background preloader

Nosferatu (1922) - Full Movie

Nosferatu (1922) - Full Movie

La Cinémathèque française : S. M. Eisenstein Dans le cadre de sa mission de mise à disposition de ressources documentaires sur le cinéma, notamment à travers sa collection de sites Internet monographiques et thématiques, la Cinémathèque française met en ligne une mise à jour de la bibliographie sur S. M. Eisenstein, publiée à l'origine en 1998 à l'occasion du 100e anniversaire de la naissance du réalisateur et théoricien du cinéma soviétique. 5000 films tombés dans le domaine public à télécharger gratuitement Dès qu’une œuvre tombe dans le domaine public, elle peut être « uploadée » sur le site archive.org. La liste ne peut donc que s’agrandir. Pour les cinéphiles, c’est une véritable caverne d’Ali Baba. On peut déjà y trouver près de 5000 long-métrages, regardables en streaming, mais également disponibles en téléchargement (très souvent de haute qualité). Voici ma petite liste maison de 13 films : Freaks : La Monstrueuse Parade (Titre original : Freaks) est un film culte américain réalisé par Tod Browning, sorti en 1932. Metropolis : film expressionniste de science-fiction allemand produit pendant la courte période de la République de Weimar. The 39 Steps : A 1935 film directed by Alfred Hitchcock. The Phantom of the Opera : A 1925 film adaptation of the novel by Gaston Leroux, this silent film version stars the infamous Lon Chaney as the Phantom. Night of the Living Dead : The first of the “Living Dead” films by George A. By GOLEM13 Twitter : @ | 8 août 2014

History of Russian and Soviet cinema Russian cinema before 1917 Russian cinema between the 2 revolutions of 1917 Soviet cinema The 25 best films from 1908 to 1957 The 30 best films from 1958 to 1999 The 50 best documentaries of the 20th century Russian cinema 2003-2012 Selective bibliography (in French) Sélection bibliographique en français Aperçu général (1919-1998) : Cinéma soviétique par Bernard Eisenchitz (Encyclopédie Universalis). Texte d'une quinzaine de pages rédigé par un éminent spécialiste du cinéma russe. Période prérévolutionnaire : Le cinéma russe avant la révolution. Recueil d'articles rédigés par 10 spécialistes français ou russes. 1896-1958 : Histoire du cinéma russe et soviétique par Jay Leyda (L'Age d'Homme), 1976 Livre fondateur essentiel rédigé par un historien américain qui fut étudiant à l'école de cinéma de Moscou et assistant d'Eisenstein 1896-1980 : Le Cinéma russe et soviétique sous la direction de Jean-Loup Passek (Centre Georges Pompidou), 1981 1954-1992 : - 1954-1986 : La pellicule et les ciseaux.

Wes Anderson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Anderson. Wes Anderson est un cinéaste américain, né le à Houston (Texas). Biographie[modifier | modifier le code] Wes Anderson fait des études de philosophie et tourne parallèlement des courts-métrages en super 8 qui le forment à la technique cinématographique, notamment au montage et à l'édition. En 1998, toujours aidé par les frères Wilson, il réalise Rushmore qui lui permet d'obtenir la reconnaissance auprès du grand public[4] qui avait manqué à Bottle Rocket. Profitant de son amitié avec les désormais célèbres Luke et Owen Wilson, Wes Anderson réalise, en 2001, La Famille Tenenbaum, film pour lequel il réunit Gene Hackman, Anjelica Huston, Ben Stiller et Bill Murray. Dans son cinquième long-métrage, À bord du Darjeeling Limited, Wes Anderson retrouve Owen Wilson, accompagné cette fois de Jason Schwartzman (déjà présent dans Rushmore) et Adrien Brody. Il réalise en 2010 Fantastic Mr. Pour Fantastic Mr Fox :

Tim Burton, l'exposition Un ouvrage exceptionnel qui réunit pour la première fois plus de 1000 créations de Tim Burton. Avec des essais et témoignages de nombreux amis et collaborateurs. Cet ouvrage est toujours disponible en exclusivité France à la librairie de la Cinémathèque française, dans son édition simple et dans son édition Collector. La librairie est accessible sur la mezzanine de la Cinémathèque. Horaires Lundi : 12-19hMercredi au dimanche : 12h-20h30Nocturne le jeudi jusqu'à 22h (en période d'exposition uniquement)Matinée le dimanche à partir de 10h Contacts Can God Make It in Hollywood? Photo LOS ANGELES — SOME years ago, when I was producing films at Columbia Pictures, I learned up close how hard it was to make Hollywood get religion. It was in the mid-1990s, and a good writer, earlier nominated for an Oscar, had an earnest modern-day Christ story about a damaged man in Los Angeles who might or might not be the Messiah. “The Greatest Story Ever Told” meets “Falling Down,” more or less. We tried it out on Columbia executives, but four minutes into the pitch the studio’s production president ran out to take calls. With a few exceptions that have generally skewed toward humor or horror — the God comedy “Bruce Almighty,” the angel romance “Michael” and the exorcism film “The Rite” come to mind — it has been that way for decades. But now comes “Noah,” a big-budget action-drama rooted squarely in the Book of Genesis. Once, studios routinely made movies with overtly religious themes for the mainstream audience. Paramount is not alone in taking the gamble.

Darren Aronofsky Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Darren Aronofsky Darren Aronofsky en 2008 Darren Aronofsky, né le à Brooklyn (New York), est un réalisateur américain. Il travaille aussi en tant que scénariste et producteur. Biographie[modifier | modifier le code] Darren Aronofsky est né le dans le quartier de Brooklyn à New York. Il enchaîne en 2000 avec Requiem for a Dream, adaptation du roman éponyme de Hubert Selby : un film choc sur l'addiction sous toutes ses formes, montrant la décadence infernale d'un quatuor noyant son quotidien dans des visions faussées du paradis et de la célébrité, avec Jared Leto, Jennifer Connelly, Ellen Burstyn et Marlon Wayans. En 2006, il réalise The Fountain, un film fantastique avec l'acteur australien Hugh Jackman et l'anglaise Rachel Weisz, racontant une histoire d'amour sur trois périodes différentes (XVe siècle, années 2000 et un futur indéterminé). Il a présidé le jury de la 68e édition de la Mostra de Venise du 31 août au 10 septembre 2011.

Gus Van Sant Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gus Van Sant Biographie[modifier | modifier le code] Vie personnelle[modifier | modifier le code] Gus Van Sant est né à Louisville, Kentucky, aux États-Unis. Gus Van Sant sort diplômé de la Rhode Island School of Design en 1970. Ses débuts (1978–1989)[modifier | modifier le code] Gus Van Sant se rend à Los Angeles en 1976 et y tourne un court-métrage librement inspiré de Burroughs, The Discipline of DE (1978). Van Sant s’installe de nouveau à Portland où il réalise Drugstore Cowboy en 1989, un road movie où quatre jeunes drogués à la recherche d'argent braquent des pharmacies afin de combler leur état de manque. Succès artistique dans le milieu indépendant (1990–1995)[modifier | modifier le code] Grâce au succès de Drugstore Cowboy, Gus Van Sant peut réaliser un projet refusé maintes fois par le passé. La percée à Hollywood (1997–2002)[modifier | modifier le code] Le film, sans être un échec, divise la critique et les cinéphiles. Télévision

Related: