background preloader

Ligeti - Artikulation

Ligeti - Artikulation

http://www.youtube.com/watch?v=71hNl_skTZQ

Related:  musique et bruitANALYSE MUSICALE IAnalyse MusicaleGyorgy LIGETI

Le Voyage à Reims (extrait de l'Ouverture) de Gioacchino Rossini : un feu d'artifice d'humeurs Rossini compose l'opéra Le Voyage à Reims à l'occasion du sacre de Charles X en 1825. Le livret met en scène un hôtel dans lequel se croisent des voyageurs d'importance, venus de toute l'Europe, à l'occasion de ce sacre. Malheureusement, il ne reste plus un seul cheval pour les conduire à Reims ! Cette situation donne lieu à une succession de joutes vocales auxquelles se prêtent les meilleurs interprètes du temps de Rossini. Point de véritable histoire donc, mais de nombreux portraits différents et hauts en couleurs. L'Ouverture d'un opéra donne à entendre les mélodies les plus représentatives, les thèmes importants.

Kaamelott - La quinte juste - Vous connaissez tous la série Kaamelott, diffusée sur M6. La musique y est très présente, Alexandre Astier, son créateur étant très musicien lui-même. L'auteur assume, au delà du langage choisi, un anachronisme permanent. Il y a hésitation constante entre 5ème siècle, époque de l'origine de la légende arthurienne et le 12ème siècle, celui dans le lequel Chrétien de Troyes replace les héros de la table ronde. L'empire romain est en pleine décadence mais les chevaliers sont en armure, possèdent des armes offensives sophistiquées et vivent dans des châteaux en pierre de plusieurs étages. Cela fait le charme de la série.

Musique bruitiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La musique bruitiste, ou noise music en anglais, bien que le terme « bruitiste » d'origine française ait été à présent largement adopté, est une vaste appellation pouvant regrouper divers genres musicaux, relevant de plusieurs grandes familles musicales : l'électroacoustique, la musique improvisée, le jazz, la musique industrielle et le rock. Elle se caractérise par l'assemblage de sons communément perçus comme désagréables ou douloureux, et prend à contre-pied les plus communes définitions de la musique, fondées sur sa dimension esthétique, pour s'intéresser à d'autres aspects de l'œuvre musicale : sa structure, son sens, son effet sur l'auditeur, ou les différentes caractéristiques du son. Historique[modifier | modifier le code] Genèse conceptuelle du bruitisme[modifier | modifier le code]

Symphonie n° 7 de Beethoven (2e mouvement) : une montée en puissance Pour cette œuvre, Beethoven suit la forme d'un thème et variations. Le thème exposé est une marche au rythme immuable : longue-brève-brève-longue-longue. Beethoven le reprend inlassablement et lui adjoint, à chaque variation, un élément nouveau. Psychédélisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme a été inventé en 1956 par le psychiatre H. Osmond, dans un échange de lettres avec Aldous Huxley. Alors qu'ils cherchaient tous les deux comment désigner ces substances dont ils découvraient les effets sur la connaissance du psychisme, Huxley, en réponse à une proposition d'Osmond qu'il n'avait pas comprise, avait, à partir de deux mots grecs anciens (le verbe phaneroein et le nom thymos), forgé le terme phanérothyme qui peut se traduire par « qui rend l'âme visible, manifeste »[1]. Huxley avait conclu sa lettre par ces vers :

L’Oiseau de feu (Danse infernale du roi Kastcheï) de Stravinski Igor Stravinski (1882-1971) a composé plusieurs musiques destinées aux Ballets russes. La première est pour le ballet L’Oiseau de feu (1909-1910) dont l’argument est adapté d’un conte populaire russe, elle est commandée par l’impresario Serge Diaghilev. Le ballet est créé à Paris et c’est un succès qui rend Stravinski célèbre du jour au lendemain. Il remaniera à plusieurs reprises (en 1910, 1919, 1945) la musique du ballet en Suites de concert pour en faire une œuvre purement musicale.

La Marseillaise Force est de reconnaître que si notre hymne n’a jamais cessé d’occuper une place déterminante dans l’histoire des sociétés et que ses réalités sont devenues multiples (on ne compte plus ses versions différentes, tous genres de musique confondus), la connaissance que nous en avons aujourd’hui reste très souvent superficielle, voire imprécise. Qui connaît, malgré la place qui revient à La Marseillaise, la totalité de ses paroles ? Qui peut encore la chanter de mémoire et même savoir s’il s’agit d’un hymne à la liberté ou d’un chant nationaliste ? Qui peut finalement décrire le sens qu’ont ses paroles pour la multitude des esprits qui le revendique ou le combatte ? Les grands rassemblements sportifs sont, de ce point de vue, édifiants : La Marseillaise est bien toujours là, mais chantée du bout des lèvres ou hurlée sans les paroles… quand elle n’est pas rejetée par d’autres qui préfèrent rester muets face à ses intonations belliqueuses.

"Psyché Rock est un morceau de rock" Est-ce qu’on pourrait classer Pierre Henry avec son morceau « Psyché Rock » comme un musicien de rock ? Guillaume Gilles, musicologue, enseignant à l'Université Paris-Est, programmateur et musicien, nous répond. Il travaille dans sa thèse sur les représentations de la sauvagerie dans le Rock'n'roll entre 1954 et 1958.

Related: