background preloader

Les modèles d’affaires du web 2.0

Les modèles d’affaires du web 2.0
Les sites web 2.0 offrent toujours un accès gratuit à leurs services. Leur économie repose donc sur la capacité à valoriser les activités et les échanges qui se développent sur le site de manière à générer des revenus autour de ce service gratuit. Jean-Samuel Beuscart, Christophe Dacheux et Kevin Mellet, chercheurs au laboratoire Sense d’Orange Labs ont cherché à identifier les différentes modalités de monétisation de la présence et de l’activité des utilisateurs. L’occasion, à travers la modularité de ces différentes combinaisons, de mieux identifier et comprendre les modèles d’affaire du web 2.0. On peut identifier quatre modalités distinctes de monétisation de la présence et de l’activité des utilisateurs. Pour la plus répandue d’entre elles, la publicité, on peut en outre distinguer quatre façons très différentes de faire de la réclame en ligne, dont deux sont spécifiques aux univers du Web 2.0. 1. Ces quatre formes de monétisation assurent aux sites web 2.0 des revenus directs. 2.

http://www.internetactu.net/2008/03/07/les-modeles-d%e2%80%99affaires-du-web-20/

La e-démocratie du Premier ministre Julia Gillard se porte bien Publié le : 07/09/2010 - 14:25Modifié le : 07/09/2010 - 15:01 Alors que le Premier ministre, Julia Gillard, traverse une période délicate, son grand projet d’e-démocratie fonctionne plutôt bien permettant à l’Australie d’être l’un des États les plus en pointe dans ce domaine. Si Julia Gillard a pu se maintenir de justesse, ce mardi, à son poste de Premier ministre, l'un de ses grands projets, le "gouvernement 2.0" n’a, lui, jamais été en danger. Mis en place en juillet dernier, ce programme d’e-démocratie est l’un des plus avancés au monde. Il permet, le plus souvent, un dialogue direct à travers une myriade de sites officiels entre la population et les responsables. Surtout, il parie sur une plus grande accessibilité de l’information à une époque où les gouvernements ont tendance à contrôler de plus en plus ce qui se trame sur la Toile.

Critiques du Web² (1/4) : Quelles données libère-t-on ? « Intern Oui, les données valent de l’or. C’est aussi comme cela qu’on peut lire le Web à la puissance deux (Web²) de Tim O’Reilly et John Battelle. Mais si c’est effectivement le cas, si nous sommes tous assis sur un capital dont on mesure mal l’exploitation qui peut en être faite, pourquoi faudrait-il les libérer ? Que gagne-t-on à les partager ? Image : Illustration de Boris Müller pour le festival de littérature allemand de 2006 montrant les relations entre les lettres dans un poème, mis en avant par l’australien Andrew Vande Moere, l’auteur du cultissime blog infosthetics sur l’esthétisme de la visualisation de données, pour un article de PingMag sur la beauté de cette nouvelle discipline de représentation de l’information. Or l’ouverture des données ne va pas de soi pour les organisations.

La possible économie du Web 2.0 Pourquoi faudrait-il donc un Web 2.0 ? Manie des versions, ou réel changement ? Un petit upgrade sur la question. Comment transformer de la philosophie en innovation ? Bientôt ce ne sera plus une nouveauté, mais en attendant, le filon Web 2.0 est loin d’être tari. La troisième frontière du Web « Cratyle.net Chacun sent que le Web entre aujourd’hui dans une nouvelle phase de son développement. Les tentatives de synthèse fleurissent, mais ne semblent pas suffire à rendre compte des évolutions en cours. Peut-être sont-elles encore trop vagues? ou déjà trop précises? Les 50 chiffres à connaître sur les médias sociaux en 2012 L’heure est aux traditionnels bilans de fin d’année ! Même si elle n’est pas encore tout à fait terminée, on peut dire que 2012 aura été une année plutôt riche en ce qui concerne les média sociaux : le milliardième membre sur Facebook, la montée en puissance de Pinterest, les levées de fonds toujours plus énormes… Les chiffres traduisent l’engouement pour les médias sociaux, dont l’usage ne faiblit pas. Mais que faut-il retenir de cette année 2012 ? Nous avons compilé ici 50 chiffres marquants, qui résument bien ce qu’il s’est passé sur les médias sociaux au cours des 12 derniers mois. En attendant 2013… Facebook

Henri Isaac webmusic Ce site a pour vocation de divulguer et d'intégrer les informations utiles et pertinentes pour animer le cas Web Music écrit parHenri Isaac(Université Paris Dauphine). Ce cas fait l'objet d'une diffusion exclusive par la CCMP et est protégé par la législation relative aux droits d'auteur. Les informations disponibles sur ce site sont destinés aux enseignants des institutions qui ont acquis le cas légalement (tarifs ici).

L'inventeur du Web critique les lois antipiratage Pour Tim Berners-Lee, les législations qui suspendent l'abonnement des particuliers sont un «fléau». Aux Etats-Unis, des pionniers d'Internet ont écrit une lettre ouverte aux sénateurs où ils dénoncent les projets de filtrage. Les pionniers d'Internet se mobilisent pour défendre leur création, qu'ils jugent menacée par la nouvelle vague de législations antipiratage. Lors d'une conférence sur l'Internet à la Royal Society à Londres, le britannique Tim Berners-Lee, considéré comme l'inventeur du Web, s'est élevé mardi contre ces lois «qui entendent donner aux gouvernements et aux fournisseurs d'accès le droit et le devoir de déconnecter les gens».

L'Hadopi publie un exemple de son email d'avertissement La Haute autorité y invite les internautes repérés sur les réseaux de piratage à prendre «dans les meilleurs délais» des mesures pour sécuriser leur accès à Internet, sous peine de sanction. La Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a publié mardi un exemple des messages d'avertissement qu'elle enverra sous peu aux internautes dont les adresses IP seront repérées sur les réseaux de piratage. Dans ce message (voir au format PDF), l'Hadopi explique que l'accès à Internet du destinataire de la «recommandation» a été «utilisé pour mettre à disposition, reproduire ou accéder à des œuvres culturelles protégées par le droit d'auteur». Web au cube : la révolution du Web à venir ! - Blog du livre "We Mercredi 17 février 3 17 /02 /Fév 22:15 [Article publié sur Agoravox] En informatique, les logiciels se distinguent par un numéro de version [1]. Celui-ci indique le contenu fonctionnel et l’interface homme-machine à un instant donné.

Related: