background preloader

Avoir 20 ans en Algérie

Facebook Twitter

La guerre sans nom : appelés et rappelés en Algérie (1992) Mardi 20 février 2007.

La guerre sans nom : appelés et rappelés en Algérie (1992)

Ce texte est celui d’une brochure publiée en février 1992 à l’intention des professeurs d’histoire des lycées pour les aider à présenter à leurs élèves le film de Bertrand Tavernier et Patrick Rotman, La guerre sans nom. Il a été préfacé par Jean Peyrot, président de l’Association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG), et par la société "Neuf de coeur", productrice du film.

Algérie 1954-1962, la guerre de mon père. En mars dernier, j’ai appelé mon père.

Algérie 1954-1962, la guerre de mon père

«Il faudrait, lui ai-je dit, qu’on prenne un moment pour que tu me racontes mieux ce que tu as vécu là-bas, en Algérie...» A l’autre bout du fil, la réponse est restée évasive. Quelques jours plus tard, mon père entrait à l’hôpital. Je suis une fille d’appelé en Algérie, une «héritière du silence» comme nous surnomme Florence Dosse dans le livre qu’elle vient de consacrer à la mémoire des enfants d’appelés dont elle-même, née en 1963, fait partie. «A mon sens, chez les enfants d’appelés, la mémoire de la guerre d’Algérie n’est ni absente ni vide, elle serait plutôt latente, non structurée, parcellaire, parfois même impensée», écrit-elle.

Les “appelés” de la guerre d'Algérie. Pierre, 12 hectares, 12 vaches, deux ans d’Algérie Ça y est, Pierre Sellier a soulevé le couvercle qu’il avait vissé sur la marmite de ses 20 ans.

les “appelés” de la guerre d'Algérie

Le paysan de Bréal-sous-Montfort, en Ille-et-Vilaine, a attendu longtemps avant de renouer avec le soldat qu’il fut entre 1956 et 1958. Sa guerre d’Algérie n’a été ni sale ni déshonorante. Elle fut tout simplement inutile. GUERRE ALGERIE : TORTURES LE FLN AUSSI. Guerre d’Algérie : les derniers secrets Arnaud Folch Dans son livre choc, “Un silence d’État” (Soteca-Belin), l’historien Jean-Jacques Jordi dévoile des centaines d’archives interdites d’accès.

GUERRE ALGERIE : TORTURES LE FLN AUSSI

Hélie de Saint Marc : L'Algérie. L'Algérie ...

Hélie de Saint Marc : L'Algérie

Au fil des mois, nous avons appris à connaître l’Algérie, si tant est que l’on puisse maîtriser un jour les mystères de ce pays. Notre apprentissage fut d’abord physique. Avoir Vingt Ans Dans Les Aurès. Guerre d'algerie jour par jour. Anecdotes du film R.A.S. J’ai fait mon service militaire en Algérie. Témoignage de Jean Poussin, militaire appelé et instituteur en Algérie.

J’ai fait mon service militaire en Algérie

Une réflexion préalable en France. Né en Bretagne en août 1938, j’aurais dû faire mon service militaire à partir de 1958, j’étais étudiant et sursitaire, j’ai donc été appelé avec la classe 59/2B en novembre 1959, mon frère aîné avait été rappelé en Algérie, il venait de rentrer, le cadet était resté en France comme soutien de famille, j’étais mobilisable en Algérie. Lors de mes trois jours à Dinan, j’ai exprimé mon désir de ne pas rester en France, de partir en Algérie, comme tout le monde, et ma volonté de ne pas y faire la guerre, enseigner par exemple, même si j’acceptais de porter les armes.

Guerre d'algerie jour par jour. L'histoire expurgée de la guerre d'Algérie, par Maurice T. Maschino. Septembre 1957 : composée de diverses personnalités et nommée par le gouvernement français sous la pression de l’opposition de gauche, la Commission de sauvegarde des droits et des libertés individuelles constate, dans un rapport accablant, que la torture est une pratique courante en Algérie.

L'histoire expurgée de la guerre d'Algérie, par Maurice T. Maschino

Décembre 2000 : devant l’émoi suscité par la publication, dans Le Monde, de nouveaux témoignages sur la torture, le premier ministre estime qu’il s’agit là de « dévoiements minoritaires ». Première contrevérité. Mais il n’est pas hostile, ajoute-t-il sans rire, à ce que les historiens fassent la lumière sur ces « dévoiements » : deuxième contrevérité... Contrairement à son engagement du 27 juillet 1997, et sauf dérogation durement arrachée, les archives les plus sensibles ne sont toujours pas consultables. 1957-2001 : depuis quarante-quatre ans, de Guy Mollet à M.

PRÉPA INDEX. La guerre sans nom : appelés et rappelés en Algérie (1992) Quelques souvenirs de Jacques Cros concernant "sa" guerre d'Algérie et de son retour en France, en passant par le "putsch d'Alger" et le 19 mars 1962 - BLOG PERSONNEL DE MICHEL DANDELOT *** REGION BOURGOGNE. Départ pour l'Algérie, arrivée à Oran Le Ville d'Alger C’était à la fin février 1960 peut-être le 26, c'est-à-dire le jour de mes 20 ans.

Quelques souvenirs de Jacques Cros concernant "sa" guerre d'Algérie et de son retour en France, en passant par le "putsch d'Alger" et le 19 mars 1962 - BLOG PERSONNEL DE MICHEL DANDELOT *** REGION BOURGOGNE

C’était l’après-midi. J’étais dans ma classe de CM1 à l’école de La Plaine à Bédarieux. Envoyé par Monsieur Espitalier, le directeur du cours complémentaire, qui était aussi le directeur de l’école primaire, un élève est venu m’apporter un courrier. Le blog de Michel - La vie des jeunes appelés durant les évènements en ALGÉRIE de 1956 à 1963 dans la région de TENES. ALGERIE 19 mars 1962. ECPAD. WEB-DOCUMENTAIRE. Six anciens appelés racontent leur guerre d'Algérie- 13 mars 2012 - L'Obs. Ils s’appelaient les "Gusses" ou les "Max", ils étaient paysans, ouvriers, instituteurs...

WEB-DOCUMENTAIRE. Six anciens appelés racontent leur guerre d'Algérie- 13 mars 2012 - L'Obs

Ils venaient des quatre coins de métropole pour maintenir l’ordre dans les trois départements français d’Algérie. Entre 1956 et 1962, les appelés du contingent ont passé entre 6 et 36 mois à combattre les katibas de l’Armée de Libération Nationale algérienne, "des Français de souche nord-africaine", puis les défenseurs acharnés de l’Algérie française, "des Français de souche européenne". Certains attendaient la quille isolés dans le calme du Bled algérien, d’autres allaient chercher les "fells" dans les maquis de l’Est du pays. Il y avait des pacifistes, de fervents défenseurs de l’Algérie française, des planqués et des guerriers.

Guerre d'Algérie : le poison de la "bleuite" Ce jour-là, la Casbah est triste et les cafés silencieux.

Guerre d'Algérie : le poison de la "bleuite"

Depuis que l'austère FLN a pris le contrôle de la vieille ville au coeur d'Alger, il a interdit à ses habitants d'écouter la radio, de fumer et de jouer aux dominos. C'est l'été, le soleil est de feu, les rues bondées, mais, dans les cafés maures, les hommes sirotent leur thé en silence. Personne n'ose allumer une Bastos. La Casbah est aux ordres. Le FLN n'a pas hésité à trancher le nez et les oreilles de ceux pris en train de fumer le tabac "colonial ", façon radicale mais efficace de prendre toute la population en main. Guerre,Algérie,Kabylie,Harkis. C'est en rangeant d'anciennes diapositives que m'est venu l'idée de constituer ce carnet d'Algérie en rassemblant un ensemble de photos prises à l'époque durant mon service militaire et les quelques notes recueillies sur un carnet venant étayer mes souvenirs. Le texte qui accompagne ces photos n'a pas la prétention d'être un récit historique, il est uniquement un support à l'image en décrivant le parcours d'un appelé du contingent parmi tant d'autres qui connurent un sort analogue.

En rédigeant ces lignes, je n'ai pu m'empêcher de penser à ces jeunes autochtones arabes ou kabyles combattant dans nos rangs que l'on nommait harkis avec lesquels j'ai partagé les risques et les souffrances au quotidien. Il a fallu attendre pas moins de 43 ans pour qu'en février 2005 le Parlement vote une loi prévoyant des réparations morales et financières à l'égard des anciens harkis et de leurs descendants. Ph. Langer Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.© 2010 Philippe Langer.

Carnet d'Algérie,Miliana. Le CRIRAC au sommet de l'éperon rocheux Pour me rendre à Miliana via Oran et Alger, j'eu la chance de ne pas reprendre la Rafale mais de bénéficier d'un vol vers Oran à bord d'un Dakota qui emmenait quelques officiers de l'armée de l'air à Oran. Guerre d'Algérie : les images de la guerre. Avoir 20 ans dans les Aurès. René Vautier à propos de son film "Avoir 20 ans dans les Aurès" Massacre de jeunes appelés du contingent: L’embuscade de Palestro. Nous approchions d’une ligne de rochers en surplomb du sentier, racontera Dumas, lorsque la fusillade éclata. Les rebelles n’étaient pas à 30 mètres devant nous, bien à l’abri dans la pierraille. Ils tiraient au fusil de chasse et à l’arme automatique. Le sous-lieutenant Artur et le radio sont tombés les premiers. C’était l’enfer. Je me suis jeté à terre.

La guerre d'Algerie.