background preloader

Piratage musicale TPE

Facebook Twitter

Fin du piratage au profit des offres l gales ? Le pionnier du t l chargement s'exprime. Crédits photo : Capture YouTube Pour le jeune Stephen Witt, le piratage a d'abord débuté sur des cassettes audio sur lesquelles il enregistrait les tubes qui passaient à la radio, puis sur des chats internet où s'échangent des MP3 de qualité médiocre.

Fin du piratage au profit des offres l gales ? Le pionnier du t l chargement s'exprime

Loin d'être aussi massif qu'aujourd'hui, le téléchargement illégal rassemble alors une petite communauté d'adolescents, « Nous aimions le rap, les jeux vidéo, les blagues débiles. On s’amusait bien », raconte l'écrivain un brin nostalgique au site Slate. L'arrivée de Napster en 1999, sera synonyme de révolution dans la piraterie en ligne. « Personne ne se posait de questions » Grâce à ce service permettant au gens d'échanger librement des fichiers musicaux, en toute insouciance voire inconscience, le partage se démocratise et devient sans limite. « Tous les gens de mon âge partageaient de la musique, et personne ne se posait de questions » avoue Stephen. Spotify va changer la donne. Téléchargement illégal : où en est-on ? Le Parisien | 30 Janv. 2015, 07h00 Incarnée depuis cinq ans par la Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet), la lutte contre le téléchargement illégal évolue.

Téléchargement illégal : où en est-on ?

Le gouvernement a choisi de ne plus considérer l'internaute comme un fraudeur potentiel, mais comme un consommateur à mettre sur le droit chemin en lui proposant une alternative légale plus facilement accessible. Moins de répression, plus de pédagogie : Fleur Pellerin, ministre de la Culture, a annoncé mercredi la première mesure concrète de cette nouvelle politique .

Depuis deux ans, le gouvernement avait jusque-là brillé par son silence, bien que le candidat François Hollande ait promis la suppression de la Hadopi. L'enjeu est de taille : selon une étude publiée par Médiamétrie, 13,2 millions de Français, soit le tiers des internautes, ont consulté, au moins une fois par mois, un site de piratage en 2013. Que risque-t-on si l'on télécharge illégalement ? Impact_Piratage_France.pdf. Solutions légales. Statistique Hadopi. Si oui, à quelle fréquence ? Téléchargez-vous illégalement de la musique ? Hadopi : explosion du nombre de courriers postaux envoyés ! Les brides sont lâchées.

Hadopi : explosion du nombre de courriers postaux envoyés !

La Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a publié ses nouveaux indicateurs chiffrés sur la riposte graduée, qui montrent une véritable explosion du nombre d'avertissements envoyés aux internautes. En juin 2015, la Commission de protection des droits (CPD) a envoyé 21 400 courriers postaux, ce qui dépasse de très loin le précédent record de juin 2013, où 15 700 LRAR avaient été envoyées. Les courriers papiers sont envoyés par la CPD aux abonnés à internet lorsqu'au moins un premier avertissement leur a déjà été envoyé par e-mail depuis moins de 6 mois. Mais depuis avril, la CPD a trouvé une astuce juridique qui lui permet d'envoyer une lettre simple en suivant la lettre de la loi, mais en trahissant son esprit. Le nombre des avertissements par e-mail a lui aussi connu un nouveau record en ce mois de juin 2015, qui confirme une tendance générale à la hausse depuis le début de l'année.

Le piratage, une utopie née il y a un demi-sciècle. Copier n'est pas voler — (Copying is not theft in french) Piratage : le relevé d’infraction est imminent. 01net le 23/06/10 à 17h46 L'industrie du disque est impatiente. Après des années de procédures législatives, elle est enfin en mesure de mettre en place une surveillance automatique des réseaux de peer to peer (P2P) afin de constater les infractions au droit d'auteur. La Cnil a donné son feu vert à quatre organisations d'ayants droit il y a une dizaine de jours. Il est temps de passer à l'action. Le dispositif de surveillance, confié à la société TMG, va être testé dans les prochaines semaines par au moins deux sociétés d'ayants droit, probablement dès le mois de juillet.

Après une période de rodage, les relevés d'adresses IP commenceront. L'administration Obama en guerre contre le piratage, "du vol pur. Joe Biden reste droit dans ses bottes en matière de piratage. À l'occasion d'une conférence organisée hier à la Maison Blanche, le vice-président des États-Unis a présenté le premier Joint Strategic Plan entièrement dédié à la lutte contre le vol de la propriété intellectuelle. Accompagné de Victoria Espinel, la coordinatrice chargée de veiller au respect de la propriété intellectuelle, le vice-président a annoncé une riposte conséquente du gouvernement face au piratage, qu'il a décrit comme étant non seulement un "vol "pur et simple", mais également comme un grave problème de sécurité nationale.

"Le piratage fait des dégâts, il affecte notre économie" a lancé d'emblée le vice-président Joe Biden, lors de son discours. Pire encore, c'est une menace de première importance pour la vitalité des États-Unis sur la scène internationale. Dès lors, une riposte ferme et massive doit permettre de sauver des pans entiers de l'industrie culturelle de la banqueroute.