background preloader

Radicalisation

Facebook Twitter

Un "serious game" pour lutter contre la radicalisation. Theconversation. Pour beaucoup, le terrorisme djihadiste rime avec irrationalité.

theconversation

Ses racines sont à rechercher soit dans le fanatisme religieux soit dans l’anomie et le manque de perspectives sociales. Cette vision de la violence irrationnelle semble être confirmée par les décapitations horribles et sadiques des otages de l’État islamique, comme par les révélations récentes de l’instabilité mentale du kamikaze d’Orlando (juin 2016) ou du conducteur fou qui a tué plus de 80 personnes à Nice (juillet 2016). Le faible niveau d’études de beaucoup de ceux ayant participé aux récents attentats en France – Toulouse en 2012, Charlie Hebdo et le Bataclan en 2015 – confirmerait la thèse de l’irrationalité. Ainsi, dans cette perspective, le terrorisme islamiste ne serait rien de plus que l’expression d’individus antimodernistes et sans instruction.

Fait troublant, nombre des terroristes impliqués dans les attaques du 11 septembre 2001 – 8 sur les 20 concernés – ont suivi des études d’ingénieur. CCME : Conférence "Penser la radicalisation" France Bleu : Radicalisation des jeunes. Patrick Amoyel, psychanalyste et professeur à l'Université de Nice. Association Entr'Autres. Anonymal tv : Collège du Jas : comment expliquer la radicalisation aux jeunes ? Humanite.fr : Patrick Amoyel « Il faut travaillersur le terreau de la radicalisation.

Doit-on être surpris qu’un attentat de ce type soit perpétré à Nice ?

Humanite.fr : Patrick Amoyel « Il faut travaillersur le terreau de la radicalisation

Patrick Amoyel Pas du tout. C’était même prévisible. L’implantation des djihadistes est très importante dans la région. Le Monde : Farhad Khosrokhavar : « On entre dans une forme de féminisme du djihadisme » LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Jérémie Lamothe Lors d’un entretien donné au Monde, vendredi 2 septembre, le procureur de la République François Molins avait prévenu : « Sur les derniers mois, nous observons une accélération des dossiers de jeunes filles mineures, avec des profils très inquiétants, des personnalités très dures.

Le Monde : Farhad Khosrokhavar : « On entre dans une forme de féminisme du djihadisme »

Elles sont parfois à l’origine de projets terroristes qui, sur le plan intellectuel, commencent à être aboutis. » Lire aussi : Le procureur de Paris François Molins : « Le risque d’attentat est renforcé » Telerama : Farhad Khosrokhavar, sociologue : “Plus Daech interdit, plus il devient attrayant !” - Idées. Mus par une "religiosité mortifère" et par une haine de soi qui devient haine de l'autre, les jeunes Français sont nombreux parmi les nouveaux djihadistes.

Telerama : Farhad Khosrokhavar, sociologue : “Plus Daech interdit, plus il devient attrayant !” - Idées

Des parcours de radicalisation retracés par le sociologue franco-iranien Farhad Khosrokhavar, depuis des années. L'horreur, la violence et la cruauté inouïes des attentats commis vendredi 13 novembre se passeraient presque de mots. Face au crime de masse perpétré dans les rues de Paris, on veut se taire, d'abord. La Croix : Farhad Khosrokhavar : « Les jeunes djihadistes révèlent des malaises de notre société » - La Croix. La Croix : Vous travaillez depuis vingt ans sur les jeunes et l’islamisme.

La Croix : Farhad Khosrokhavar : « Les jeunes djihadistes révèlent des malaises de notre société » - La Croix

Comment analysez-vous le phénomène actuel ? Farhad Khosrokhavar : Longtemps, la radicalisation a été majoritairement le fait des jeunes de banlieue. Ils étaient marqués par la vie dans les cités, le sentiment d’exclusion et d’humiliation. Il s’agissait souvent de « born again », c’est-à-dire des jeunes d’origine musulmane qui redécouvraient une version de l’islam extrémiste correspondant à leur haine de la société. Aujourd’hui, la palette s’est élargie. Le Point : Farhad Khosrokhavar : "Une radicalisation sans radicalité" Le Monde : Farhad Khosrokhavar : « On entre dans une forme de féminisme du djihadisme »

France Info : A Nice, l'association Entr'Autres cherche à comprendre la radicalisation. Un phénomène complexe.

France Info : A Nice, l'association Entr'Autres cherche à comprendre la radicalisation

À Nice, une association tente de percer à jour les raisons du départ de jeunes pour le jihad. "C'est peut-être la première fois qu'on a quelque chose de si explosif", assure Patrick Amoyel de l'association Entr'Autres. France 2 a rencontré le responsable alors qu'il évoque avec un père de famille le cas d'une femme partie à l'automne dernier en Syrie, suivant son mari et sa famille. "C'est choquant, ce sont des disparitions", raconte le père de la jeune femme partie faire le jihad. "Dans toutes les familles rencontrées, il y a quelque chose qui les a interpellées, qui a été de l'ordre de l'intuition. Les Echos : David Thomson, sur les djihadistes : «La génération suivante sera encore plus déterminée» Nice matin : David Thomson, spécialiste des questions djihadistes: "être déséquilibré n’a jamais empêché d’être djihadiste"

"Il n’y a aucune règle de timing pour ce genre de revendications.

Nice matin : David Thomson, spécialiste des questions djihadistes: "être déséquilibré n’a jamais empêché d’être djihadiste"

En général, quand c’est une attaque en Occident, cela intervient quelques heures ou quelques jours après. Mais certains attentats sont revendiqués plus d’un mois après, comme au Tchad,àN’Djaména. Le communiqué de l’État islamique (EI) a été diffusé sur le canal habituel de l’agence Amaq, d’abord en arabe puis en anglais et enfin en français.

L’authenticité ne fait donc aucun doute. Wikipédia : David Thomson (journaliste) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wikipédia : David Thomson (journaliste)

David Thomson est un journaliste français au service Afrique de RFI et spécialiste des jihadistes français et tunisiens. Il contribue également au site d'information Les Jours, où il raconte le parcours de jihadistes français revenant de Syrie et d'Irak[1]. En 2011, il couvre en tant que correspondant la guerre en Libye du coté des rebelles mais aussi du régime de Kadhafi, ainsi que les transitions politiques en Tunisie, en Égypte et au Mali.

France Info : Attentat de Nice : pourquoi l'expression "radicalisation express" pose problème. Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l'auteur de l'attentat meurtrier de Nice, n'était pas connu des services de renseignements.

France Info : Attentat de Nice : pourquoi l'expression "radicalisation express" pose problème

"Il semble qu'il se soit radicalisé très rapidement", a estimé le 16 juillet le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en évoquant "un attentat d'un type nouveau". Le phénomène de "radicalisation express" est depuis utilisé pour décrire le parcours de ce petit délinquant venu de Tunisie, mais francetv info vous explique pourquoi cette expression pose problème. La radicalisation reste un long processus La notion de "radicalisation express", déjà utilisée pour Salah Abdeslam, est plus que contestée par les spécialistes du jihadisme.

"C'est n'importe quoi, la radicalisation est un long processus", explique ainsi à francetv info Patrick Amoyel, président de l'association Entr'autres de Nice, qui cherche à comprendre les ressorts de la radicalisation. Un projet terroriste élaboré rapidement Le caractère violent n'explique pas tout. Déradicalisation. Wikipédia : Dissonance cognitive. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wikipédia : Dissonance cognitive

En psychologie sociale, la dissonance cognitive ou distorsion cognitive au Québec[1] est la simultanéité de cognitions qui entraînent un inconfort mental en raison de leur caractère inconciliable ; ou l'expérience d'une contradiction entre une cognition et une action. Dans sa théorie de la dissonance cognitive, Leon Festinger étudie les stratégies de réduction de la tension psychologique induite et de maintien de leur cohérence personnelle, y compris des stratégies d'évitement des circonstances identifiées comme source de dissonance. Radicalisation. Qu’est ce que la radicalité ?

Le processus de radicalisation comprend un embrigadement relationnel (adhésion du jeune à son nouveau groupe) et un embrigadement idéologique (adhésion du jeune à un nouveau mode de pensée). Voir notre définition complète ci-dessous. En savoir plus Comment repérer un embrigadement djihadiste Comment faire la différence entre un musulman pratiquant et quelqu’un qui bascule dans la radicalisation djihadiste? S. Berthomet : Radicalisation et médias sociaux. Itélé : Les réseaux sociaux, n°1 du recrutement pour le djihad. France 3 : Un premier centre de déradicalisation en Indre-et-Loire - France 3 Centre-Val de Loire. FRANCE 3 CENTRE-VAL DE LOIRE  Le premier centre de déradicalisation ouvrira ses portes avant l'été, près de Chinon, en Indre-et-Loire.

Tourné vers la réinsertion et la citoyenneté, il accueillera dans un premier temps une trentaine de jeunes. Ch.LPublié le , mis à jour le. Les Echos : "Prévenir la radicalisation, c'est possible » Gérald Bronner, spécialiste de la sociologie cognitive. VSD : Inter­view Gérald Bron­ner, socio­logue : «Une femme kami­kaze serait une nouveauté sur le marché de la barba­rie» - Vsd. Profes­seur de socio­lo­gie à l’uni­ver­sité de Paris-Dide­rot, Gérarld Bron­ner parti­cipe au programme de déra­di­ca­li­sa­tion mis en œuvre dans le premier « centre de réin­ser­tion et citoyen­neté » qui accueillera ses premiers pension­naires dans quelques jours à Beau­mont-en-Véron (Indre-et-Loire).

Il est auteur de «La pensée extrême» (PUF). VSD. Que vous inspire le profil des jeunes femmes inter­pel­lées après la décou­verte d’une voiture remplie de bouteilles de gaz à Paris ? G.B. Il faut distin­guer deux choses : l’aug­men­ta­tion du nombre de femmes qui partent vers la Syrie, sensible statis­tique­ment et l’ac­ti­visme terro­riste sur notre terri­toire. Peut-il s’agir d’une stra­té­gie clai­re­ment défi­nie par l’Etat isla­mique ? On sait qu’ils sont de grands commu­ni­cants. On évoque la présence d’un tiers de femmes parmi les djiha­distes français.

Propos recueillis par N.G. L'opinion : Gérald Bronner: «Les fanatiques sont extrêmement cohérents, ils recherchent une forme de pureté doctrinale» Professeur de sociologie à l’université Paris Diderot, Gérald Bronner a publié aux PUF La pensée extrême. Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques. Est-il possible de se radicaliser « très rapidement », comme Bernard Cazeneuve l’affirme au sujet de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, auteur du massacre de Nice ?

En général, l’adhésion à une pensée extrême est progressive et ne conduit pas les futurs terroristes à se radicaliser en un claquement de doigts. France Culture : Jusqu'où pousser le concept de déradicalisation ? La France vient d’inaugurer son premier centre officiel de déradicalisation. Mais qu’est-ce qu’un individu déradicalisé ? La ‘’radicalisation’’ avait été un des mots de 2015. La ‘’déradicalisation’’ est bien partie pour marquer 2016. Ce qui n’existait jusqu’à présent, en France, qu’à l’état artisanal, est en train de se structurer. Le premier centre officiel de déradicalisation a été inauguré il y a un mois à Bordeaux. La semaine dernière, le Figaro titrait en Une : « 8250 individus radicalisés en France », soit un doublement en moins d’un an (chiffre impressionnant, même s’il s’avère qu’il s’agit avant tout de signalements). France Inter : Gérald Bronner : dans la radicalisation, "chaque étape paraît raisonnable" du 22 janvier 2016 - France Inter.

France24 : FRANCE : Le défi du retour des jihadistes. De la radicalisation au djihadisme - Chroniques intimes d’un fiasco républicain (1/4) : Départ pour le djihad, l’imperceptible radicalisation. Les Jours : Les revenants : Bilel. France Info : François Molins note une "accélération des dossiers de jeunes filles mineures" radicalisées. Alors que la rentrée des classes s'est déroulée "dans une vigilance extrême" en raison du risque d'attentat, François Molins, procureur de Paris, a accordé une interview au Monde, vendredi 2 septembre. Sciences et avenir : Cyber-terrorisme : un recrutement en 4 phases - 16 novembre 2015. France 2 : Complément d'enquête. Jihad : les recruteurs - France 2 - 25 août 2016 - En replay. Qui sont les mauvais génies de l'islam, ceux qui ciblent, manipulent, et envoient leurs recrues au combat ?

Pour "Jihad : les recruteurs", un documentaire exceptionnel proposé par "Complément d'enquête", Romain Boutilly a pu entrer en contact avec Omar Omsen, le principal recruteur français, donné pour mort il y a un an. Europe 1 : Terrorisme : "les 13-14 ans qui arrivent, ce sont des bombes à retardement" "Je voulais tirer la sonnette d’alarme".

Le Monde : Telegram, un outil de discussion prisé des djihadistes… mais pas seulement. Les deux tueurs de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) l’utilisaient : Abdel-Malik Nabil Petitjean y a diffusé sa vidéo d’allégeance à l’organisation Etat islamique ; Adel Kermiche y a fait paraître, pendant plusieurs semaines, des messages annonçant qu’il allait faire « un gros truc ».

Telegram, une application de messagerie populaire, est régulièrement décrite comme « l’application préférée des djihadistes », mais ne se résume pas à cela. C’est quoi ? Telegram est une application de messagerie principalement utilisée sur téléphone portable, qui dispose de nombreuses fonctionnalités. Elle peut servir à la fois à communiquer directement avec une personne, y compris dans des « tchats secrets », chiffrés, ou à participer à des groupes de discussion. Le Monde : Comment l’application Telegram a tout fait pour se mettre hors de portée des Etats. Prévenir la radicalisation en milieu scolaire - Prévention de la radicalisation. La prévention de la radicalisation. Le plan national de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes, mis en œuvre depuis avril 2014, prévoit une action préventive, située en amont du phénomène de radicalisation, afin d’éviter le basculement dans une phase de recrutement et de passage à des actes violents.

Prevenir la radicalisation des jeunes 390768. Digischool : Ecole républicaine : 10 mesures pour que les élèves deviennent libres et responsables. Education.gouv : le parcours citoyen. Eduscol : Éducation aux médias et à l'information - L'EMI dans la loi de refondation de l'École. Agir contre la menace terroriste - Stop Djihadisme. Guide interministériel de prévention de la radicalisation / Actualités / CIPDR / SG-CIPDR. 1jour1actu : le terrorisme. Decod'actu : Qu'est-ce que Daech ? France TV Education : Pourquoi des ados partent-ils faire le djihad ? Le1 : Qui sont les musulmans de France ? Brochure CLEMI : Radicalisation, complotisme et réseaux sociaux : comment en parler sans danger ? (p. 26)

 Portail académique : Clemi. CPDSI : Centre de Prévention contre les Dérives Sectaires liées à l'Islam. Ouvrage : Radicalisation. Farhad Khosrokhavar, Maison des Sciences de l'Homme. Ouvrage : La pensée extrême. Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques - Gérald Bronner - Hors collection - Format Physique et Numérique.

Ouvrage : Ma meilleure amie s'est fait embrigader - Dounia Bouzar. Ouvrage : Dans la peau d'une djihadiste - Anna Erelle. Ouvrage : Little sister - Benoît Séverac. Ouvrage : Et mes yeux se sont fermés : l’histoire d’une adolescente française revenue de Syrie. Patrick Bard, Syros. Film : Ne m'abandonne pas de Xavier Durringer : à télécharger.

Ne m'abandonne pas de Xavier Durringer : accompagnement pedagogique du film. France TV Education : Ne m'abandonne pas. France info : Tests de radicalisation : quand les internautes se moquent de la proposition de Geoffroy Didier.