background preloader

ECPAD

ECPAD

http://www.ecpad.fr/

Related:  Avoir 20 ans en AlgérieHistoire`test 1026h3 seconde guerre mondiale

Quelques souvenirs de Jacques Cros concernant "sa" guerre d'Algérie et de son retour en France, en passant par le "putsch d'Alger" et le 19 mars 1962 - BLOG PERSONNEL DE MICHEL DANDELOT *** REGION BOURGOGNE Départ pour l'Algérie, arrivée à Oran Le Ville d'Alger C’était à la fin février 1960 peut-être le 26, c'est-à-dire le jour de mes 20 ans. C’était l’après-midi. histoire-géographie-citoyenneté - penser l'histoire du Monde : une conférence de C. Grataloup (1) C. Grataloup est enseignant-chercheur à l'université de Paris-Diderot. Pour lui, on ne peut plus faire d'histoire sans géographie : les questions de localisation des processus sont fondamentales.

Institut des hautes études de défense nationale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo de l'IHEDN Origines[modifier | modifier le code] Le Collège des hautes études de défense nationale[modifier | modifier le code] L’IHEDN, dans sa préfiguration, est né le 14 août 1936 (J.O du 21 août 1936) d’un décret instituant le Collège des hautes études Militaires (CHEM), dont la première session s’ouvre le 15 octobre, boulevard Victor à Paris, dans les locaux du ministère de l’Air. La photo colorisée d’une adolescente morte à Auschwitz bouleverse le web Le Mémorial d’Auschwitz a publié le 12 mars sur son compte Twitter, la photo de Czesława Kwoka, 14 ans, une adolescente polonaise déportée en 1942, dans le camp d’extermination. Le visage de cette jeune fille frêle, colorisé par une artiste brésilienne, a ému le web. Elle apparaît engloutie dans sa veste à rayures bleues et grises, dont les pans sont attachés par des épingles à nourrice. Menue, les cheveux coupés ras, grossièrement, Czesława Kwoka, ne semble pas avoir ses 14 ans sur la photo en noir et blanc, publiée le 12 mars dernier sur le compte Twitter du Mémorial d’Auschwitz.

Recherche Dimanche 27 avril 2014 Accueil > Recherche > Résultats 34 articles ont été trouvés Mot-clef : Etes-vous favorable à la « taxe Google » pour les artistes ? La guerre sans nom : appelés et rappelés en Algérie (1992) mardi 20 février 2007. Ce texte est celui d’une brochure publiée en février 1992 à l’intention des professeurs d’histoire des lycées pour les aider à présenter à leurs élèves le film de Bertrand Tavernier et Patrick Rotman, La guerre sans nom. Il a été préfacé par Jean Peyrot, président de l’Association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG), et par la société "Neuf de coeur", productrice du film. I. - Les effectifs de l’armée française en Algérie en 1954 Les estimations des effectifs présents en Algérie à telle ou telle date, fournies par différentes sources, sont rarement concordantes, parce qu’elles ne précisent généralement pas quelles catégories de troupes elles additionnent (armée de terre ou ensemble des trois armes, avec ou sans la gendarmerie, les CRS, les forces supplétives...). II. - Premiers appelés, premiers rappelés en Algérie.

Musée de l'Holocauste Montréal Ceci est un résumé du guide de référence Brève histoire de l’Holocauste. Les mots suivis d’une astérisque renvoient au glossaire du guide. Qu’est-ce que l’Holocauste? L’Holocauste (aussi appelé Shoah) est la persécution et l’assassinat systématique de 6 millions de Juifs, organisé par l’État nazi et ses collaborateurs de 1933 à 1945. En plus de commettre le génocide des Juifs, les nazis ont commis le génocide des Roms et des Sinti.

Afghanistan : l'armée française quitte la Kapisa Une page se tourne pour l’armée française. Les derniers soldats en position de combattre en Afghanistan ont quitté la province de Kapisa, dans le nord-est du pays, pour rejoindre Kaboul, où ils vont embarquer d’ici quelques semaines à destination de la France. A l’aube, leur convoi a quitté la dernière base encore occupée par les Français, à Nijrab, à l’issue d’une cérémonie d’adieux. Cette province, où l’armée française a perdu le plus d’hommes (54 sur 88 tués depuis 2001) en quatre ans, est désormais sous le contrôle de l’armée nationale afghane, soutenue par les forces américaines. Même si le commandement français insiste sur l’absence de troubles de grande ampleur, la situation est loin d'être stabilisée sur place.

Il avait fui Auschwitz au volant d’une voiture SS : mort de Kazimierz Piechowski Le Polonais Kazimierz Piechowski, un ex-prisonnier du camp de concentration nazi allemand d’Auschwitz, est mort vendredi à 98 ans à Gdansk (nord), a annoncé l’Institut de la mémoire nationale IPN. Il était connu pour avoir fui le camp spectaculairement au volant d’une voiture des SS. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Le prisonnier n° 918, Kazimierz Piechowski, avait été déporté au camp d’Auschwitz, en 1940, avec le premier transport de prisonniers politiques polonais. Il est mort ce vendredi à 98 ans. L'été 1914 à la BNF, quand le monde a basculé Et si on commençait par le point de départ ? Pour commémorer la Première Guerre Mondiale, le ministère de la Défense et la Bibliothèque Nationale de France s'intéressent au déclenchement de la guerre. À la période entre l’assassinat le 28 juin 1914 de l’Archiduc François-Ferdinand d’Autriche aux premiers morts pour la France de la fin août. Organisée en 7 thèmes, très documentée (photographies, articles de presse, lettres, courriers diplomatiques, fusils, uniformes…), elle présente un panorama du monde cosmopolite de 1900, l’enchaînement des évènements jusqu'à l’entrée en guerre, puis le choc des premiers effets concrets. Elle n'oublie pas les réactions des personnalités de l'époque comme Stefan Zweig ou Marie Curie.

J’ai fait mon service militaire en Algérie Témoignage de Jean Poussin, militaire appelé et instituteur en Algérie. Une réflexion préalable en France. Né en Bretagne en août 1938, j’aurais dû faire mon service militaire à partir de 1958, j’étais étudiant et sursitaire, j’ai donc été appelé avec la classe 59/2B en novembre 1959, mon frère aîné avait été rappelé en Algérie, il venait de rentrer, le cadet était resté en France comme soutien de famille, j’étais mobilisable en Algérie. Lors de mes trois jours à Dinan, j’ai exprimé mon désir de ne pas rester en France, de partir en Algérie, comme tout le monde, et ma volonté de ne pas y faire la guerre, enseigner par exemple, même si j’acceptais de porter les armes. Mon dossier a été égaré, j’ai dû recommencer mes 3 jours, avec les mêmes convictions, avec les mêmes tests, si bien que la deuxième fois j’étais très bon pour la télégraphie en morse, malgré ma faiblesse d’oreille. Mon dossier a été marqué au crayon rouge.

Related:  RessourcesHistoire