background preloader

Detroit

Facebook Twitter

Vingt millions d'Américains noirs : Detroit. Détroit, laboratoire du monde d'après le néolibéralisme. Des trottoirs et des parkings vides longent les vastes avenues.

Détroit, laboratoire du monde d'après le néolibéralisme

Une enfilade de magasins aux rideaux baissés quadrille le centre-ville de Détroit, berceau de l’industrie automobile américaine. Les banderoles « à vendre » et « à louer » se succèdent sur les façades des bâtiments. 80 000 logements seraient abandonnés, soit près de un sur cinq. Avec ses maisons saccagées, brûlées ou envahies par la végétation, « Motor City » donne l’impression d’une ville fantôme. Symbole de cette déroute, Détroit vient d’être mis sous la tutelle d’un « coordinateur d’urgence » pour au moins un an. « Pendant les soixante-dix dernières années, les habitants de Détroit ont cru à tort que leurs vies étaient liées à General Motors, Ford et Chrysler, explique Maureen Taylor, militante depuis des années dans la lutte contre la pauvreté.

Exode urbain Empruntant l’autoroute qui traverse la ville d’Est en Ouest, Peter Landon s’arrête sur la bande d’arrêt d’urgence, au sommet du pont enjambant Red-River. . / La faillite de la ville de Détroit aux Etats-Unis : du triomphe au déclin. En 2013, la ville de Détroit s'est déclarée en état de faillite.

La faillite de la ville de Détroit aux Etats-Unis : du triomphe au déclin

La situation actuelle s'explique par un long déclin enclenché dans les années 60. Au final, d'un problème de finances locales, la situation pourrait se transformer en problème financier national. Analyse initialement publiée le 30 Juillet 2013 Un essor économique important et rapide.... Détroit a longtemps été considéré comme le symbole de la prospérité américaine. L'essor industriel de Détroit a entrainé son développement économique et démographique. ...suivi d'un long déclin D'une certaine manière, le déclin a débuté dès les années 30 et la grande dépression. La situation économique de Détroit a commencé à péricliter au cours des années 1960. 1) Tout d'abord, il convient de citer les émeutes raciales de 1967. 2) L'autre élément à souligner est le déclin de l'industrie automobile. Au final, la combinaison de ces deux évènements a entraîné un exode important de la population de Détroit au cours des dernières décennies.

Il était une fois Detroit. La faillite de Detroit en cinq chiffres. Par Francetv info avec AFP Mis à jour le , publié le C'est l'ultime étape d'une lente agonie.

La faillite de Detroit en cinq chiffres

La ville de Detroit (Michigan), berceau de l'industrie automobile américaine, est devenue, jeudi 18 juillet, la plus grande ville américaine à se déclarer en faillite, selon des documents judiciaires consultés par l'AFP. "Je prends cette décision difficile afin que les habitants de Detroit aient accès aux services publics les plus élémentaires et pour que Detroit reparte sur de solides bases financières qui lui permettront de croître à l'avenir", a expliqué Rick Snyder, le gouverneur de l'Etat du Michigan, dans un communiqué. C'est la "seule option pour s'attaquer à un problème qui n'a fait que s'amplifier ces soixante dernières années", a-t-il déclaré. Etendard de l'automobile triomphante au début du XXe siècle, Detroit est devenue, au fil d’une longue agonie, une ville criblée de dettes, désertée et minée par la criminalité. Soixante ans de déclin Une dette de 18,5 milliards de dollars.

Detroit, la faillite d'un symbole.