background preloader

Le bilan fonctionnel : définition, utilité et construction

Le bilan fonctionnel : définition, utilité et construction
Le bilan fonctionnel constitue une représentation particulière d’un bilan comptable. Les postes y sont réorganisés et assemblés selon leur fonction et leur degré de liquidité. Compta-Facile consacre une fiche complète au bilan fonctionnel qui répond à la question : qu’est-ce qu’un bilan fonctionnel ? A quoi sert-il ? Comment le construire ? Qu’est-ce qu’un bilan fonctionnel ? Par définition, un bilan fonctionnel est une forme de bilan dans lequel les emplois et les ressources sont classés par fonction (investissement, financement, exploitation et hors exploitation). d’où vient l’argentet à quelles finalités il est employé. A quoi sert un bilan fonctionnel ? Le bilan fonctionnel présente une certaine utilité puisqu’il permet d’analyser la structure financière d’une entreprise en comparant ses emplois (actifs) à ses ressources (passifs). Il permet de mener ce que l’on appelle une analyse fonctionnelle afin de vérifier l’équilibre financier de la structure d’une entreprise :

http://www.compta-facile.com/bilan-fonctionnel/

Related:  Gestion Finance MDFA4.6

La capacité d'autofinancement (CAF) : définition, calcul et intérêt La capacité d’autofinancement désigne l’ensemble des ressources internes générées par l’entreprise dans le cadre de son activité qui permettent d’assurer son financement. Nous étudierons dans cet article de Compta-Facile la capacité d’autofinancement (CAF) : qu’est-ce que la capacité d’autofinancement ? Comment la calculer ? Pourquoi ? Comment interprêter une CAF ? Besoin d'un expert-comptable ? Les ratios financiers issus du bilan Le bilan est un document comptable qui contient des données représentant la base de calcul de certains ratios financiers. Compta-Facile y consacre un article complet qui répond aux questions : quels sont les ratios du compte de résultat ? Comment les calculer ?

Soldes intermédiaires de gestion - SIG Dans le système développé de la liasse fiscale, le plan comptable général prévoit le calcul de neuf soldes intermédiaires de gestion. Afin de rendre ces soldes comparables entre différentes entreprises, la Centrale de bilans propose une analyse plus économique (pour certains auteurs, les SIG du PCG sont de nature trop juridique) par certains retraitements, expliqués dans une deuxième partie (SIG CDB en fin de fiche). Tableau des SIG précognisé par le Plan comptable général Marge commerciale Elle constitue un indicateur fondamental de l'activité des entreprises commerciales. Les calculs des taux de marges facilitent les comparaisons inter-entreprises; Ils peuvent-être calculés par branche d'activité, par produits et constituent d'excellents outils de gestion.

Les soldes intermédiaires de gestion - SIG Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) permettent d’analyser le résultat de l’entreprise en le décomposant en plusieurs indicateurs importants, ce qui permet d’obtenir de l’information sur l’activité d’une entreprise et la formation de son bénéfice (ou déficit). Le calcul des soldes intermédiaires de gestion s’effectue à partir des mêmes éléments que ceux qui figurent dans le compte de résultat : les charges et les produits. 1. Utilité des soldes intermédiaires de gestion (SIG)

Enregistrement d'une vente Lorsqu’une société effectue une vente de produits finis, de marchandises ou même de prestations de service, elle doit enregistrer au crédit un produit en utilisant un compte de la classe 7. Cet enregistrement se fait à la date d’émission de la facture adressée au client. Les ventes de marchandises, sont des biens revendus en l’état, et doivent être enregistrées dans les comptes ou sous-comptes du 707. Lettrage comptable Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le lettrage comptable d'un compte (généralement un compte de tiers) est une opération comptable qui consiste à affecter un seul repère à 2 ou plusieurs entrées comptables dans ce compte, la somme des entrées au crédit devant être égale à la somme des entrées au débit. Le but est d'associer ainsi les opérations (par exemple association d'une facture et de son règlement, ou d'un règlement qui solde 3 factures), et de constater quelles opérations restent sans association.

Qu'est-ce qu'un bilan comptable d’entreprise ? Explications Au cours de vos exercices annuels, vos associés, votre banquier ou l’administration des impôts peuvent vous demander plusieurs documents, dont le bilan de l’entreprise. Ce dernier est la pièce qui vous sert à répertorier les sources et les utilisations des fonds dont vous disposez pour des périodes de 12 mois. Petite-enterprise.net met à votre disposition les informations principales à connaître à propos de ce document. Définition du bilan d'une entreprise Un bilan est un état de synthèse qui permet de décrire en terme d´emplois et de ressources la situation patrimoniale de l´entreprise à une date donnée.

Bien gérer l'enregistrement et classement des pièces comptables Lorsqu’une entreprise tient elle-même sa comptabilité, elle procède à l’enregistrement des pièces comptables. Ses justificatifs comptables peuvent prendre différentes formes (factures d’achats, factures de ventes, relevés bancaires) mais ils doivent, dans tous les cas, faire l’objet d’un classement et d’un archivage rigoureux. Compta-Facile vous dévoile les bonnes pratiques à adopter en matière de numérotation et de classement des pièces comptables. Les bases de la comptabilité Vous trouverez ici toutes les méthodes et techniques comptables, de l’enregistrement des opérations courantes à l’analyse comptable en passant par les flux de trésorerie, les documents de synthèses, la consolidation etc… A quoi sert la comptabilité ? La comptabilité est une matière essentielle permettant d’obtenir une image sincère et fidèle de l’entreprise.

Le mécanisme de la partie double en comptabilité La procédure d’enregistrement des écritures comptables repose sur un mécanisme fondamental : la comptabilisation en partie double des opérations. Compta-Facile vous propose une fiche complète sur la comptabilité en partie double. 1. L’enregistrement des opérations dans des comptes Calcul des coûts : détermination des coûts partiels Calcul des coûts : La méthode des coûts partiels A- Le principe de la méthode des coûts partiels Le coût d’un produit est la somme de la valeur des ressources (charges) utilisées pour fabriquer ce produit. Par analogie, un coût partiel est une partie du coût global du produit (c'est-à-dire une partie de son coût complet). La méthode des coûts partiels répartie les charges en trois catégories : Les charges variables.

Calcul des coûts : détermination des coûts complets Calcul des coûts : La méthode des coûts complets Le coût complet est aussi appelée coût de revient. La méthode de calcul des coûts complets est donc en d’autre termes une méthode de calcul du coût de revient des produits d’une entreprise durant une période donnée. Ce calcul intègre l’ensemble des charges supportées durant le processus de fabrication et de distribution des produits. La méthode des coûts complets réparties les différentes charges incorporables aux couts en deux catégories :

L'enregistrement en partie double - Memo Compta Chaque écriture comptable doit avoir un montant débit égal à son montant crédit. Chaque opération doit donc faire l’objet d’un double enregistrement : dans les comptes afin de réaliser un classement des opérations selon leur nature économique : produits, charges, dettes, créances…dans un journal afin de classer les opérations par ordre chronologique Prenons par exemple, l’enregistrement d’une facture d’achat de fournitures à 50 euros HT, le 30 avril :

Related: