background preloader

Délinquance, justice et autres questions de société

Délinquance, justice et autres questions de société
La montée des périls économiques trouve, hélas, un écho dans la sphère politique et intellectuelle, et au sentiment d’instabilité économique s’arrime alors un sentiment d’insécurité qui provoque une perte de repères, loin de l’esprit fraternel, de ce bien-vivre ensemble, de cet universel qui transcende nos différences. Émerge alors une peur d’être envahi, d’être dissous dans cet Autre que l’on ne veut pas connaître. En 2013 s’est étalée dans les médias une curieuse « libération de la parole », ce racisme « décomplexé », comme si l’idéologie raciste, antisémite et xénophobe était toujours là, habitant trop de Français, mais qu’elle avait enfin pu s’exprimer, se désenfouir. Curieuse terminologie : les termes de libération comme de décomplexion portent une connotation positive, la marque d’un progrès, qui témoigne d’une souffrance d’avoir gardé ces idées par devers soi. Les travaux des chercheurs apportent des éléments essentiels pour rendre compte de la réalité des phénomènes racistes.

http://www.laurent-mucchielli.org/

Related:  Dossier 2. LA DEVIANCEDeviance et délinquanceSciences Sociales et Politiques

Un « ensauvagement de la société » ? Les études montrent, elles, une relative stabilité de la délinquance depuis quinze ans Le 5 juillet, à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), un chauffeur de 59 ans a été frappé mortellement après avoir demandé à quatre hommes de quitter son bus. A Lyon, le 21 juillet, une aide-soignante de 23 ans succombe à ses blessures après avoir été traînée au sol sur 800 mètres par une voiture, à la suite d’une banale altercation. Le 4 août, à Soisy-sous-Montmorency (Val-d’Oise), un père de famille est passé à tabac dans une laverie alors qu’il demandait à d’autres clients de porter un masque. A Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), une infirmière est frappée, le 11 août, pour avoir, elle aussi, réclamé le port du masque à deux jeunes gens présents dans son bus. L’été a été émaillé de faits divers particulièrement violents suscitant une vive émotion dans la société et des réactions politiques.

Le vrai, le faux et l’invérifiable du débat sur l’insécurité « Il faut stopper l’ensauvagement d’une certaine partie de la société. » Ces propos du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, dans un entretien au Figaro le 24 juillet ont préfiguré l’un des thèmes récurrents des discours politiques de la rentrée. Du Parti communiste à l’extrême droite, en passant par le gouvernement, la quasi-totalité des personnalités politiques qui se sont exprimées ces derniers jours ont donné leur avis sur le climat d’« insécurité » dans lequel se trouverait la France. Derrière les petites phrases, de quoi est-il question ? De quels types de violences, de quels constats parle-t-on ? Difficile de s’y retrouver tant les intervenants au débat semblent eux-mêmes diverger. Nous avons confronté leurs discours aux faits.

Admission en 1ère année : quatre épreuves pour donner leur chance à tous les meilleurs talents Tous les lycéens candidats pour l’entrée à Sciences Po en septembre 2021 passeront les mêmes épreuves. Une seule procédure d’admission, aux critères d’excellence unifiés et étoffés, pour distinguer les talents de demain. Explications en détail. > Lire le communiqué de presse À Sciences Po, nous considérons chaque candidat comme une personne singulière, une combinaison unique de talents, d’intérêts, de passions.

l'autorité parentale noyée dans le sang? - Maria Maïlat Dimanche 26 juin 7 26 /06 /Juin 23:28 En 1881, c’est l’automne lorsque Nietzsche, brûlé par la fièvre, note: “Il y a toujours une heure où la plus puissante des pensées, celle de l'éternel retour de toutes choses surgit d'abord chez un individu, puis chez beaucoup, enfin chez tous – c'est chaque fois, pour l'humanité, l'heure de midi.” En relisant ses mots, il m’est venu à l’esprit que l’heure de midi dont nous sommes accablés dans la politique de l’enfance, cette heure terrible s’appelle “le retour des origines” dominé par le “soleil noir” du biologique. L’heure est au double retour sur une ontologie nouée autour du fantasme d’un parental réduit aux gènes, au test ADN.

Déviance La déviance : normes, transgression et stigmatisation Deviance : norms, transgression and stigmatization Sujet / subject Un petit article de synthèse sur les théories en sociologie et psychosociologie de la déviance / A short and synthetic text on theories in sociology and psychosociology of deviance. En France, la violence est-elle en hausse ? À en croire une majorité de Français, la violence a tendance à augmenter dans le pays. Interpellations, affrontements avec la police, rassemblements qui dégénèrent, faits divers sordides... Le ministre de l'Intérieur a même utilisé le terme d'"ensauvagement". Mais la société française est-elle de plus en plus violente ? Pour répondre à cette question, deux types de chiffres existent et se contredisent.Il y a d'abord les statistiques administratives, les plaintes et flagrants délits enregistrés par les forces de l'ordre.

Délinquance : l’année 2020 marquée par une hausse des faits constatés de violences sexuelles et intrafamiliales Le bilan annuel de la délinquance présenté jeudi 28 janvier par le ministère de l’intérieur illustre les particularités d’une année 2020 marquée par deux longues périodes de confinement, du 17 mars au 10 mai, puis du 30 octobre au 14 décembre, entre promiscuité inédite, occupation quasi constante de lieux d’habitation et mobilité considérablement réduite. Le tableau chiffré des infractions dressé par le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) rend logiquement compte des conséquences de ces épisodes. Il confirme également, sans surprise, une indiscutable tendance de fond : la recrudescence des violences intrafamiliales, redoutée des associations de prévention et de défense des victimes dès l’annonce du premier confinement, le 16 mars 2020. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Maltraitance des enfants : une étude démontre l’effet du confinement sur les violences physiques Il vous reste 59.9% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Inégaux dès le berceau : des SMS pour améliorer les interactions langagières entre parents et enfants de familles défavorisées ? Note IPP n°59 - Octobre 2020 Note IPP n°59 Octobre 2020 Auteurs : Clément de Chaisemartin, Charlotte Combier, Quentin Daviot, Marc Gurgand, Sophie Kern Famille et parenté : normes et comportements Bibliographie Critique Contribution Coordonnée par C. Rossier du même auteur Unité « Fécondité, famille, sexualité », Ined Lesthaeghe Ron (ed.), Meaning and choice: value orientations and life course decision , The Hague, NIDI and Brussels, CBGS, 2002.

« L’entretien avec l’agent de la CAF a été une humiliation » : les bénéficiaires du RSA dans l’enfer des contrôles Sur fond de consensus politique, et forte du soutien de l’opinion publique, la chasse aux fraudes à la prestation sociale est ouverte. Les Caisses d’allocations familiales (CAF), qui toutes prestations confondues (allocations familiales, aides au logement, allocation aux adultes handicapés…) distribuent quelque 95 milliards d’euros à 13,5 millions d’allocataires sont en première ligne. Au fil des ans, des progrès du big data, et des interconnexions de fichiers, elles intensifient et affinent les contrôles – parfois jusqu’à l’acharnement, comme le dénoncent plusieurs associations telles qu’ATD Quart Monde, le Secours catholique, Aequitaz, et jusqu’au Défenseur des droits.

Related: