background preloader

Logiciel libre

Logiciel libre
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo du projet GNU, initiateur du mouvement du logiciel libre. Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement[1]. Ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l'utilisateur et la possibilité de partage entre individus[2]. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d'auteur. Les « licences copyleft » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés. Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs »[Note 1]. Le logiciel libre est souvent confondu à tort avec : Définition[modifier | modifier le code] Premières ébauches[modifier | modifier le code] La FSF précise quelques points.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre

Related:  5.2. Construire un environnement numériqueLogiciel librevblatLinux

Qu'est-ce que le logiciel libre ? - Projet GNU Définition du logiciel libre Vous avez une question sur les licences de logiciel libre qui ne trouve pas de réponse ici ? Consultez nos autres ressources sur les licences et au besoin contactez le Labo des licences et de la conformité de la FSF à licensing@fsf.org. « Logiciel libre » [free software] désigne des logiciels qui respectent la liberté des utilisateurs. En gros, cela veut dire que les utilisateurs ont la liberté d'exécuter, copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer ces logiciels. Comment gagne-t-on de l'argent avec un produit gratuit ? Chacun reconnaît également qu'il serait malhonnête de gagner de l'argent : en cuisinant des recettes non-libres sur lesquelles il est rendu impossible, par des voies tant légales que techniques, d'effectuer une analyse indépendante, entre autres graves dysfonctionnements pourtant courants en informatique, en revendant des droits d'utilisation d'articles de loi non-libre, ou en revendant des droits à soigner. Cela constituerait de véritables arnaques envers la société toute entière ! Cela conduirait à des oligopoles, étouffant la concurrence et l'innovation, et abusant des consommateurs, comme on le constate dans l'informatique privatrice.

Catégories de logiciels libres et non libres [Traduit de l'anglais] À lire également : Mots à éviter (ou à utiliser avec précaution), car connotés ou prêtant à confusion. Ce diagramme, créé initialement par Chao-Kuei et mis à jour par plusieurs autres depuis, explique les différentes catégories de logiciels. Il est disponible sous forme de fichier SVG et de fichier XFig, sous les termes de la GNU GPL v2 ou supérieure, de la GNU FDL v1.2 ou supérieure ou de la Creative Commons Attribution-Share Alike v2.0 ou supérieure. Logiciel libre Guide d'hygiène informatique pour le particulier J’ai beaucoup aimé le petit guide d’hygiène informatique édité par l’ANSSI [PDF] à destination des responsables informatiques d’entreprises. Malheureusement, il n’existait rien de tel pour les particuliers, alors j’ai décidé de m’y atteler. Si vous lisez mon site depuis longtemps, je ne vais pas vous apprendre grand-chose dans ce guide, car je dispense ce genre de conseils depuis plus de 11 ans maintenant, mais pour ceux qui prennent le train en marche ou qui cherchent un document de synthèse à donner à leurs amis ou leur famille, vous êtes au bon endroit. Vous trouverez donc ici 17 règles (pour reprendre la terminologie utilisée par l’ANSSI) qui sont plus des conseils avisés pour tous ceux qui débutent et qui sont un peu perdus avec la sécurité de leur ordinateur ou de leur mobile. Bonne lecture.

Open source Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La désignation open source, ou « code source ouvert », s'applique aux logiciels (et s'étend maintenant aux œuvres de l'esprit) dont la licence respecte des critères précisément établis par l'Open Source Initiative, c'est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d'accès au code source et de création de travaux dérivés. Mis à la disposition du grand public, ce code source est généralement le résultat d'une collaboration entre programmeurs. L’open source a déjà investi tous les grands domaines du système d’information des administrations françaises[1] : environnements serveurs, domaines applicatifs, outils d’ingénierie, solutions de réseaux et sécurité. Les solutions open source sont désormais au même rang que les solutions propriétaires dans le paysage des logiciels du secteur public.

La neutralité du net Depuis 2016, le législateur européen protège la neutralité du net, en reconnaissant dans son règlement sur l’internet ouvert : le droit des utilisateurs « d’accéder aux informations et aux contenus et de les diffuser, d’utiliser et de fournir des applications et des services et d’utiliser les équipements terminaux de leur choix, quel que soit le lieu où se trouve l’utilisateur final ou le fournisseur, et quels que soient le lieu, l’origine ou la destination de l’information, du contenu, de l’application ou du service, par l’intermédiaire de leur service d’accès à l’internet ».le devoir des fournisseurs d’accès internet de traiter « tout le trafic de façon égale et sans discrimination, restriction ou interférence, quels que soient l’expéditeur et le destinataire, les contenus consultés ou diffusés, les applications ou les services utilisés ou fournis ou les équipements terminaux utilisés » • En savoir plus : consulter notre grand dossier

Le Libre peut-il faire le poids ? Dans un article assez lucide de son blog que nous reproduisons ici, Dada remue un peu le fer dans la plaie. Faiblesse économique du Libre, faiblesse encore des communautés actives dans le développement et la maintenance des logiciels et systèmes, manque de visibilité hors du champ de perception de beaucoup de DSI. En face, les forces redoutables de l’argent investi à perte pour tuer la concurrence, les forces tout aussi redoutables des entreprises-léviathans qui phagocytent lentement mais sûrement les fleurons du Libre et de l’open source…

Licence CC0 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pictogramme de la licence CC0 La licence CC0 concerne tous ceux qui mettent à disposition du contenu.

Related:  BTS SioLogiciels libresConcurrentswikipedia éco numériqueLogiciels libresLogicilesLibresOpen data & InternetmathematicsLe logiciel libre / Libre Software