background preloader

Faites votre pain comme au XVIII° siècle...de la théorie à la pratique : Les préparatifs.

Faites votre pain comme au XVIII° siècle...de la théorie à la pratique : Les préparatifs.
Dans un billet précédent, je vous ai parlé de la méthode de panification pratiquée au XVIII° siècle, décrite par Auguste Parmentier dans un livre en direction de ce qu'on appelle aujourd'hui le "grand public". Nous allons maintenant aborder l'aspect pratique des choses. Pour vous allécher un peu, je vous montre tout de suite le résultat que l'on obtient avec cette méthode. C'est un pain blanc de base. Un pain bien levé, à la mie couleur crème, avec des alvéoles irrégulières, c'est le signe d'une bonne fermentation. Les pains industriels ont des petites alvéoles bien régulières. La croûte est épaisse, assurant la bonne conservation du pain, qui reste moelleux pendant plusieurs jours. même entamé, il mettra au moins cinq à six jours avant de rassir, si vous prenez soin de l'envelopper dans un torchon. Vous êtes suffisamment alléchés pour vous mettre au travail ? Pour cuire le pain il faut un four. Au XVIII° siècle, on ne connaissait que le four à bois. Voici mon four équipé de sa pierre.

http://www.dumieletdusel.com/archives/2012/06/10/24371160.html

Related:  pain

Pain paresseux ou le truc génial quand les boulangers partent en vacances Aujourd’hui, une recette hyper fastoche qui tombe à pic quand il n’y a pas une seule boulangerie ouverte à 25 km à la ronde. En effet, pas besoin de pétrissage, pas besoin de matériel spécialisé, il faut juste un peu de patience, parce que la pâte à besoin de fermenter au frigo quelques jours avant la cuisson du pain proprement dit. Donc exit la machine à pain ou le robot pétrisseur, il suffit d’un grand récipient en plastique et d’une cuiller de bois pour se lancer ! Et ensuite, la pâte est à disposition dans le frigo, et donnera un pain à volonté, en moins d’une heure. J’avais vu cette recette l’année dernière sur des blogs anglo-saxons et je n’avais pas eu l’occasion de tester. Je m’y suis mise il y a 3 semaines et ça m’a permis de retrouver ma copine Ipanama, qui a eu la bonne idée de publier la recette en mesures métriques, merci Ipanama !

Recette de pain maison en cocotte Pain maison en cocotte Publié dans Pains salés par Anne le 31 janvier 2014Popularité : 5 - Évaluations : 9 Pain en cocotte Faites votre pain comme au XVIII° siècle, de la théorie... On trouve aujourd'hui des livres pour faire son pain à la maison, que ce soit dans une machine ou à la main. Mais le premier livre de vulgarisation de la boulangerie, à destination des non professionnels, est sans aucun doute celui de Parmentier, publié en 1777. Oui,il s'agit bien d'Antoine Parmentier, celui de la pomme de terre. Cet illustre pharmacien, agronome et hygiéniste, qui voulait éradiquer la famine, s'est aussi beaucoup intéressé à la panification, fondant même une école de boulangerie. A l'époque, on faisait le pain principalement au levain.

J'attends un levain Vous l'attendiez, voici la méthode la plus simple pour faire naître un levain. Pour savoir si votre levain est né, vous devez voir les bulles de la fermentation à travers le verre. Certains font autrement et cela fonctionne aussi. Je ne prétends pas détenir la seule vérité en la matière. Pâte à pizza inratable, facile et rapide » S’il y a un plat universel, ce n’est pas le hamburger mais bien la pizza, parce qu’elle se limite à une base commune – la pâte – sur laquelle chacun peut disposer, agencer et exprimer sa différence*. Pour qu’une pizza soit réussie, il faut commencer par réussir la base qui est la pâte. Et même si il est impossible de réussir chez soi une pâte à pizza aussi parfaite que celle des pizzerias, on peut quand même obtenir quelque chose de tout à fait correct et savoureux. Et puis surtout, puisque c’est fait maison, alors c’est forcément bon! Voici la recette que j’utilise, une recette qui allie rapidité d’exécution et simplicité.

Faites votre pain comme au XVIII° siècle, le levain Votre levain est prêt ? Votre four est équipé de sa pierre ? Vous avez la farine ? Un endroit chaud pour faire lever la pâte ? On peut commencer ? Alors c'est parti. Banana bread à la coco et farine de manioc Avec cette recette, je découvre le banana bread. A mi-chemin entre le gâteau et le pain, voilà une recette saine et peu sucrée à consommer en guise de petit déjeuner sans gluten ou de goûter. J’ai testé pour l’occasion la farine de manioc, une farine très fine à la texture proche d’une fécule de maïs ou de pomme de terre. Elle me vient de la coopérative Taramasoandro (Madagascar) et pourrait prochainement être commercialisée en ligne avec des farines de banane plantain et de haricots rouges. J’ai associée la farine de manioc à celle de sarrasin et à la noix de coco râpée pour une version très gourmande et personnelle!

Le levain naturel : création d'un levain chef Création d'un levain chef Pour ensemencer la pâte à pain, on va créer un levain naturel "le chef", une fois pour toute au départ. Il s’agit dans un premier temps d’élaborer une culture initiale et on va entretenir ce levain spontané pour qu'il puisse donner à l'infini de bons pains. Pour le créer il faut rassembler les conditions nécessaires à la vie : de la chaleur et de la nourriture (eau + farine). Chaque levain naturel spontané du monde comporte et des bactéries lactiques et des levures vivant en symbiose. Ces bactéries et ces levures peuvent différer d'un levain à l'autre. Faites votre pain comme au XVIII° siècle, le pétrissage Dans le billet précédent, ICI, nous avons rafraîchi le levain. Maintenant, quatre heures plus tard, il a triplé de volume. Nous allons commencer le pétrissage. A défaut de pétrin en bois, prenez un grand récipient. Mettez-y toute la farine en fontaine, cela veut dire qu'on ménage un vide au centre. Ayez près de vous le sel dans une petite soucoupe, et la quantité d'eau exacte dans une carafe.

La Gâche Vendéenne La gâche vendéenne a été ajoutée à la liste des denrées européennes protégées. Cette brioche à la crème fraîche et au beurre, produit du terroir vendéen, plus proche de la tradition que la brioche vendéenne, la gâche se différencie de cette dernière par sa forme ovale. Vous allez voir, elle est très simple à préparer et ne demande pas une grande expérience en boulange ou en façonnage. Son histoire... La pâte à choux inratable de C. Michalak - ma.patisserie.over-blog.com Je ne remercierais jamais Cristophe Michalak pour cette formidable recette qui m'a définitivement réconcilié avec la réalisation de la pâte à choux ! Depuis que je l'ai testé, on ne m'arrête plus, j'en fais à tous les parfums c'est un vrai bonheur... aussi bien en cuisine, qu'à table ! De plus, grâce à son craquelin, on obtient de jolis choux bien ronds et non tous boursouflés ou bossus comme des fois :) Pour une quinzaine de beaux choux : - 50g de beurre demi-sel mou

Related: