background preloader

Algérie

Facebook Twitter

Repères chronologique histoire de l'Algérie. L'ALGÉRIE par M. J. M. BOURGET. Oeuvres rupestres au Tassili N' Ajjer au centre du Sahara. Tassili Le Tassili N' Ajjer est un haut plateau aride, situé à plus de 1 000 mètres d' altitude et s' étendant au centre du Sahara sur 50-60 km d' Est en Ouest, et sur 800 km du Nord au Sud.

Oeuvres rupestres au Tassili N' Ajjer au centre du Sahara

Sur toute sa surface se dressent des formations rocheuses fortement érodées, qui évoquent de loin les ruines des villes antiques. Ce paysage lunaire fut créé il y a un temps infini par l' érosion. Il y a plusieurs milliers d' années fleurissait en Afrique un civilisation d' un niveau élevé. Les hommes vivaient à l' ombre des rochers profondément entamés à leur base par les eaux, dont ils décoraient les parois avec des scènes de leur vie quotidienne. Empire ottoman - Devchirmé, enlèvement d'enfants chrétiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Empire ottoman - Devchirmé, enlèvement d'enfants chrétiens

"Devchirmé" en Bulgarie (gravure du Palais Topkapi) Contexte[modifier | modifier le code] Modalités[modifier | modifier le code] Les enfants ne devaient pas être trop jeunes (environ 6 ans), pour pouvoir supporter les longs déplacements, et pas trop âgés, pour qu'ils puissent être replacés dans des familles turques, séduits par leur nouvelle éducation et convertis à l'islam. Exception au Devchirmé, il était interdit de recruter un garçon s'il était l'unique fils de sa famille. L'« ascenseur social » ottoman était ouvert à ces enfants qui étaient valorisés comme « fils privilégiés du sultan », bien nourris, soumis à un entraînement intensif, mais aussi instruits, et les plus brillants pouvaient occuper à terme des hautes responsabilités au sein de l'appareil d'État. XIVè Arudj & Khaïr ed Din fondent la régence d'Alger.

Arudj alias Oruç Reis dit Baba Oruç 1474-1518. Khayr ad-Din dit Barberousse 1478-1546. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Khayr ad-Din dit Barberousse 1478-1546

Né vers 1478 dans l'île de Lesbos, mort le 4 juillet 1546[3], il était le frère cadet d'un autre célèbre corsaire, Arudj Reïs. Biographie[modifier | modifier le code] Beylerbey (pacha) d'Alger[modifier | modifier le code] Khayr ad-Din s'était vu confier l'autorité sur Alger durant la période où Arudj allait à la conquête de l'Ouest algérien. À la mort de son frère, il fut proclamé bey d'Alger par les corsaires et les soldats. Entre-temps il dut juguler une révolte des Algériens et faire face à un nouvel assaut espagnol. Barberousse sera néanmoins vaincu, mais par une armée de Hafsides alliée à Sidi Ahmed ou el Kadhi, l'émir de Koukou.

Les frères Barberousse. Les origines des Barberousse Alger aurait-elle pu tomber dans l’escarcelle ottomane sans l’existence des Frères Barberousse ?

Les frères Barberousse

Ces derniers semblent avoir joué un rôle si important dans l’essor formidable de la ville d’Alger à partir du moment où elle tomba entre leurs mains que ce type de questions mérite amplement d’être posé. Les frères Barberousse sont deux corsaires (les plus célèbres corsaires de tout les temps ?) Qui entrèrent dans l’histoire en même temps qu’Alger. Il y a d’abord Arudj Reïs (turc : Oruç Reis) (1464, Lesbos - 1518, Rio Salado) (ou Horuk) dit Baba-Oruç (turc : baba, père prononcé baba-oroutch) qui par déformation donna Barberousse [1]. XVIème - Les Kouloughli sous la Régence d'Alger. 21/11/1664 Louis XIV écrit au Duc de Beaufort. 24/08/1665 Bataille de Cherchell commandée par le Duc de Beaufort & le chevalier Paul. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

24/08/1665 Bataille de Cherchell commandée par le Duc de Beaufort & le chevalier Paul

[modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code] Pots-de-Fleurs, navire amiral, 30 canonsHillel, 33 canonsChems, 33 canonsCheval Blanc, 30 canonsNekhla, 22 canons. Beys de la province de Constantine de 1528 à 1830. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beys de la province de Constantine de 1528 à 1830

Drapeau du Beylik de Constantine à l'époque de Hadj Ahmed Bey[1]. Le premier bey de la province de Constantine fut Ramdane-Tchulak bey qui régna de 1567 à 1574 sur la province de Constantine. Comme pour les autres provinces de la Régence (le beylik d'Oran et le beylik du Titteri), le bey de Constantine est le représentant du dey d'Alger et administrive la province en son nom[3]. Historique[modifier | modifier le code]

L'Émir Abd El-Kader 1808-1883

1797 Une dette à l'origine de la colonisation française. Blocus & expedition française 1827-1830. Le blocus et l'expédition française contre la Régence d'Alger (1827-1830) LE CONTENTIEUX était très lourd entre les États européens d'une part et la Régence d'Alger d'autre part.

Blocus & expedition française 1827-1830

L'idée d'affranchir la chrétienté de la menace barbaresque fut considérée comme l'un des devoirs de la Restauration. Louis XVIII et Charles X y pensaient sans cesse, et seules les affaires politiques européennes ne permirent pas de réaliser ce rêve plus tôt. 01/03/1832 1er régiment de chasseurs d'Afrique.

Historique du 1er régiment de Chasseurs d'Afrique -IInd Empire et IIIe République Le 1er régiment de Chasseurs d'Afrique est créé le 1e mars 1832 à Alger.

01/03/1832 1er régiment de chasseurs d'Afrique

Il est engagé régulièrement dans les campagnes de la conquête de l'Algérie (Mitidja, prise de Constantine 1837, Expédition des portes de fer, Prise de la Smalah d'Abd el Kader, bataille d'Isly 1844, campagne de Kabylie, prises de Zaatcha et de Laghouat). Quatre escadrons du régiment sont envoyés en Crimée de mai 1854 à mai 1856 et se distinguent à la bataille de l'Alma, à Balaklava où leur charge contre les russes permettent de soulager la fameuse charge de la brigade légère britannique, à Inkermann et à Tratkir. Le régiment participe à la campagne d'Italie (batailles de Montebello) et à Solférino, il charge et enfonce un carré autrichien.

Appel 01/11/1954 au peuple algérien. Texte intégral du premier appel adressé par le Secrétariat général du Front de libération nationale au peuple algérien le 1er Novembre 1954.

Appel 01/11/1954 au peuple algérien

08/10/1957 mort de Yacef Omar fidaï de 13 ans. Constitution 1963. Le Front de Libération Nationale a proposé, l’Assemblée Nationale Constituante a délibéré et adopté, Le peuple a approuvé, Le Chef du Gouvernement, président du Conseil des Ministres promulgue la Constitution dont la teneur suit : Le peuple algérien a livré en permanence, pendant plus d’un siècle, une lutte armée, morale et politique contre l’envahisseur et toutes ses formes d’oppression, après l’agression de 1830 contre l’Etat Algérien et l’occupation du pays par les forces colonialistes françaises.

Constitution 1963

Président Ahmed BENBELLA. Né le 25 décembre 1916 à Maghnia, il suit ses études secondaires à Tlemcen. En 1937, il effectua son service militaire. Marqué par les événements du 08 mai 1945, il adhère au P.P.A. – M.T.L.D. qui le fait élire en 1947 Conseiller Municipal de sa ville. Il sera responsable de l’Organisation Spéciale (O.S.), et participe à l’attaque de la poste d’Oran en 1949 en compagnie de Hocine Ait-Ahmed et de Rabah Bitat.

En Mai 1950, il est arrêté à Alger et condamné, 2 ans plus tard, à sept (07) ans de prison ; il s’évada en 1952 et se réfugie au Caire où il a rejoint Hocine Ait-Ahmed et Mohamed Khider avec qui il formera plus tard la délégation extérieure du Front de Libération Nationale. En 1956, il est arrêté une deuxième fois alors qu’il prenait l’avion qui devait l’emmener du Maroc à Tunis en compagnie de Bitat, Boudiaf, Ait-Ahmed et Lacheraf. Constitution 1976. Préambule Le peuple algérien a acquis son indépendance au prix d’une lutte séculaire et d’une guerre de libération, menée sous l’égide du Front de libération nationale et de l’Armée de libération nationale (FLN-ALN), qui restera dans l’histoire comme l’une des plus grandes épopées ayant marqué la résurrection des peuples du Tiers-Monde.

Au lendemain de son indépendance, il s’est résolument attaché à la construction de l’Etat et à l’édification d’une société nouvelle fondée sur l’élimination de l’exploitation de l’homme par l’homme et ayant pour finalité, dans le cadre de l’option pour le socialisme, l’épanouissement de l’homme et la promotion des masses populaires. L’adoption de la Charte nationale par le peuple lors du référendum du 27 Juin 1976 a donné à la Révolution algérienne une occasion nouvelle de définir sa doctrine et de formuler sa stratégie, à la lumière de l’option irréversible pour le socialisme. Pdt.Houari Boumediene décès 27/12/1978. Mohamed Boukharouba, dont le nom de guerre est Houari Boumediene est né le 23 août 1932 dans la localité de Beni Addi à 15 km de Guelma.

Houari Boumediene a poursuivi des études en arabe à l’école coranique et en français à l’école primaire de sa ville. En 1949 il se rend à Constantine où il s’inscrit à la medersa d’El Kettania. Durant cette période, il entame sa vie de révolutionnaire en adhérant au Partie du Peuple Algérien. Il se rendit ensuite, clandestinement à Tunis à l’université de la Zaitouna et enfin au Caire à El Azhar. 07/02/1979 Président Chadli Ben Djedid. Né le 14 avril 1929 à Bouteldja dans la wilaya de Annaba, Chadli Ben-Djedid s’engage dès 1954 dans l’organisation politico-militaire du F.L.N.

L’année suivante il rejoint l’Armée de Libération Nationale (A.L.N). En 1956, il est nommé Chef de Région. En 1957, il est désigné au poste d’Adjoint Chef de Zone. En 1958, il est nommé Capitaine Chef de Zone. En 1961, il fait un bref passage au commandement opérationnel de la zone nord. Constitution 1989. Constitution algérienne du 23 février 1989 Le peuple algérien est un peuple libre, décidé à le demeurer. Son histoire est une longue chaîne de luttes qui ont fait de l’Algérie de toujours une terre de liberté et de dignité.

Placée au cœur des grands moments qu’a connus la Méditerranée au cours de son histoire, l’Algérie a su trouver dans ses fils, depuis le royaume numide et l’épopée de l’Islam jusqu’aux guerres coloniales, les héros de la liberté, de l’unité et du progrès, en même temps que les bâtisseurs d’États démocratiques et prospères dans les périodes de grandeur et de paix. Le 1er novembre 1954 aura été un des sommets de son destin, aboutissement d’une longue résistance aux agressions menées contre sa culture, ses valeurs et sa personnalité, le 1er novembre aura solidement ancré les luttes présentes dans le passé glorieux de la Nation. Titre premier. — Des principes généraux régissant la société algérienne. 14/01/1992 Président Mohamed Boudiaf assassiné le 29 juin.

Mohamed Boudiaf est né le 23 juin 1919 à Ouled Madi (Wilaya M’sila). En 1942, il est commis aux écritures au service des Contributions à Jijel. Il adhère au P.P.A. et devient un membre important de l’organisation Spéciale ( O.S ). 02/07/1992 Ali Kafi assure la succession. 30/01/1994 - 16/11/1995 Président Liamine Zeroual. Constitution 1996. Préambule. 15/04/1999 - 08/04/2004 Président Abd El Aziz Bouteflika. 16/09/1999 Loi sur la concorde civile. 29/09/2005 Charte Paix & réconciliation nationale. 2010 Mel Rockefeller investit le Sud algérien. Par Entretien réalisé par Brahim TAKHEROUBT - Mardi 07 Décembre 2010 - Lu 10108 fois Mel Rockefeller (au milieu) et son ami Djamel Derradji (à droite) lors de l’entretien avec notre journaliste Mel Rockefeller est président du New Rock Group en Californie, aux Etats-Unis, une firme spécialisée dans les énergies renouvelables.M.Rockefeller a fait partie de la délégation des hommes d´affaires américains qui ont pris part à la première édition annuelle de la Conférence sur l´entrepreneuriat entre les Etats-Unis et le Maghreb, qui a eu lieu la semaine dernière à Alger.

Kateb Yacine 1929-1989

Mohamed BOUDIA 1932-1973. Lounès Matoub 1956-1998. Règlementations. Laboratoires de réflexion & groupes d'influence. 2016 loi de finances antisociale & antinationale ? Sonatrach. L’étrange note de la Banque d’Algérie.

Une note émise par la banque d’Algérie le 18 novembre dernier à déstination des établissements bancaires intermédiaires agréés, intime à ces derniers l’ordre de procéder, à partir de ce mois de décembre et au plus tard en janvier 2016, aux paiments en Renminbi (monnaie chinoise), lors des transactions avec la République Populaire de Chine.

L’étrange note de la Banque d’Algérie Une note émise par la banque d’Algérie le 18 novembre 2015 à destination des établissements bancaires intermédiaires agréés, intime à ces derniers l’ordre de procéder, à partir de ce mois de décembre et au plus tard en janvier 2016, aux paiements en Renminbi (monnaie chinoise), lors des transactions avec la République Populaire de Chine. Les banques algériennes qui utilisent uniquement des dollars pour ses transactions internationales, se verront donc obligées d’utiliser le Yuan pour le commerce avec l’empire du milieu. La banque centrale argumente cette décision par le fait que la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Algérie et que cette procédure élimine tout prémium pour la couverture du risque de change dans le cadre du règlement dans une autre monnaie. « Cette décision a été prise le 18 novembre et est entrée en application le 1er décembre !, s’étonne un cadre financier contacté par El Watan Week-end. On peut se demander pourquoi, alors qu’elle engage le commerce international, elle a été prise si brusquement ? Sans concertation, sans exposé des motivations, sans même savoir qui en a décidé ? Le ministre du Commerce ? Le Directeur de la Banque d’Algérie ? La Présidence ? Cela nous en dit long sur la façon dont les décisions importantes l’économie du pays.» Irak et Libye Il est important de noter que cette décision est venue quelques jour après celle du Fond Monétaire International, d’inclure le Renminbi dans le panier de devises qui sert d’actif de réserve international à l’institution et ce à partir du 1er octobre 2016. Malgré le statut de seconde économie de la planète que détient la Chine depuis deux ans déjà, le nombre de transactions financières dans sa monnaie nationale convertible ne dépasse pas le 4% du flux monétaire mondial, contre plus de 46% pour le dollar. Les deux décisions sont-elles liées? Est-ce une mesure technique pour simplifier les relations bancaires avec la Chine et diminuer très légèrement les frais de changes entre les deux pays ? Ou est-ce une décision très audacieuse qui tend vers la sortie progressive du dollar américain avec ce que cela implique? Un expert financier contacté par El Watan Week-end nous a répondu qu’il était de prime abord surpris par une décision aussi expéditive sans préavis et encore moins de débat. « Le fait est que cette circulaire donne des motivations sommaires à une décision importante en seulement quatre paragraphes, sans aller dans le fond du sujet» ajoute-t-il. L’affaire est, selon lui, importante, car « s’il s’agit d’un abandon total du dollar US pour les transactions entre les deux pays, c’est à dire de la vente des hydrocarbures en RMB à la Chine, cette décision serait non sans conséquences pour le pays. Pour rappel, hormis l’Union Européenne et la Russie dans ses transactions avec la Chine, peu de pays sont parvenus à se défaire de l’emprise de la monnaie américaine, pis encore, deux pays, l’Irak puis la Libye, ayant tenté le coup, ont subi une déstructuration totale et la chute de leurs gouvernants». Il nuance toutefois : « Si cette décision ne va que dans le sens des importations algériennes et que le passage par le dollar est maintenu, ce sera sans grande conséquences sur la stabilité du pays». Extrait source : – epc

Les banques algériennes qui utilisent uniquement des dollars pour ses transactions internationales, se verront donc obligées d’utiliser le Yuan pour le commerce avec l’empire du milieu. 2016 Exportation hors hydrocarbures : Cap au Sud. La Russie envoie à l’Algérie des photos-satellite sur les mouvements des terroristes La Russie aurait fourni à l’Algérie des photos illustrant les mouvements des groupes terroristes au niveau de ses frontières avec la Tunisie, la Libye, le Maroc, le Mali, le Niger et la Mauritanie. D’après le journal Assabeh, il s’agit de 500 photos prises par des satellites russes.

L’Algérie refuse de classer Hezbollah groupe terroriste.