background preloader

Médias

Facebook Twitter

Les chaînes d’infos ont-elles sombré dans la porno-actualité? Pour alimenter leurs robinets à images, les chaînes d’info en continu ont transformé les attaques terroristes en feuilleton interminable.

Les chaînes d’infos ont-elles sombré dans la porno-actualité?

Et si à force de ne plus parler que de ça, on avait fini par basculer? Un des effets collatéraux des attentats de Paris est que je suis devenu complètement accro à BFMTV. La chaîne d’information en continu s’est transformée, pour moi comme pour de nombreux français, en véritable perfusion distillant son composé de nouvelles dramatiques comme s’il s’agissait d’un nouvel oxygène. La première réaction pourrait consister à se dire qu’il est tout à fait normal de vouloir s’informer en des temps aussi troublés.

Donc, j’allume une nouvelle fois la télé. Les forces de l’ordre sont venues interpeller le cerveau présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud, qui pourrait être retranché dans un appartement du centre de Saint-Denis. «Ce matin, on est en plein dans l'action!» En résumé, ce n’est pas parce qu’on ne voit pas grand chose qu’il ne se passe rien. Les chaînes d'info ont retenu les leçons de Charlie. L'extrême prudence et les appels à la solidarité ont été les fils directeurs des éditions spéciales des chaînes d'info en continu.

Les chaînes d'info ont retenu les leçons de Charlie

C'est désormais tristement rodé. InaGlobal, la Revue des industries créatives et des médias. Attaques à Paris : notre sélection radio à réécouter. Selon les heures et les animateurs, la radio a traité, de façon grave ou plus légère, des attentats de vendredi.

Attaques à Paris : notre sélection radio à réécouter

Retour sur quelques émissions, interventions ou chroniques qui nous ont marquées. Jean-Pierre Filiu, historien spécialiste de l'Islam contemporain, sur France Inter et France Culture « C'était absolument prévisible, la question n'était pas “est-ce que ça va se passer ?” , mais “quand est-ce que ça va se passer ?”. » Joint samedi matin par France Inter, Jean-Pierre Filiu soupire, dit son accablement, et livre une analyse terrible. « Il faut poser les terroristes pour ce qu'ils sont, des barbares, mais qui sont extérieurs à nous. (…) Ce qu'ils veulent, ce sont des représailles.

Réécouter Jean-Pierre Filiu sur France Inter. Réécouter Jean-Pierre Filiu sur France Culture. Le témoignage de Julien Pearce, sur Europe 1 Réécouter le témoignage de Julien Pierce. Le billet de Charline, sur France Inter Réécouter le billet de Charline Vanhoenacker. Un autre jour est possible, sur France Culture. Les auteurs réagissent aux attentats. Les attaques terroristes perpétrées à Paris vendredi 13 novembre dans la soirée et ayant fait au moins 129 morts ont suscité de nombreuses réactions de la part des écrivains, que Livres Hebdo rassemble dans cet article régulièrement mis à jour.

Les auteurs réagissent aux attentats

Plusieurs auteurs ont réagi suite aux attaques terroristes perpétrées à Paris, vendredi 13 novembre dans la soirée, qui ont fait selon un bilan provisoire 129 morts. Invité lundi matin de l'émission Boomerang sur France Inter, le dessinateur et scénariste de bande dessinée Joann Sfar a réaffirmé son attachement profond aux valeurs de solidarité, d'unité et de liberté. Il multiplie en outre depuis... Lire la suite (2 890 caractères) S’abonner à livres Hebdo Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives. Classements et tableaux de bord Meilleures ventes Agenda événements L’annuaire éditeurs & diffuseurs Et plus encore... Un artiste recouvre les sites des attentats d’œuvres de street-art. Fred Le Chevalier est un artiste parisien.

Un artiste recouvre les sites des attentats d’œuvres de street-art

Vous avez sûrement déjà croisé ses petits personnages noirs et blancs dans les rues de la capitale. Voisin des lieux du drame, il s’est remis à coller un peu partout autour dans le quartier pour rendre hommage à sa façon aux victimes des attentats. ll nous raconte pourquoi. "Cris de joie dans le 93" : encore une intox... « Cris de joie dans le 94 et le 93 », « des drapeaux algériens aux fenêtres », « les cités sont en liesse »...

"Cris de joie dans le 93" : encore une intox...

Plusieurs dizaines de tweets de ce type ont été postés quelques instants seulement après les attaques du 13 novembre. Problème : ils ne citent jamais de lieu précis et aucune photo ne vient accréditer leurs affirmations. Nous avons contacté certains de leurs auteurs. Tous renvoient vers d'autres prétendues « sources » d'information. « C'est sur le site de Riposte laïque », explique ainsi @Liliane7777777. Ce site violemment anti-musulman a en effet été parmi les premiers à relayer ces rumeurs. « J'ai vu cela sur un tweet dans mon fil d'informations, j'ai juste relayé l'info », se défend pour sa part @rubtu9, qui justifie ainsi sa démarche : « On en a assez des campagnes anti-amalgames qui prient de ne pas placer de jugements trop hâtifs ».

C'est un exemple parmi d'autres durant un week-end d'intox. Le 13 novembre à chaud, entre modération des médias officiels et foisonnement morcelé des réseaux  MÉDIAS - Si les attentats du 13 novembre 2015 tranchent avec ceux que nous avons connus en France par leur ampleur et l'application des meurtriers à tuer le maximum de personnes sans autre considération, ils s'en distinguent aussi par le traitement particulier de l'information dans les heures qui ont suivi le drame.

Le 13 novembre à chaud, entre modération des médias officiels et foisonnement morcelé des réseaux 

Des images télévisuelles pauvres en information Par rapport à la couverture médiatique de la cavale des frères Kouachi, c'est le caractère incroyablement peu informatif des images montrées par les chaînes de télévision généralistes qui frappait d'abord. Lire aussi:• Les derniers événements à Paris en direct• Qui jouait (et devant combien de personnes) ce vendredi soir au Bataclan• Explosions dans le secteur du Stade de France, Hollande exfiltré• Les réactions des politiques à chaud Une carte militaire La localisation même des attentats n'était guère plus claire.

Attentats de Paris : dans les coulisses de la rédaction de Mon Quotidien. Reportage - Les éditions PlayBac Presse mettent en ligne une édition spéciale destinée à expliquer les événements aux enfants.

Attentats de Paris : dans les coulisses de la rédaction de Mon Quotidien

Trois d'entre eux assistaient dimanche à la conférence de rédaction. «Comment un gentil petit bébé peut-il devenir un grand méchant terroriste?». Les chaînes d'info ont retenu les leçons de Charlie. Periódicos de España. Toda la prensa de hoy. Kiosko.net. Comment un dessin et une devise sont devenus des symboles de résistance. On ne peut s’empêcher de penser au fameux slogan “Je suis Charlie” qui était devenu viral au lendemain des attentats de janvier.

Comment un dessin et une devise sont devenus des symboles de résistance

Depuis le 13 novembre, c’est la devise de Paris, “fluctuat nec mergitur“, qui est reprise par tous. Elle signifie “Il est battu par les flots, mais ne sombre pas”, le “il” renvoyant à un navire, “les flots” à la Seine; et figure sur le blason de la capitale depuis 1358: Attaques à Paris : les enseignants s’efforcent de gérer le « cours d’après » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia et Aurélie Collas Il y a eu le temps de la sidération… et, très vite, celui de la réaction.

Attaques à Paris : les enseignants s’efforcent de gérer le « cours d’après »

Pour les enseignants, qui ont vu revenir en classe, lundi 16 novembre, quelque 12 millions d’élèves, l’entre-deux aura duré fort peu de temps. Attentats du 13 novembre : comme en janvier, les dessins de soutien se multiplient. De très nombreux dessins sont publiés depuis vendredi soir et les multiples attaques qui ont frappé Paris et les abords du Stade de France. Hommage aux victimes, soutien aux Parisiens et aux Français, cris de colère ou de tristesse, comme en janvier, croquis, caricatures et autres illustrations se multiplient sur les réseaux sociaux, notamment via les hashtags #ParisAttacks, #PrayForParis - utilisé près de 7 millions de fois, selon un décompte publié samedi après-midi - #StandForParis ou encore la devise de la République française #LibertéÉgalitéFraternité.

Parmi les dessins les plus repris depuis vendredi soir, celui du dessinateur Jean Jullien, d'abord attribué à tort à Banksy. De nombreux internautes utilisent sa Tour Eiffel Peace & Love, reprenant le symbole de la paix des hippies, en guise de photo de profil Facebook ou Twitter : Reprenant le hashtag #PrayForParis, cette illustration sur fond noir était largement utilisée par les internautes souhaitant afficher leur soutien : Attentats à Paris : les hommages en dessins - Comixtrip. Comme pour Charlie Hebdo 10 mois plus tôt, les attentats terroristes survenus à Paris vendredi 13 novembre ont donné lieu à de nombreux hommages en dessins.

Professionnels et anonymes du monde entier ont tenu à témoigner leur indignation et soutien. OneDrive. A la une de la presse de toute l'Europe, les mots “carnage”, “horreur”, “massacre”... Ce samedi 14 novembre, après les attaques terroristes qui ont frappé Paris et Saint Denis et qui ont fait au moins 120 morts, les journaux qui sortaient ce matin ne pouvaient que décrire avec les mêmes mots le sentiment d'effroi qui a envahi une bonne partie du monde.

Revue de presse - 14 Novembre 2015. Attentats de Paris. Le choc à la une de la presse mondiale.