background preloader

Caroline Gerber : L'humour est pédagogique !

Caroline Gerber : L'humour est pédagogique !
Le plaisir est-il vraiment le contraire de l’effort ? A cette question, Caroline Gerber, professeure de français en collège à Toulouse, répond de façon édifiante. Un mur padlet (« Quelques idées d’une prof qui s’amuse ») illustre son inventivité pédagogique. Elle y partage des activités susceptibles de « désennuyer » les élèves en cours de français : des recettes de cuisine littéraire, du « storytelling » pour apprendre les conjugaisons en contexte (les élèves réclament une saison 2 !), des interviews télévisées de Victor Hugo, un « speed reading » pour entrer en lecture…. Ingrédients : l’humour, la créativité, la variété, l’articulation littérature/médias… Secrets de fabrication : lier les apprentissages à la modernité et à ses outils, amener les élèves à des manipulations diverses (numériques, génériques, textuelles, grammaticales, lexicales…), collaborer, partager … Au final : une belle invitation à rendre les savoirs encore plus savoureux ! J’en ai des usages variés. Exemple de Une

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/02/02022015Article635584576871571738.aspx

Related:  ecriture numeriqueandragogieEn FrançaisEcriture-lectureMagazines de presse parodiques

Qu'est-ce que « Écrire un article » à l'heure des médias sociaux ? Le Clémi de Versailles s’est résolument engagé dans l’accompagnement de production de journaux scolaires sous forme numérique. Cet article propose quelques pistes pour vous y aider. Si l’on tape dans un moteur de recherche les mots-clés « écrire » et « web », on tombe rapidement sur nombre de sites qui donnent des conseils pour cette écriture spécifique qui, si elle est en continuité avec celle, traditionnelle, de l’écriture sur papier imprimé, multiplie les supports et les canaux de sa diffusion.

De la pédagogie à l’andragogie De la pédagogie à l’andragogie [1] Hugues LenoirEnseignant-chercheur à Paris-X en sciences de l’éducation, il est membre du Conseil scientifique de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI). L’auteur Repères 1. Tiny Tap s’en prend à la #Twictee!!! Tiny Tap vient encore de sévir! Cette fois, la Twictee est sa victime… Après avoir suivi tout le protocole de la Twictee, à savoir après les phases de découverte, construction, structuration et enfin d’institutionalisation et donc juste avant de passer la Twictee de transfert, une séance d’entraînement est toujours de bon aloi! Lettres : Apprendre à rire L’horrible attentat commis contre Charlie-Hebdo interroge sans aucun doute le sens que chaque enseignant donne à son métier. Les réactions de nos élèves ont témoigné des mêmes stupéfaction et douleur que les nôtres : autant dire de valeurs partagées. Pourtant une impression de ratage quelque part subsiste : comment expliquer que sortent du système scolaire des jeunes capables d’actes aussi contraires à ses finalités ?

Produire un magazine de presse sur un roman « Dites, mon coco, on n'est pas dans une revue à scandale là, mais dans un magazine respectable de lycéens ! » Prix Goncourt du 1er roman 2012, « Ce qu'il advint du sauvage blanc », de François Garde, est inspiré d'une histoire vraie, celle de Narcisse Pelletier, un marin vendéen abandonné sur le rivage en Australie pendant 17 ans et revenu en France en 1861. Au lycée de l’Iroise à Brest, les lycéens du projet i-voix en ont tiré un magazine de presse, parodique et numérique : ils ont produit des articles divers correspondant à des rubriques ou genres journalistiques variés (éditorial, faits divers, interviews people, vie pratique, ethnologie, voyage, critique littéraire, petites annonces...).

Écrire pour le web: “c’est la structure, imbécile!” Qui dit nouvel outil, dit nécessairement adaptation du contenu. L'arrivée des médias digitaux force à repenser l'écriture journalistique jusque dans sa structure profonde et les modèles possibles sont nombreux. Voici un tour d'horizon des possibles. Les universités créent des parcours adaptés pour limiter l’échec Recevez nos newsletters : En France, de plus en plus d’universités instaurent des parcours adaptés aux différents niveaux des élèves. En proposant quatre parcours, l’Université de La Rochelle met en place un disposif inédit. En 2013, seulement 27% des étudiants ont obtenu leur licence en trois ans, selon les chiffres du ministère de l’Enseignement supérieur.

Tous compétents en français ? Les résultats Pisa invitent les professeurs de français à remettre en cause représentations et pratiques pour que la maîtrise de la langue cesse d'être à ce point discriminante. « Tous compétents en français » : voilà précisément un objectif ambitieux qui constitue le thème central d'un dossier publié par les Cahiers pédagogiques, réalisé en collaboration avec l'AFEF, coordonné par Dominique Bucheton et Dominique Seghetchian. Des enseignants du primaire et du secondaire y partagent activités et réflexions pour faire progresser les élèves dans « le lire-écrire-parler », compétence essentielle tant elle traverse toutes les disciplines et génère un rapport plus ou moins heureux à l'Ecole et au savoir. On trouvera aussi dans ce dossier de précieux éclairages sur de nouveaux programmes de français qui tentent de se confronter au problème. Les pistes explorées sont diverses et stimulantes. On lira de surcroît avec attention deux contributions de rédacteurs des nouveaux programmes du collège.

Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts est l’auteur de Proust et le Calmar (en référence à la façon dont ces animaux développent leurs réseaux de neurones, que nous avions déjà évoqué en 2009). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel au Centre Pompidou, la spécialiste dans le développement de l’enfant est venue évoquer « la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle » (voir et écouter la vidéo de son intervention)… Image : Maryanne Wolf face au public sur la scène du Centre Pompidou, photographiée par Victor Feuillat. Comment lisons-nous ? « Le cerveau humain n’était pas programmé pour être capable de lire.

le magazine sauvage Dites, mon coco, on n'est pas dans une revue à scandale là, mais dans un magazine respectable de lycéens ! Ce qu'il advint du sauvage blanc est un roman de François Garde paru en 2012. Ce livre, qui a reçu le prix Goncourt du 1er roman, est inspiré d'une... Les mots Le bleu . Le bleu engloutit tout. Des tw’haïkus pour apprendre à écrire en écrivant Travailler les compétences d’écriture par la poésie, le numérique et l’image, c’est la proposition renouvelée en 2015 du projet « Tw’haïku ». Les classes de primaire participantes sont invitées à produire des haïkus en réponse à des photographies publiées par l’équipe de conception. Les élèves publient leurs poèmes sur Babytwit, une application semblable à Twitter dans son fonctionnement mais réservée aux écoles, ils peuvent y découvrir les productions des autres classes et indiquer celles qu'ils apprécient. Marie-Annick Sartori, professeure des écoles à Chevigny Saint-Sauveur, témoigne ainsi des nombreux intérêts du projet « Tw’haïku » : « J’ai énormément d’élèves qui ne demandent plus qu’à écrire. Les interactions sur Baby Twit sont très intéressantes : les élèves sont très friands de la mise en favoris, qui valorise leurs écrits. Le projet a fédéré beaucoup de familles : les parents essaient même de produire des haïkus à la maison avec leurs enfants.

J'enseigne moins, ils apprennent mieux ... I teach less, they learn better Des lecteurs de ce Blog m’ont demandé de présenter un dispositif concret où je mets en action les cinq facettes de mon modèle d’apprentissage ou encore l’intégration des compétences dans l’enseignement … Voici une présentation de l’un de mes cours, un dispositif hybride dans lequel je mets en pratique ces idées (une version antérieure de cette présentation a été publiée dans notre journal « Résonances » de janvier 2011). Je l’ai écrite sous la forme d’une interview … que je me fais à moi-même … une opération de réflexivité ! La rédaction : Marcel Lebrun, on vous connaît comme conseiller « technopédagogique » à l’IPM, moins comme enseignant. Même si on peut le deviner, qu’enseignez-vous au juste ?

L’orthographe : quand écrire sans faire de fautes devient un jeu d’enfant! L’orthographe : pourquoi n’est-ce pas toujours facile? Bien écrire n’est pas un don naturel chez bien des jeunes, ni même chez de nombreux adultes. Si certains élèves présentent des troubles diagnostiqués comme la dysorthographie, d’autres ne sont tout simplement pas intuitivement performants et rechignent devant leurs dictées et leurs textes. Allô Prof fait la distinction entre les enfants dysorthographiques et ceux qui, simplement, ne sont pas tombés dans la potion orthographique quand ils étaient petits.

Related: