background preloader

Gouvernance distribuée - Règles du jeux - Horizontalité

Facebook Twitter

Sign in. Société collaborative, la fin des hiérarchies, paraît aux éditions Rue de l’Echiquier ce 21 mai.

Dans ce livre écrit à 18 mains (Flore Berlingen, Marc-Arthur Gauthey, Arthur De Grave, Diana Filippova, Asmaa Guedira, Antonin Léonard, Edwin Mootoosamy, Benjamin Tincq et Maëva Tordo), nous proposons notre vision de la société collaborative. Alors, pourquoi un livre ? Néo-marxistes ou ultra-libéraux, gauchistes ou proto-droitisants, anarchistes ou étatistes, bisounours ou opportunistes : lorsqu’il s’agit de définir l’ancrage intellectuel de OuiShare, nous sommes habitués aux épithètes les plus grotesques. Nous ne sommes rien de tout cela. En revanche, il est vrai que nous nous méfions des postures intellectuelles et tenons la diversité des visions pour vertu. Ce livre représente un premier effort de conceptualisation – inachevé et imparfait, sans doute – de la société collaborative. Depuis janvier dernier avec Open Experience on a publié 35 articles, réalisé 25 vidéos, organisé 8 événements et fait 14 proposition au gouvernement.

Retrouvez ce contenu et bien d’autres choses dans un livre et sur le site openmodels.fr. Alors, are you ready for openness ? Les modèles ouverts vont tout changer, êtes vous prêts ? Partout, l’ouverture gagne du terrain. Consensus Process - Noisebridge. "We reject: kings, presidents, and voting.

Consensus Process - Noisebridge

We believe in: rough consensus and running code. " -- Dave Clark, IETF Proceedings, July 1992 [edit] What is Consensus Consensus is a non-violent way for people to relate to each other as a group. Cut the bullshit: organizations with no hierarchy don’t exist. Do completely horizontal organizations truly exist?

Cut the bullshit: organizations with no hierarchy don’t exist

Fueled by growing excitement about self-management, bossless leadership and new governance models such as Holacracy, I increasingly hear large claims about the potential of “flat organizations”, which are being used as synonymous to “having no hierarchy”. I often wonder whether I am reading correctly: Organizations with no hierarchy at all, with real live people in them? I feel like there has been a misunderstanding here. I might be wrong, but from my 5 year experience of being a member of the distributed organization OuiShare, my conclusion is: there is no such thing.

L’entrepreneuriat-alterné : en finir avec le mythe d’une société post-salariale ? (theconversation.com) – samuelbausson's highlights. Entreprises libérées : « C’est la rigueur qui permet l’autonomie » Le terme d' »entreprise libérée » (il semble que beaucoup lui préfèrent désormais le terme d’entreprise libérante), popularisé par Isaac Getz (@isaacgetz) et Brian M.

Entreprises libérées : « C’est la rigueur qui permet l’autonomie »

Carney dans leur livre Liberté & compagnie (2012), désigne des organisations qui donnent des responsabilités et de la liberté à leurs collaborateurs. Apport essentiel de #tierslieuxphd par @antoine_burret : le tiers-lieu comme un concept. Que peut-on apprendre des tiers-lieux 2.0 ? Résumé : Que peut-on apprendre des tiers lieux 2.0 ?

Que peut-on apprendre des tiers-lieux 2.0 ?

D'abord ce sont des tiers lieux : ni tout à fait chez soi, ni tout à fait un lieu de travail (traditionnel). Un entre-deux qui reflète la manière dont la conception du travail change chez des travailleurs dont la matière première à utiliser/transformer est le savoir et qui sont, qui plus est, natifs du monde numérique (« digital native ».

La caractéristique « 2.0 » que nous associons à l'appellation tiers lieux par analogie au Web 2.0 (DiNucci, 1999) nous semble refléter certains traits remarquables de ces lieux. Comme avec le Web 2.0, les tiers lieux 2.0 permettent aux usagers d'être producteurs (de contenus, mais aussi de services, etc.), de former des communautés de praxis et de collaborer. Les usagers des tiers lieux 2.0 semblent s'inscrire dans le cadre d'une épistémologie de bricoleur (Lévi-Strauss, 2014) qui valorise l'expérimentation, le « faire » selon un processus incrémental d'essai-erreur. Les pratiques managériales les plus innovantes du monde. Audace, inventivité, souplesse, authenticité...

Les pratiques managériales les plus innovantes du monde

Tout le monde s'accorde à dire que nos entreprises doivent se réinventer pour se différencier. Quand on parle d'innovation, on pense stratégie, offre, organisation et très rarement management, à savoir la manière dont on anime et les Hommes. Pourquoi ? Vous, qui découvrez cet article, aimeriez-vous travailler au sein d'une entreprise où :les missions que l'on vous confie sont passionnantes ? Les relations sont authentiques et basées sur la confiance ? Bien que 85 % des dirigeants estiment que l'innovation est primordiale pour rester compétitif, les entreprises n'y accordent qu'environ 10 % de leur temps [i]. Le management : parent pauvre de l'innovation. Libérer le travail, oui, mais comment? Arte diffuse le 24 février un documentaire baptisé «Le bonheur au travail», qui prône une méthode radicale: pour rendre heureux les salariés, il faut libérer les organisations.

Libérer le travail, oui, mais comment?

Plus facile à dire qu'à faire... Il était temps. Après toutes ces années –indispensables– passées à faire reconnaître puis à décrypter les mécanismes pervers de l'horreur économique et de la souffrance au travail[1], les médias, et les partenaires sociaux avec eux, semblent passer à l'étape d'après: peut-on faire autrement? Peut-on envisager un travail qui, au lieu de détruire, rende heureux?

A ce titre, le documentaire proposé par Arte mardi 24 février est une bonne nouvelle. Et bien non. Le bonheur au travail. Qui, aujourd'hui, peut se vanter d'être heureux sur son lieu de travail ?

Le bonheur au travail

Certainement pas les 31% de salariés "activement désengagés" – ceux qui ont une vision négative de leur entreprise et peuvent aller jusqu'à lutter contre les intérêts de cette dernière. Inspiré de l'armée, le modèle d'organisation du travail visant à contrôler l'ensemble des salariés en leur attribuant des tâches limitées a peu changé depuis la fin du XIXe siècle.

Aujourd'hui, employeurs comme employés doivent s'accommoder d'un système archaïque qui ne correspond plus à personne : ni efficace, ni rentable. Toutefois, au milieu de l'apathie générale causée par ce dérèglement, certains refusent la fatalité et travaillent à l'entreprise du futur. Bienvenue dans les musées du 21ème siècle #rnci16 #inmediats v/@imamuseum.

Lafindelillusion. Fileadmin/user_upload/VORSTAND/Holacracy_Implementation/holacracy_quickstart_guide_v2.1.pdf. How Holacracy Works - WonderWorks Consulting. Comment passer en mode Holacratique. Les 3 règles pour réussir la transition holacratique Apprendre les principes de base de l’Holacratie« Faciliter » les réunionsOrganiser la structure organisationnelle en cercles semi-autonomes Principes de base L’Holacratie utilise trois principes opérationnels sur lesquels les membres de l’organisation pourront s’appuyer, notamment dans des situations inattendues, pour savoir gérer les tensions, les décisions et les informations : Seules les tensions présentes comptentTout chose (décision, politique, rôles, …) peut être reconsidérée à tout instantUne bonne décision est une décision « faisable » maintenant (et pas nécessairement la meilleure décision) L’objectif de ces principes est d’arriver aux meilleures décisions sur le long terme, en regardant toujours la direction la plus « faisable » durant les réunions et en intégrant, continuellement, de nouvelles informations au fur et à mesure qu’elles deviennent disponibles.

Comment passer en mode Holacratique

Facilitation des réunions. A business within the business — The Connected Company. A lot of problems in business could be solved if we could align the interests of employees and managers with owners. Is there a way to get everyone to act like owners? The answer is yes – but not without changing the structure of your company in ways that might make you a bit uncomfortable. The idea of aligned incentives is kind of a holy grail.

Holacracy®: Governance Simulation. The Agile Holocracy. Zappos just abolished bosses. Inside tech's latest management craze. The latest management trend to sweep Silicon Valley requires CEOs to formally relinquish their authority and grants special protection for every employee to experiment with ideas. It's called holacracy and big name tech leaders have jumped on the bandwagon. Special Edition Paper - Organize for Complexity, part I+II. How to make work work again. How Fast-Growing Startups Can Fix Internal Communication Before It Breaks.

Contrarian office hours Un temps pour décompresser et resoudre les problèmes Suivi par célébration des réussites Tech talks communauté d'apprenants - enseignants culture de la curiosité et de l'innovation Têtes à Têtes (en montrant l'exemple) Documenter tout notamment les changements et les raisons derrière montre la culture de la boite et explique les choix aux nouveaux – samuelbausson

Structuring a New Collaborative Culture. When I was a junior designer, my creative director asked me to design a mascot with the rather uninspiring instruction to reorder the shapes of the famous 2012 Olympics logo. Having little choice but to accept my task, I threw myself into it with all the boundless, panicked energy that comes from needing to impress the powers above, trusting my superior to steer me in the right direction.

Three weeks later I was distraught, the entire weight of our complete and utter failure to win the pitch resting on my shoulders. It would be easy to put that loss down to inexperience—after all, I totally missed the brief, and every other pitch was better. Lisez gratuitement la Bande Dessinée Holacracy (holacratie) An Alternative To Holacracy: Unlocking Ideas For The Best Results. The jury is still out on whether the “no managers, self-governing” management trend called holacracy is here to stay. Recent news that online retailer Zappos is shifting to a holacratic model drew a fair bit of attention, at least among the chattering class.

The notion that an organization can run better by flattening management and ditching job titles is a welcome idea to some and a radical notion to many others.

Critiques holacracy