background preloader

Detroit, la ville qui rétrécit

Detroit, la ville qui rétrécit
L'ex-fleuron de l'industrie automobile américaine vient de se déclarer en faillite. En 2010, nous étions allés à la rencontre des habitants, urbanistes, politiques qui tentaient de panser les plaies de leur ville. Une petite neige cinglante tombe sur Exeter Street, tournoie autour des maisons de bois peint, s'infiltre dans les toits délabrés et à travers les fenêtres sans vitres. Trois hommes emmitouflés s'affairent autour d'une grue jaune. La mâchoire de fer s'élance, mord le toit d'une des maisons, qui s'affaisse instantanément. Quelques coups plus tard, la bâtisse s'effondre en un pauvre petit tas de bois et de béton. Detroit est une shrinking city, une ville qui rétrécit. La gangrène, Anny l'a vue venir. On a longtemps cru - voulu croire - qu'ils allaient revenir. Une shrinking city, pour des urbanistes et des architectes habitués à réfléchir sur des villes en expansion, c'est fascinant. Le quartier d'Anny et John ne fait pas, on s'en serait douté, partie des élus.

http://www.telerama.fr/monde/peut-on-sauver-detroit,63724.php

Related:  Shrinking citiesSur Détroit et la décroissance urbainedetroitVille & BanlieuesGéographie

Detroit, la ville afro-américaine qui rétrécit, par Allan Popelard et Paul Vannier «Tu sens ? Tu sens cette odeur ? » Dave, la trentaine, habite sur 7 Miles Road, en plein cœur des quartiers pauvres de Detroit, ceinture d’une dizaine de kilomètres de large entre le centre-ville, downtown, identifiable à ses gratte-ciel, et les suburbs, ces banlieues aisées s’étalant à la périphérie de la ville. Détroit, archétype des shrinking cities ? L'exemple de Détroit ne nous montre que trop bien à quel point les villes se meuvent dans le temps. Ville prospère et dynamique grâce à l'industrie automobile, Détroit, aussi appelée Motor City, voit son économie et sa population croître tout au long de la première partie du XXe siècle. Ainsi, en 1950, elle devient la quatrième ville des États-Unis, avec environ 1 850 000 habitants. Hélas, toutes les perspectives d'avenir et de développement de cette métropole florissante vont rapidement être anéanties dès la seconde moitié du XXe siècle.

Detroit, de "Motor City" à "shrinking city": - le lien HGEMC Detroit est une shrinking city, c'est-à-dire une ville qui connaît la désurbanisation et la désindustrialisation. La ville retrécit. En effet si en 1950, Detroit comptait 1,8 million d'habitants, elle n'enregistre aujourd'hui que 706 000 personnes. La ville a perdu la moitié de sa population. En 2011, les 35 % du territoire municipal sont inhabités. Ce dépeuplement, cet abandon de l'espace urbain et plus généralement le déclin de la ville s'annoncent depuis soixante ans. Shrinking city Le terme de "shrinking city", traduit par ville rétrécissante, désigne un phénomène de rétrécissement urbain qui touche les villes sur trois plans : démographique, par la perte de population ; économique, par la perte d'activités, de fonctions, de revenus et d'emplois ; et social, par le développement de la pauvreté urbaine, du chômage et de l'insécurité. Les shrinking cities sont d'abord associées au "déclin urbain" ou encore à la "décroissance urbaine" des villes industrielles états-uniennes et allemandes (schrumpfende Städte) dans les années 1970-1980 et touchent désormais un certain nombre de grandes villes du monde, d'abord européennes et, depuis les années 1990, des pays émergents. Ainsi, par exemple les shrinking cities de la Rust Belt sont marquées depuis les années 1970 par la perte d'activités, de revenus et d'emplois, ainsi que par le déclin démographique, tant au profit des suburbs que des villes de la Sun Belt. Pour compléter Mise à jour : novembre 2016

Les « villes rétrécissantes » en Allemagne Pour une bibliographie plus complète sur les villes rétrécissantes en Allemagne, voir Florentin, Fol, Roth, 2009. BARON M., CUNNINGHAM-SABOT E., GRASLAND C., RIVIERE D., VAN HAMME G., 2010, Villes européennes en décroissance. Maintenir la cohésion territoriale, Paris, Lavoisier, 346 p. BENKE C., 2004, Historische Umbrüche - Schrumpfungen und städtische Krisen in Mitteleuropa seit dem Mittelalter, Städte im Umbruch – das Online-Magazin für Stadtentwicklung, Stadtschrumpfung, Stadtumbau und Regenerierung, n°1, [consulté le 30 septembre 2011]. Détroit, une faillite vue depuis Google Par le spectacle de désolation et d’abandon qu’offrent ses quartiers, la ville de Détroit, qui s’est déclarée en faillite en juillet dernier, est devenue le lieu rêvé des photographes et amateurs d’exploration urbaine. Les «Googles cars», qui sillonnent les rues du monde entier pour mettre à jour l’application Google Street View, en sont elles aussi les témoins. En utilisant la nouvelle fonction mise en place de Google, qui permet de remonter l’historique des passages de la voiture et de les comparer, le tumblr Goobing Detroit montre à quel point la ville s’est délabrée, en à peine quelques années. A voir sur le Tumbr Goobing Detroit Sophie GINDENSPERGER

Espaces et paysages de l’urbanisation (4e – G1) – Kanaga Un développement urbain et industriel Dans cette vidéo des années 1930 : quelle impression donne la ville ? Nos villes sont mortelles ! (Pour écouter l'émission, cliquez ici. Invitées : Emmanuèle Cunningham-Sabot, maître de Conférences en Aménagement à l'Université de Rennes 2 et Hélène Roth, maître de conférences en géographie à l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand). N'hésitez pas de nous envoyer vos questions et/ou commentaires dans la rubrique "Votre commentaire" en bas de page.

Related: