background preloader

Mythologie.

Facebook Twitter

Héra. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Héra

Elle correspond à Junon dans la mythologie romaine. Mythe[modifier | modifier le code] Fille de Rhéa et de Cronos (elle est l'aînée des enfants dans l'Iliade[1] et la troisième chez Hésiode[2]), elle est dès sa naissance avalée par son père[3]. Elle est libérée par son frère Zeus en même temps que tous ses frères. Après la Titanomachie, Héra devient l'épouse de Zeus[4]. Hadès. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hadès

Hadès[modifier | modifier le code] Souverain des Enfers[modifier | modifier le code] Zeus. Zeus est fréquemment représenté par des artistes grecs dans l'une des deux poses suivantes : debout, s'avançant avec un tonnerre dans sa main droite levée ou assis en majesté.

Zeus

Étymologie Tétradrachme royaume Seleucide représentant Zeus. Le nom Zeus (nominatif : Ζεύς / Zeús ; vocatif : Ζεῦ / Zeû ; accusatif : Δία / Día ; génitif : Διός / Diós ; datif : Διί / Dií) repose sur le thème *dy-ēu-, issu de la racine indo-européenne *dei- qui signifie « briller ». Elle est également à l'origine du sanskrit द्याउः / dyāuḥ, signifiant « ciel lumineux », et du latin diēs, signifiant « jour »[3]. En grec ancien, on la retrouve dans les mots ἔνδιος / éndios et εὐδία / eudía qui désignent respectivement le midi (l'apogée de la journée) et le beau temps. Mythologie Enfance Rhéa, Amalthée allaitant et la danse des Curètes (dessin d'un bas-relief d'autel romain). Rhéa présentant une pierre emmaillotée à Cronos (dessin du bas-relief d'un autel romain).

Avènement La Titanomachie La Théomachie olympienne Épouses Héra. Poséidon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Poséidon

Origine Avant que l'anthropomorphisme ne fasse de lui être un dieu de la mer, Poséidon semble avoir été un dieu chthonien lié au monde souterrain, porteur de mort et responsable des tremblements de terre, proche de la figure du dieu Hadès. Son épithète d'« ébranleur du sol », attesté en Arcadie où son culte est le plus ancien, en fait un dieu ambivalent, responsable de catastrophes naturelles mais aussi du retour des eaux fécondantes du printemps[1]. Il est le dieu grec le plus fortement lié au cheval à travers ses mythes comme ses représentations.

Toutefois, il ne semble pas issu d'un cheval divinisé, le totémisme étant inconnu en Grèce antique. Mythe Patronage de ville difficile Autour de Troie Poussé par l'orgueil de Zeus, instigué par Héra, Poséidon et Apollon (ou Athéna[26]) se rebellent contre le roi des dieux et réussissent à l'enchaîner. Après la guerre, le retour d'Ulysse est plutôt de bon augure.

Vengeance contre Minos Protecteur divin. Chaos (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chaos (mythologie)

Pour les articles homonymes, voir Chaos. Dès le début de son récit, Hésiode énumère des divinités correspondant à chaque élément que l’homme rencontre. Il commence par les éléments primordiaux : la Terre, le Ciel étoilé, les hautes Montagnes, la Mer. Si Hésiode ne s'entend pas sur la nature de Chaos, Ovide en fait dans ses Métamorphoses une « masse informe et confuse qui n'étaient encore rien que poids inerte, amas en un même tout de germes disparates des éléments des choses, sans lien entre eux. » Le Chaos se caractérise dès lors par deux éléments principaux : le gouffre sans fond où l'on fait une chute sans fin : la Terre apparaît ensuite, offrant une assise stable, qui s'oppose radicalement au Chaos ;le milieu sans orientation possible où l'on chute dans tous les sens.

Mythologie nordique. Mythologie Nordique - Pearltrees. Anima et animus. Une petite incursion dans le monde de l’invisible, celui qui effraye certains, qui exalte la curiosité des autres, mais qui jamais ne nous abandonne.

Anima et animus.

Quoique nous fassions il s’impose à nous. Dans l’ombre de notre conscience il règne sans partage. Il se fait plus pressant si nous le négligeons, plus dangereux si nous l’oublions, destructeur si nous le nions. Grâce à l’exploitation des rêves, la psychologie des profondeurs et la psychanalyse, nous cernons sa vitalité, nous mesurons la puissance de son activité. A mi-chemin entre le volcan rouge qui crache le feu au rythme pendulaire de ses entrailles, et le volcan gris qui sommeille dangereusement dans un temps universel oublié des hommes, notre inconscient s’enracine et légifère au cœur de notre vie. Mythologies.