background preloader

Rhetological Fallacies

Rhetological Fallacies

http://www.informationisbeautiful.net/visualizations/rhetological-fallacies/

Related:  Rhetoric & FallaciesDialectique RhétoriqueRhetoric

Sophisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un sophisme est une argumentation à la logique fallacieuse. C'est un raisonnement qui cherche à paraître rigoureux mais qui n'est en réalité pas valide au sens de la logique (quand bien même sa conclusion serait pourtant la « vraie »). À l'inverse du paralogisme, qui est une erreur dans un raisonnement, le sophisme est fallacieux : il est prononcé avec l'intention de tromper l'auditoire afin, par exemple, de prendre l'avantage dans une discussion.

Calembour involontaire : Kakemphaton Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le kakemphaton est un calembour forcément malheureux et a priori involontaire, bien qu'il soit parfois difficile de savoir si le jeu de mots a été réalisé consciemment ou non. Exemples[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

L'Art d'avoir toujours raison Passages choisis 000815 [et de se faire détester de tous] par Schopenhauer PSYCH-K en francais -K® a vu le jour en 1988 grâce à Robert M. Williams dit Rob Williams. Il est le président de Myrrdin Corporation et directeur du centre international PSYCH-K®. Durant les 14 premières années de sa carrière, Rob a travaillé dans le monde de l'entreprise aux Etats-unis, occupant des postes importants dans différentes branches.

Le palmarès des villes sous surveillance La vidéosurveillance serait un outil apolitique. Notre enquête sur les 60 plus grandes villes de France montre, au contraire, que les caméras sont surtout imposées par l'UMP. C'est l'un des enseignements de notre palmarès 2011 de la vidéosurveillance en France. OWNI a étudié les systèmes de vidéosurveillance mis en place dans soixante municipalités françaises.

La Dialectique éristique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] « La dialectique éristique est l'art de la controverse. » Cet art repose sur la distinction entre la vérité objective d'une proposition et l'apparence de vérité que cette proposition peut prendre aux yeux des disputeurs et des auditeurs. La finalité de cet art est de fournir des moyens pour parvenir à cette dernière apparence, afin de convaincre les auditeurs que l'on a raison, même si l'on a objectivement tort. Causes et fonctions de la dialectique[modifier | modifier le code]

Petit recueil de 18 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi Petit recueil de 18 moisissures argumentatives à utiliser sans modération lors des concours de mauvaise foi, par Richard Monvoisin, vice-champion de mauvaise foi 2008, et Stanislas Antczak, champion 2007. (Certains sophismes sont davantage détaillés dans l’article Logique – Le monde de sophisme). Nous avons découpé ces moisissures argumentatives en trois grandes catégories : les erreurs logiques, les attaques, et les travestissements. Télécharger en format pdf ici. Liste des figures de style Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le style démontre une capacité à utiliser toutes les ressources de la langue. Les figures de style ont, depuis les débuts de l'art oratoire et de la rhétorique, fait l'objet d'un débat de classification. En raison de leur diversité et de leurs dénominations diverses, aucun classement exhaustif n'a abouti, hormis ceux présentés dans des traités stylistiques, anciens ou modernes.

Prenons-nous nos décisions à « l’insu de notre plein gré ? » Edito : Prenons-nous nos décisions à « l’insu de notre plein gré ? » Beaucoup d’entre vous se souviennent sans doute d’une phrase prononcée par un célèbre coureur cycliste des années 90 et qui avait fait rire la France entière : « Je me suis dopé à l'insu de mon plein gré ». Si cette phrase produisait un tel effet comique, c’est parce qu’elle portait en elle-même sa propre incohérence : comment en effet pourrions-nous décider de nos actes si nous n’en étions pas, au moins à un certain niveau, conscients et si les décisions que nous prenions ne résultaient pas de notre propre volonté ? Pourtant, à y regarder de plus près, la réalité est plus subtile qu’elle n’y paraît et les récentes avancées des neurosciences et des sciences cognitives ont montré, tant sur le plan conceptuel qu'expérimental, que nous ne choisissons pas toujours en conscience et que nous n’avons pas toujours conscience de nos choix ! On retrouve d’ailleurs le même phénomène en ce qui concerne nos réponses émotionnelles.

Une très très très courte histoire de la typographie. #infography Allez, On continue notre matinée avec le travail illustré de Karrie Fransman, une jeune et talentueuse étudiante en illustration au Central Saint Martins College, à Londres. Cette infographie est basée sur des cours qu’elle a pu avoir pendant ses études… des cours de typographie! L’information sur est volontairement ultra-simple et l’idée est de refléter sa vision de l’histoire de la typographie. Un résumé en six étapes donc qui…s’il était au moins appris par la plupart des gens, permettrait de créer une base culturelle et commune plutôt saine Rhétorique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Au-delà de cette définition générale, la rhétorique a connu au cours de son histoire une tension entre deux conceptions antagonistes, la rhétorique comme art de la persuasion et la rhétorique comme art de l'éloquence. La rhétorique grecque, telle qu'elle fut pratiquée par les sophistes et codifiée par Aristote, se préoccupait principalement de persuader. Dans l'Antiquité romaine, se fait jour une nouvelle conception de la rhétorique comme art de bien dire « bene dicendi scientia » selon les mots de l'orateur romain Quintilien[2]. A l'époque classique, la rhétorique s'étend à l'étude des textes écrits, et notamment aux textes littéraires et dramatiques, la conception romaine de la rhétorique l'emporte progressivement sur la conception grecque.

Sophisme - Paralogisme : argumentum ad hominem Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La locution latine ad hominem (à l'homme) ou argumentum ad hominem sert à désigner un argument de rhétorique qui fut au départ défini comme consistant à confondre un adversaire en lui opposant ses propres paroles ou ses propres actes[note 1]. De nos jours, fréquemment considéré comme une manœuvre malhonnête, il consiste à discréditer des arguments adverses, sans les discuter eux-mêmes, mais en s'attaquant à la crédibilité (paroles, actes, physique, etc.) de la personne qui les présente. Typiquement un argument ad hominem est construit comme suit : A affirme la proposition B.Opposer que A n'est pas crédible pour des raisons liées à ses paroles, à ses actes.Donc la proposition B est fausse.

Soi-même comme un autre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Soi-même comme un autre est un ouvrage du philosophe Paul Ricoeur paru au Seuil en 1990. Constatant la disparition de l'ego de l'idéalisme de Descartes ou Kant, il s'efforce de refonder l'ego, le Soi-même, mais désormais en référence permanente à l'Autre. « l'Autre n'est pas seulement la contrepartie du Même, mais appartient à la constitution intime de son sens » (p380). Paul Ricoeur fait dialoguer de multiples traditions de pensées (Philosophie de l'action, narratologie, philosophie analytique, phénoménologie, psychanalyse...) et de multiples philosophes; son œuvre constitue un bon exemple des constructions philosophiques de la fin du XXe siècle, refusant de s'arrêter à une interprétation définitive et préférant intégrer largement les philosophes "autres" dans une "méthode fragmentaire qui a constamment été la nôtre" (p345). Résumé[modifier | modifier le code] Première étude.

Related:  psy opsperisapavicevicPsychologymanipulation