background preloader

Simple comme Ubuntu - Linux - Livre sous licence libre - Documentation - Tutoriel - Framabook - Framasoft

Simple comme Ubuntu - Linux - Livre sous licence libre - Documentation - Tutoriel - Framabook - Framasoft
Ce framabook est notre « best seller ». Il a directement ou indirectement contribué à faire migrer de nombreux utilisateurs d'un système d'exploitation propriétaire (que l'on ne nommera pas) à un système d'exploitation libre. Et ils ne le regrettent pas ! Idéal pour s'initier à Linux (et éventuellement y rester !), la distribution Ubuntu est bien plus qu'un système d'exploitation. La qualité et la sécurité de Ubuntu sont reconnues puisqu'il est déjà utilisé par exemple par les députés de l'Assemblée française et va être déployé progressivement sur les postes de la Gendarmerie nationale. Ce livre propose une progression claire et pédagogique pour installer, apprivoiser et utiliser Ubuntu au quotidien. Ubuntu repose sur une importante communauté d'utilisateurs dont la communauté francophone est parmi les plus actives et efficaces : vous n'êtes jamais seuls pour résoudre vos problème et proposer vos solutions. « J’ai lu Simple comme Ubuntu. Le logiciel L'auteur Framakey Ubuntu Remix Le projet Related:  opensource

★ Documentation Ubuntu fr téléchargeable, dans ubuntu sur BioloGeek, l'avis d'un freelance passionné par le web et son évolution. Depuis le temps que vous l'attendiez : Henri l'a fait ! C'est tout simplement un travail de titan mais le résultat est bien là : 200 pages de documentation sur Ubuntu, une compilation des pages les plus utiles du site. Bien sûr cela demande relecture et c'est la raison pour laquelle je vous propose ces documents ici pour le moment. Téléchargez, corrigez et appréciez ! Il y a deux versions (chacune d'environ 3 Mo) : la documentation en pdf pour une lecture seule ou pour imprimer ;la documentation en odt pour corriger les fautes. Et cerise sur le gâteau, la carte de référence des commandes Ubuntu est disponible aussi dans les deux formats (par ici pour la version odt). Et hop, une archive de toute cette documentation (attention 7 Mo). Bon il s'agit maintenant de trouver un moyen aisé de faire les corrections (surtout vu la taille du document). Un seul mot pour Henri qui exprime toute ma profonde admiration : félicitations ! Merci à tous les contributeurs !

Installing Kubuntu - a video tour By Robin ' Roblimo' Miller on July 19, 2007 (9:00:00 AM) The first video shows how Kubuntu looks running directly from live CD, and gives you a brief look at the software included on the CD. Video number two steps you through the process of installing Kubuntu to your hard drive, and video number shows you how to install and remove software in Kubuntu. This Kubuntu video tour is the first of a series. In coming weeks and months we'll do similar tours of other popular GNU/Linux distributions, plus video tours and tutorials for many popular Linux applications. These little Linux.com video distro tours are not intended to be comprehensive tutorials. We now make all Linux.com videos available in both Flash and Ogg Theora formats. We encourage you to submit your own software tutorial and "tour" videos to Linux.com.

Chercher un logiciel libre éducatif Le Brésil a organisé la plus récente coupe du monde de football et accueillera les prochains jeux olympiques d'été. Mais qui sait que ce pays est le premier du monde à avoir fait entrer dans sa législation la protection avancée des droits civils sur Internet ? Qui sait que l'Uruguay est un pays champion des TICE, dans lequel chaque élève du primaire se voit confier un ordinateur portable ? Que Cuba dispose de l'un des meilleurs systèmes éducatifs du monde ? La modestie des nouvelles sur l'Amérique latine dans nos dispositifs d'informations tient peut-être à la barrière linguistique. L'espagnol, parlé par plus de 700 millions de personnes dans le monde, est loin d'avoir le statut de lingua franca dont bénéficie l'anglais. Ce dossier nous a permis d'arpenter la toile hispanophone et lusophone, à la recherche d'informations sur les thèmes transversaux qui nous intéressent tous : la pédagogie, l'usage des TIC en enseignement et formation, le renforcement des capacités des plus démunis.

