais si sûr de moi...

Architecture oblique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'architecture oblique ou fonction oblique est un mouvement artistique, créé par Claude Parent et Paul Virilio en 1964, qui se définit comme « la fin de la verticale comme axe d'élévation, la fin de l'horizontale comme plan permanent, ceci au bénéfice de l'axe oblique et du plan incliné »[1]. Principes[modifier | modifier le code] Ses principes ont été développés par le groupe Architecture-principe[3] et dans l'atelier Virilio-Parent à l'École spéciale d'architecture. Œuvres influencées par ce mouvement[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Paul Virilio, Vivre à l'oblique, Paris, Jean-Michel Place,‎ 2008 (ISBN 978-2-85893-805-6)Paul Virilio, Bunker archéologie, Paris, Galilée,‎ 1958(en) Anthony Elliott, Profiles in contemporary social theory, Londres, SAGE,‎ 2001, 1e éd., poche (ISBN 978-0-7619-6589-3, lire en ligne)(en) Tadao Ando, 建筑师的20岁: World architects in their twenties, A.

Style néogothique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dessin de Viollet-le-Duc présentant la flèche de la cathédrale d'Amiens et son décor de plomb ; matériau très utilisé par les architectes du « Gothic revival », qui fut à l'origine d'une vague de saturnisme chez les ouvriers couvreurs et artisans d'art Le style néogothique est un style architectural né au milieu du xviiie siècle en Angleterre. Au XIXe siècle, des styles néogothiques de plus en plus rigoureux et documentés ont visé à faire revivre des formes médiévales qui contrastaient avec les styles classiques dominants à l'époque. On peut distinguer trois phases : le néogothique de Christopher Wren en Angleterre, appliqué aux universités comme Oxford ;la deuxième phase en Grande-Bretagne est parallèle au développement du roman gothique en littérature ;la maturité dans les années 1840 grâce aux progrès de la science historique. Histoire[modifier | modifier le code] Survivance et renouveau[modifier | modifier le code]

Related: