background preloader

Les logiciels libres dans l'entreprise

Les logiciels libres dans l'entreprise
Réservés hier aux initiés, les logiciels libres sont aujourd'hui accessibles à toutes les entreprises et à tous les entrepreneurs, même s’ils ne sont pas informaticiens. Découvrez les applications existantes, mais avant de vous lancer dans le tout libre, prenez conscience des avantages et des inconvénients de cette solution. Les logiciels libres s'opposent aux logiciels commerciaux, appelés aussi propriétaires ou fermés, dominés par Microsoft. Particularité des logiciels libres : les utilisateurs sont libres de télécharger, copier, étudier, modifier, améliorer le logiciel. Attention, les logiciels libres et les logiciels open source, même s'ils ont une définition très proche, ne sont pas synonymes. Découvrez ce qui les différencie dans cet article. Les avantages L'argument principal est bien sûr la gratuité de la grande majorité des logiciels libres. Par définition, les logiciels libres sont téléchargeables en toute légalité. Les inconvénients Les applications Téléchargement et utilisation

Licences libres - GNU GPL... avec commentaires Nous essayons de lister sur cette page les licences de logiciel libre les plus communes, mais nous ne pouvons pas les lister toutes ; nous ferons de notre mieux pour répondre à vos questions sur les licences libres, qu'elles soient présentées sur cette page ou non. Les licences sont classées grosso modo par ordre alphabétique dans chaque section.1 Si vous pensez avoir découvert une infraction aux termes de l'une de nos licences, veuillez vous référer à notre page « Violation des licences GNU ». Si vous avez des questions au sujet de licences de logiciel libre, envoyez-nous un courriel (en anglais) à <licensing@fsf.org>. Comme nos ressources sont limitées, nous ne répondons pas aux questions portant sur le développement ou la distribution de logiciels privateurs,2 et vous aurez probablement une réponse plus rapide si vous posez une question spécifique qui n'est pas traitée ici ou dans notre FAQ. GNU General Public License (GPL), version 3 (#GNUGPL) (#GNUGPLv3) Clarified Artistic License

Linux n'est pas Windows | CommentCaMarche Cet article est long, mais sa lecture est très chaudement recommandée à toute personne qui souhaiterait passer sous Linux. Cela vous évitera de nombreuses frustrations. Note préliminaire: Cet article est copié de blog-libre.fr avec des corrections mineures. Il est lui-même la traduction de l'article original en anglais sous License CreativeCommons (by-nc-sa) Le document a été recopié ici car la page sur blog-libre.fr semble avoir disparu. Linux n'est pas Windows Par Fabien Noir de Chazournes, le mercredi, février 21 2007, 14:04 Commentaire de Fabien Noir de Chazournes: « J'ai découvert il y a quelques semaines une super page internet. Article traduit: Dans l'article suivant, je me réfère au système d'exploitation GNU/Linux et aux divers projets de logiciels libres et Open Source que l'on regroupe souvent sous l'appellation générique « Linux ». (Linux n'est pas Windows) À propos [NdT: Reste du glossaire: SE = Système d'exploitation ; LL = logiciel libre] C'est ici que se niche le problème. Non.

Définition d'un logiciel libre « Logiciel libre » [free software] désigne des logiciels qui respectent la liberté des utilisateurs. En gros, cela veut dire que les utilisateurs ont la liberté d'exécuter, copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer ces logiciels. Ainsi, « logiciel libre » fait référence à la liberté, pas au prix a (pour comprendre ce concept, vous devez penser à « liberté d'expression », pas à « entrée libre »). Pour bien montrer qu'il ne s'agit pas de gratuité, nous utilisons quelquefois en anglais l'expression libre software, qui emprunte au français ou à l'espagnol. Vous pouvez avoir payé pour obtenir une copie d'un logiciel libre ou vous pouvez l'avoir obtenu gratuitement. Nous faisons campagne pour ces libertés parce que chacun les mérite. L'« open source » est quelque chose d'autre : il a une philosophie très différente basée sur des valeurs différentes. Vous avez une question sur les licences de logiciel libre qui ne trouve pas de réponse ici ? Définition du logiciel libre Copyleft

A lire ! - Etude Cloud Computing : beaucoup de projets mais aussi des freins à l'adoption Image 1 sur 8 Du Cloud… enfin surtout du SaaS Marque ombrelle, le Cloud Computing en entreprise c’est d’abord des concrétisations dans le secteur des logiciels hébergés… des technologies accessibles depuis déjà plusieurs années. Ainsi pratiquement 60% des 331 décideurs témoignent du recours au SaaS par leur entreprise. C’est le double de la part de répondants (33,3%) rapportant des réalisations dans les domaines de l’IaaS et du PaaS. Globalement, les déploiements dans le domaine du Cloud Computing ont été entamés pour 61,5% des entreprises depuis désormais plus de 12 mois – rien d’étonnant à cela, si les mises en œuvres concernent des logiciels en mode hébergés.

Les DSI français se dotent de schémas directeur Open Source - Journal du Net Solutions Les grands groupes français commencent à adopter des politiques Open Source. Le point sur cette tendance, et les premières bonnes pratiques qui en résultent. Dès 2008, les grands groupes français ont commencé à s'interroger sur la pertinence de se doter d'une politique de choix technologique en faveur de l'Open Source et des logiciels libres. "L'Open Source apporte une culture du réseau susceptible d'enrichir l'intelligence de l'entreprise, tout en établissant un contre-pouvoir face aux éditeurs d'offres propriétaires", expliquait Marc Lagoutte, DSI de Danone, à l'occasion de l'assemblée générale 2008 du Club informatique des grandes entreprises françaises (Cigref). Schéma directeur Open Source : la France rattrape son retard "Comparé aux Etats-Unis, la France est en retard en matière de schéma directeur Open Source. "Les grandes DSI affichent un certain retard sur la mise en place de politiques Open Source qu'elles commencent à rattraper depuis deux à trois ans.

Désindexer son profil Facebook pour être invisible des curieux | CommentCaMarche On ne compte plus les exemples de personnes ayant subi les conséquence de l'indexation de leur profil Facebook dans les moteurs de recherche : Notre vidéo un futur employeur qui cherche à se renseigner sur vous ; l'employeur actuel voulant collecter des informations contre vous ; des collègues indiscrets souhaitant glaner des informations sur votre vie privée ; votre contrôleur des impôts, votre belle-mère, etc. Alors que faire pour limiter les risques de voir votre vie privée vous porter préjudice ? Globalement il existe plusieurs solutions, mais pour certaines d'entre-elles les équipes de Facebook ont su cacher ces options au plus profond des méandres du réseau social ! Désindexer son profil des moteurs de recherche Il s'agit d'une option simple mais méconnue du grand public, elle consiste à configurer Facebook pour qu'il indique aux moteurs de recherche de ne pas indexer votre profil. Voici où se trouve cette option : Sur la barre bleue du dessus, clic sur l'engrenage.

A LIRE - Open Source : avantages et inconvénients Quelle différence entre logiciel libre et Open Source ? Le logiciel libre est distribué avec son code source. Une licence définit légalement les conditions de copie et de redistribution pour que le logiciel reste libre. L'Open Source repose davantage sur une logique commerciale. Il implique l'accès au code source du logiciel mais n'est pas protégé par une licence. Open Source : quels avantages ? Investissement ciblé sur le métier L'investissement de votre entreprise porte sur l'intégration et le développement de logiciels spécifiques à votre cœur de métier. Respect des standards ouverts Le respect des standards ouverts permet d'assurer la pérennité des applications internes. Indépendance vis-à-vis d'un éditeur Les évolutions d'un logiciel libre, comme ses mises à jour, dépendent d'une communauté de développeurs et non pas d'un éditeur unique. Accès au code source Votre entreprise garde le contrôle des lignes de codes du programme. Développement communautaire Prolifération des licences

Le FBI veut son application pour espionner les réseaux sociaux Pour exploiter les données publiées par les internautes sur les médias sociaux, le FBI veut développer une application d'espionnage spécialisée sur ces types de réseaux. Le FBI (Federal Bureau of Investigation) américain envisage de développer une application qui lui permettra de suivre certains profils publics sur Facebook, Twitter et d'autres réseaux sociaux, afin de l'aider à mieux prédire le comportement des criminels, et de mieux réagir à des actions terrorisme et de troubles à l'ordre public. Un appel d'offres a été publié par le FBI demandant aux fournisseurs potentiels de contacter le Bureau. Le FBI veut définir les caractéristiques d'un tel système et évaluer son coût. Les agents auraient la possibilité d'afficher toutes les informations sur une carte, et pourraient également ajouter d'autres types d'informations, notamment les incidents passés et les emplacements de bâtiments importants comme les ambassades et les installations militaires.

Open source - Licences et business models des nouveaux éditeurs open source On distingue trois grandes familles de logiciels open source : (1) les produits de fondations (Apache, Eclipse, Linux, …), (2) les produits communautaires et (3) les produits d’éditeurs. La question des modèles économiques se pose essentiellement pour ces derniers, dont l'offre constitue une part croissante du patrimoine open source. On sait bien que les logiciels open source ne sont pas tous écrits par des bénévoles, le soir après leur travail, pour le plaisir ou pour la gloire. Ils existent, ces développeurs passionnés qui prennent sur leur temps libre pour faire avancer des projets. Ils existent, et on peut les remercier, mais ils n’écrivent au final qu’une toute petite partie des programmes open source que nous utilisons. Or développer un programme de qualité coûte cher, même s’il est open source. Puisque développer un programme coûte cher, il faut bien que l’éditeur trouve un retour sur son investissement. Vraiment open source ? Quels revenus ?

Related: