background preloader

Complotisme, rumeur. Analyser l'information

Complotisme, rumeur. Analyser l'information
B2i lycéeDomaine 2 être responsable Porter un avis critique sur une situation liée à l’usage du numérique dans le respect des règles (modalités de diffusion des informations : buzz, hoax, etc.). Socle commun de connaissances, compétences et de cultureDomaine 2 : Méthodes et outils pour apprendreMédias, démarches de recherche et de traitement de l’information L’élève connaît des éléments d’histoire de l’écrit et de ses différents supports. Il comprend les modes de production et le rôle de l’image. Il identifie les différents médias (presse écrite, audiovisuelle et Web) et en connaît la nature. Il en comprend les enjeux et le fonctionnement général afin d’acquérir une distance critique et une autonomie suffisantes dans leur usage. Domaine 3 : la formation de la personne et du citoyenRéflexions et discernement L’élève vérifie la validité d’une information et distingue ce qui est objectif et ce qui est subjectif.

http://documentation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article845

Related:  Travailler en classe sur désinformation, rumeur, complotEPI rumeurs et désinformation, théorie du complotsequences pedagogiquesLutter contre la théorie du complot en lycéeDocumentation

Développer l'esprit critique des élèves by baccadoc on Genially Transcription Développer l'esprit critique des élèves réalisé par les professeurs-documentalistes M. Campèse, D. Manipulation des infos: séance rumeurs et hoax 3- Lecture d’un article du Gorafi sans contexte reaction sur un tableau padlet 20 min Contexte: Sujet de quoi cela parle ? Personnes cités :

Presse NIVEAU / DUREE / CADRE : 2nde (18 élèves) - 2 heures dans le cadre du module EMI en 2nde Bac pro assuré par la professeure-documentaliste - accompagnement personnalisé. Voir organisation générale du module et de l'AP : Education aux médias et à l'information : un module dans le cadre de l'accompagnement personnalisé en 2nde bac pro Internet a changé la façon de s'informer.

Marrou contre les conspirationnistes L’historien et philosophe Henri-Irénée Marrou. Un sioniste ? Un illuminati ? Un complice de la CIA ? Le terrorisme islamiste ne représente pas seulement un danger par la terreur qu’il tente d’imposer au sein des populations. Séance n°2 (EPI/EMC – 4D): Interroger la fiabilité d’une information pour la tweeter – Le Français d'Iqbal Masih Séance du 14.10.2016 en co-intervention avec le professeur documentaliste, Mme Ducrot et un écrivain, R. Santaki. ( 2h) J'aime : J'aime chargement…

La désinformation par l’image à l’heure des médias sociaux — Professeurs documentalistes Face au like, RT, +1… qui profilèrent aux vues d’une « photo parlante » par automatisme, quelle réflexion avoir ? Quel outil utiliser ? Description générale du scénario pédagogique Déroulement de la séance Outils pédagogiques élèves EMC - 3ème Le rôle et la diversité des médias - La p@sserelle -Histoire Géographie- Objectifs Comprendre comment se diffuse l’information au 21ème siècleSavoir déjouer les pièges d’Internet (fake, buzz, théories du complot)Passer de la théorie à la pratique avec des exercices et des réalisations personnelles 1. Internet a révolutionné notre façon de communiquer Former des cybercitoyens éclairés... Former des cybercitoyens éclairés... Détails Catégorie : Second degré Publié le jeudi 23 juin 2016 07:41 Écrit par Stéphanie Agathon

Peut-on critiquer l’anticonspirationnisme? Le quotidien Libération vient de publier une tribune critiquant l’action des pouvoirs publics contre le conspirationnisme, telle qu’elle est entreprise depuis le début d’année. Il n’est pas courant que des intellectuels viennent critiquer ce que l’on pourrait nommer l’anticonspirationnisme, et cela mérite quelque attention. Les signataires rejettent le présupposé selon lequel les lycéens seraient naïvement portés à se laisser influencer par les messages conspirationnistes disponibles sur le web. Sur le plan des principes, ils récusent l’idée que l’État use des enseignants pour délivrer un message politique. Au niveau de l’action, ils rejettent le matériel produit par l’Éducation nationale, jugé niais et contre-productif, et préconisent plutôt un usage de l’anthropologie, selon le modèle d’une expérience pédagogique menée au Lycée d’Aubervilliers. Peut-on critiquer ce qui, de prime abord, paraît une action civique nécessaire?

Related: