background preloader

Mythologie

Facebook Twitter

Méliades. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Méliades

Dans la mythologie grecque, les Méliades, Mélies ou encore nymphes méliennes (en grec ancien Μελίαι / Melíai ou Μελιάδες / Meliádes, de μελία / melía, « frêne ») sont les nymphes des frênes. Selon Hésiode, elles furent engendrées par Gaïa (la Terre), fécondée par les gouttes de sang des organes génitaux tranchés d’Ouranos (le Ciel) et elles engendrèrent une race éhontée d’hommes. Elles protègent les enfants et les troupeaux qui s’abritent sous leurs arbres. Selon Édouard Brasey, les Mélies sont les nymphes des prés[1]. Sources[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Nymphe grecque Références[modifier | modifier le code] LES DIVINITES DE LA MER  POSEIDON OCEANOS TRITON PONTOS NEREE PROTEE PHORCYS GLAUCOS AMPHITRITE LES NEREIDES THETIS GALATEE LE NOM DES.

Retour sur "Il était une fois ...l'eau !

LES DIVINITES DE LA MER  POSEIDON OCEANOS TRITON PONTOS NEREE PROTEE PHORCYS GLAUCOS AMPHITRITE LES NEREIDES THETIS GALATEE LE NOM DES

" Etymologiquement, le nom de Poséidon contient la racine indo-européenne " pot " signifiant le pouvoir. Lors du partage du monde entre les trois fils de Cronos, il reçoit l'empire de la mer. Les dieux. La religion. Le sanctuaire de DodoneLe sanctuaire de Dodone a été un des grands centres religieux de la Grèce antique (de 2600 av.

La religion

J.C. au 4e siècle). Il était consacré au culte de la déesse de la fertilité (Hera-Dione) et à Zeus. © Jean-Pierre Dalbéra. Peinture et sculpture. Frise Nord du Parthénon d’Athènes Les cavaliers 447-438 avant J.

Peinture et sculpture

-C. Londres, British Museum © Photos12.com - ARJ Les débuts de la sculpture archaïque La statuaire jusqu'en 570. Très intéressant. Très intéressant. Intéressant. Aphrodite. Vénus ou Aphrodite est une des divinités les plus célèbres de l'antiquité : c'est elle qui présidait aux plaisirs de l'amour.

Aphrodite

Hadès. Athéna. Minerve, fille de Jupiter, était la déesse de la sagesse, de la guerre, des sciences et des arts.

Athéna

Jupiter, après avoir dévoré Métis ou la Prudence, se sentant un grand mal de tête, eut recours à Vulcain qui, d'un coup de hache, lui fendit la tête. De son cerveau sortit Minerve tout armée, et dans un âge qui lui permit de secourir son père dans la guerre des géants où elle se distingua par sa vaillance. Un des traits les plus fameux de l'histoire de Minerve est son différend avec Neptune pour donner son nom à la ville d'Athènes. Arès. Mars ou Arès, c'est-à-dire le brave, était fils de Jupiter et de Junon.

Arès

Les poètes latins lui donnent une autre origine. Jalouse de ce que Jupiter avait mis au monde Minerve, sans sa participation, Junon avait voulu, à son tour, concevoir et engendrer. La déesse Flore lui indiqua une fleur qui croissait dans les campagnes d'Olène en Achaïe, et dont le seul contact produisait ce merveilleux effet. Grâce à cette fleur, elle devint mère de Mars. Zeus. Jupiter, disent les poètes, est le père, le roi des dieux et des hommes ; il règne dans l'Olympe et, d'un signe de tête, ébranle l'univers.

Zeus

Il était le fils de Rhéa et de Saturne qui dévorait ses enfants à mesure qu'ils venaient au monde. Déjà Vesta, sa fille aînée, Cérès, Pluton, Neptune avaient été dévorés, lorsque Rhéa, voulant sauver son enfant, se réfugia en Crète, dans l'antre de Dicté, où elle donna le jour, en même temps, à Jupiter et à Junon. Celle-ci fut dévorée par Saturne. Zeus. Zeus est fréquemment représenté par des artistes grecs dans l'une des deux poses suivantes : debout, s'avançant avec un tonnerre dans sa main droite levée ou assis en majesté.

Zeus

Étymologie[modifier | modifier le code] Tétradrachme royaume Seleucide représentant Zeus. Le nom Zeus (nominatif : Ζεύς / Zeús ; vocatif : Ζεῦ / Zeû ; accusatif : Δία / Día ; génitif : Διός / Diós ; datif : Διί / Dií) repose sur le thème *dy-ēu-, issu de la racine indo-européenne *dei- qui signifie « briller ». Elle est également à l'origine du sanskrit द्याउः / dyāuḥ, signifiant « ciel lumineux », et du latin diēs, signifiant « jour »[3].

En grec ancien, on la retrouve dans les mots ἔνδιος / éndios et εὐδία / eudía qui désignent respectivement le midi (l'apogée de la journée) et le beau temps. Mythologie[modifier | modifier le code] Mois des saints anges ou les anges ... Dionysos ou Bachus, dieu du vin. Sémélé étatait l'une des filles de Cadmos, roi de Thèbes.

Dionysos ou Bachus, dieu du vin

Zeus fut séduit par sa beauté. Mais leur liaison n'échappa pas à l'attention d'Héra, qui guidée par la jalousie et déterminée à faire du tort a Sémélé lui dit que si elle voulait se considérer comme l'épouse de Zeus, elle devait pour cela le voir dans toute sa gloire, tel qu'il s'était présenté le jour de ses noces avec Héra. Bien que Zeus ait tenté de l'en dissuader, Sémélé insista à obtenir cette preuve d'amour, se laissant prendre au piège d'Héra.

Lorsque Zeus céda et qu'il se présenta à sa demeure avec son char dans un déluge d'éclairs et de tonnerre et en lançant la foudre, le palais prit feu et Sémélé mourut foudroyée ou peut être sous l'effet de la peur. Mais Sémélé portait en elle Dionysos, conçut six mois plus tôt. Dionysos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Dionysos (en grec ancien Διώνυσος / Diốnusos ou Διόνυσος / Diónusos) est le dieu de la vigne, du vin et de ses excès, de la folie et la démesure, ainsi que du théâtre et de la tragédie.

Il est le fils de Zeus et de la mortelle Sémélé. Il ne vit pas sur le mont Olympe : c'est essentiellement un dieu errant. Il a été adopté par la Rome antique sous le nom de Bacchus (du grec ancien Βάκχος / Bákkhos, un de ses autres noms[1]), assimilé au dieu italique Liber Pater. Le mythe Naissance. Déméter. Cérès, fille de Saturne et d'Ops, ou de Vesta, ou de Cybèle, apprit aux hommes l'art de cultiver la terre, de semer, de récolter le blé, et d'en faire du pain, ce qui l'a fait regarder comme la déesse de l'agriculture. Jupiter, son frère, épris de sa beauté, eut d'elle Perséphone ou Proserpine. Elle fut aussi aimée de Neptune, et, pour échapper à sa poursuite, elle se changea en jument. Le dieu s'en aperçut et se métamorphosa en cheval. Artémis. Diane ou Artémis, fille de Latone et de Jupiter, soeur jumelle d'Apollon, née à Délos, vint au monde quelques instants avant son frère. Témoin des douleurs maternelles de Latone, elle conçut une telle aversion pour le mariage, qu'elle demanda et obtint de Jupiter la grâce de garder une virginité perpétuelle ainsi que Minerve, sa soeur.

C'est pour cette raison que ces deux déesses reçurent de l'oracle d'Apollon le nom de Vierges blanches. Poséïdon. Neptune, ou Poséidon, fils de Saturne et de Rhéa, était frère de Jupiter et de Pluton. Alséides. Mythologie classique: Hyades. [Personnage]Nymphis Sacrum. "Ces Nymphes, (les habitantes de cette grande et vénérable montagne,) ne se joignent ni aux mortels ni aux Immortels. Les Nymphes. Les anges dans la Bible. <A HREF=.. /index.htm>Page d'accueil</A> Pourquoi s'occuper des anges alors que le Seigneur seul est l'objet de notre foi? Tout simplement parce que nous serions coupables d'ignorer volontairement ce que Dieu nous a révélé dans la Bible.

Les méliades - Sortilèges et enchantement. Les Nymphes des Frênes, les Méliades dans la Mythologie Grecque. Méliades. Hyades (mythologie) Méliades: Toutes les Informations sur Méliades sur encyclopedie-enligne.com. Hyades. Hyades (mythologie) Dryades. Mythologie Grecque - HYADES (7) Dryades et Hamadryades. Naïades. La mythologie. Hestia. Hestia - Déesse du Foyer. Hestia foyer dieu déesse dieux déesses grec grecque grecs romain romaine romains romaines grece rome ancienne antique. Hestia. Héphaïstos. Dryades. Mythologie classique: Naiades. Creatures marines. Mythologie classique: Hephaistos. Mythologie classique: Dionysos. Dionysos dieu vin dieux grec grece antique. La Dryade. Les Naïades et les Nymphes. Héphaïstos.

Héphaïstos. Article Magic : Les dryades, protectrices de la forêt. Les Naiades - naiades mythologie. Dryades. Naïades. Hamadryades. Naïades. Hamadryades. Océanides. Oréades. Dioné. Napées( prairie) Néréïdes.