unity est l'interface utilisateur par défaut des versions récentes d'Ubuntu (c'est-à-dire toutes les versions actuelles sauf Ubuntu 10.04 ). Unity a pour objectif de mieux utiliser l'espace de travail que les interfaces traditionnelles, et prendre en compte les dispositifs tactiles. Remarque : il est possible de retrouver l'ancienne interface (gnome-panel) en suivant ce tutoriel . est l'interface utilisateur par défaut des versions récentes d'Ubuntu. Elle est donc normalement déjà installée. Si ce n'était cependant pas le cas (en particulier pour une autre variante d'Ubuntu : Kubuntu, Xubuntu, Edubuntu…), on peut toujours installer le paquet (sauf sur Ubuntu 10.04 ) Pour Ubuntu 11.04 seulement : fermer la session utilisateur en cours et choisir le type de session à utiliser dans le dialogue du gestionnaire d'ouverture de session, comme indiqué dans la note plus haut. Si l'interface Unity n'apparaît pas, voici ce qu'il faut vérifier : Voici un aperçu de l'interface Unity pour Ubuntu : Il suffit :

Anatomy of the Linux kernel History and architectural decomposition M. Tim JonesPublished on June 06, 2007 Given that the goal of this article is to introduce you to the Linux kernel and explore its architecture and major components, let's start with a short tour of Linux kernel history, then look at the Linux kernel architecture from 30,000 feet, and, finally, examine its major subsystems. A short tour of Linux history Linux or GNU/Linux? You've probably noticed that Linux as an operating system is referred to in some cases as "Linux" and in others as "GNU/Linux." While Linux is arguably the most popular open source operating system, its history is actually quite short considering the timeline of operating systems. In the 1960s, Massachusetts Institute of Technology (MIT) and a host of companies developed an experimental operating system called Multics (or Multiplexed Information and Computing Service) for the GE-645. Figure 1. View image at full size Introduction to the Linux kernel Figure 2. View image at full size

Une vidéo canon sur le logiciel libre La vidéo est à télécharger (5 min - 42 Mo) au format OGG à ou ci-dessous : Téléchargez la séquence vidéo En voici le contenu : Maïtena Biraben : Le logiciel libre, c’est l’une des très grandes révolutions du siècle passé et aujourd’hui on en sait un peu plus sur le créateur du logiciel libre. Emmanuelle Talon : Oui, Richard Stallman il a aujourd’hui 56 ans, il n’est pas très connu du grand public mais c’est un dieu vivant pour les informaticiens, parce que c’est un des pères du logiciel libre, le père du logiciel libre. Emmanuelle Talon : Non, justement pas. Maïtena Biraben : Si on y arrive ! Emmanuelle Talon : Si on arrive, bien sûr, mais vous avez cette liberté. Maïtena Biraben : On a vu son playmobil… Emmanuelle Talon : Oui on a vu son playmobil, mais en fait c’est un personnage assez amusant, qui a beauocup d’humour, qui a une bonne tête… Maïtena Biraben : Est-ce que libre ça veut dire gratuit Emmanuelle ?

console Introduction à la Console Une console qu'est ce que c'est ? C'est un écran noir, qui est en attente d'une instruction, d'une commande shell. Notion de console Pour effectuer des actions en mode console, il faut entrer (exécuter) des commandes. Pour le commun des mortels, les consoles (car il peut en avoir plusieurs) sont émulées (ou simulées) par des Terminaux (une console dans une petite fenêtre) afin d'être accessibles en mode graphique. Cliquez ici : terminal pour une présentation des terminaux graphiques . Pour résumer, une commande est pour une console, ce qu'un clic est pour une fenêtre Différence entre terminal et console En réalité, un terminal n'est qu'une émulation d'une console. Il y a sur Ubuntu 6 consoles disponibles (tty1, tty2 …), elles sont accessible via Ctrl+Alt+Fx où x est le numéro de la console à laquelle vous voulez vous rattacher. À partir de "F7" il ne s'agit plus de consoles à proprement parler, mais de sessions Xorg, c'est à dire de Linux en mode graphique. ls -ad ~/ cd

Linux: Richard Stallman défend sa licence GPLv3 - Actualités - ZDNet.fr Alors que la troisième version de la licence GNU GPL (General Public License) est sur le point d’être bouclée, son inventeur Richard Stallman monte au créneau pour la défendre. La GPLv3, évolution de la licence historique des logiciels libres est critiquée, jusque dans le camp de la communauté open source. Linus Torvalds, inventeur du noyau Linux, a notamment exprimé ses réserves à plusieurs reprises. Dans une tribune publiée la semaine dernière, le président de la Free Software Foundation (FSF) explique donc «pourquoi passer à la GPLv3 est important». Le principal argument concerne les verrous DRM (gestion numérique des droits), ces systèmes qui limitent les possibilités d’usages afin de protéger les détenteurs de propriété intellectuelle. Ils sont surtout connus dans le cadre des dispositifs anticopie de vidéos ou de morceaux de musique diffusés. La GPLv3 protège de la «tivoization» Cette machine utilise des logiciels libres pour fonctionner.

Un Festival francophone auto-géré et décentralisé Forts de la réussite de la dernière édition de « Villes en Biens Communs » à l’automne 2013, ses acteurs ont imaginé pour 2015 un événement encore plus ambitieux, dans l’idée de toujours mieux populariser les communs comme levier majeur de la transition vers un monde durable. Les dates retenues, du 5 au 18 octobre 2015, permettront de s’inscrire dans la continuité d’Alternatiba avec qui les liens apparaissent de plus en plus évidents. Chaque ville, chaque territoire, chaque collectif local, désireux d’être partie prenante de ce nouveau « temps des communs » peut, comme en 2013, inscrire librement des évènements dans le programme de la quinzaine. Toutes ces actions sont auto-gérées et organisées de manière décentralisées. Des collectifs locaux organisent un temps fort partagé le samedi 10 octobre, afin de pouvoir rendre le festival plus visible au plan national et francophone.

LibreOffice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. LibreOffice est notamment soutenu par la Fondation pour le logiciel libre[3] et s'impose comme héritier naturel d'OpenOffice.org[4] en rassemblant autour du projet l'ancienne « communauté OOo »[4]. Histoire[modifier | modifier le code] Un stand de promotion du logiciel à OpenRheinRuhr, un événement allemand autour de Linux À la suite du rachat de Sun Microsystems, propriétaire de la marque OpenOffice.org, par Oracle[5] et aux difficultés relationnelles grandissantes entre Oracle et la communauté OpenOffice.org, celle-ci décide, le , de se détacher d'Oracle et de créer une fondation indépendante, The Document Foundation, pour poursuivre le projet sur une base plus communautaire sous le nom de LibreOffice. La communauté LibreOffice propose à Oracle de se joindre au projet en tant que membre et à cet égard, de lui céder la marque OpenOffice.org[5],[6],[7]. Ces événements font de LibreOffice l'héritier naturel du projet OpenOffice.org.

Brevets: Novell alerte sur les risques de la licence GPL 3 - Actualités - ZDNet.fr La future version 3 de la licence GPL, qui régit et protège les logiciels libres, pourrait-elle nuire au pacte de non-agression signé entre Novell et Microsoft? Ce sont les craintes exprimées par Novell, dans un document comptable rendu à la Commission américaine des opérations boursières (SEC). Ce document de 144 pages contient des données confidentielles relatives aux activités, brevets et accords technologiques concernés par l’accord entre les deux éditeurs, signé en novembre 2006. Rappelons que cet accord prémunit les clients de Novell, utilisateurs de son logiciel Suse Linux, de tout risque de procès que Microsoft pourrait intenter pour violation de ses brevets. La nouvelle version de la GPL, rédigée par la Free Software Foundation (FSF), est toujours en cours de finalisation; elle était attendue en mars dernier mais a pris du retard, en raison des débats qu’elle ouvre notamment sur les brevets. Des pactes de non-agression dans le collimateur de la GPL

carte_graphique Les cartes graphiques sont (quasiment) toujours fonctionnelles sous ubuntu grâce à des pilotes libres installés et utilisés automatiquement. Lorsqu'un choix de pilote est disponible il se fait dans le gestionnaire de pilotes additionnels. Ubuntu tend à intégrer de plus en plus de choix de pilote en utilisant ce système qui est chaudement recommandé. Toutefois les autres méthodes d'installation de pilotes sont toujours possibles, et parfois encore nécessaires. Elles sont détaillées dans les documentations ci-dessous qui sont classées par marque (après les documentations pouvant s'appliquer toutes marques confondues). Commencez d'abord par la page accélération graphique avant de revenir sur cette page au besoin pour plus d'information. Pour connaître le chipset de la carte graphique, vous pouvez utiliser l'une des commandes suivantes : lspci | grep "VGA compatible controller" lshw -enable pci -class display On reçoit par exemple : On peut pour cela consulter le log le plus récent de Xorg:

L'APRIL vous donne rendez-vous aux 8èmes « Rencontres Mondiales du Logiciel Libre » Paris, le 21 juin 2007. Communiqué de presse. L'Association nationale de référence pour la promotion et la défense du logiciel libre sera présente aux « 8èmes Rencontres Mondiales du Logiciel Libre » [1], qui se dérouleront du 10 au 14 juillet 2007 à Amiens. Les associations EPPLUG (les éleveurs de pingouins picards), CLX (Club Linux Nord-Pas de Calais), Oisux (Association Logiciels libres de l'Oise) et APRIL organisent les 8èmes Rencontres Mondiales du Logiciel Libre qui se dérouleront du 10 au 14 juillet à Amiens (dans les locaux de l'Université de Picardie Jules Verne et de l'ESIEE). Initiées à Bordeaux en 2000 par l'ABUL, ces rencontres constituent un des grands rendez-vous mondiaux entièrement consacrés au logiciel libre. « De nombreux experts du logiciel libre seront présents durant ces rencontres. L'APRIL sera présente à cet évènement : Vous êtes les bienvenus sur notre stand. Vous pouvez également nous contacter pour prendre rendez-vous pour un entretien. Références Contacts presse :

ubuntu_tweak Véritable boîte à outils pour Ubuntu et disponible sous GNU/Linux en licence libre 1), Ubuntu Tweak est très simple à prendre en main et permet en quelques clics de configurer ou gérer, efficacement et en mode graphique, de nombreux paramètres d'environnement et de système dont certains sont difficiles d'accès ou peu connus. Il permet aussi de libérer un peu de place en nettoyant le système d'éléments qui, au fil du temps, sont devenus encombrants et inutiles. Ubuntu Tweak n'est pas une application disponible dans les dépôts Ubuntu. Elle ne bénéficie ni de la validation officielle Ubuntu, ni du support des développeurs des équipes officielles Ubuntu. Pré-requis Disposer d'une connexion à Internet configurée et activée. Installation Pour éviter tout dysfonctionnement, il est fortement conseillé d'utiliser la version d'Ubuntu Tweak correspondante à votre version d'Ubuntu. Via le dépôt PPA Version stable Ce dépôt PPA vous propose la dernière version stable d'Ubuntu Tweak. puis3) puis5) Utilisation

Related: