background preloader

Innovations urbaines et citoyennes

Facebook Twitter

La parole plus forte que la violence.

Autonomie

Quartiers populaires et mobilisation des habitants. La Smart City n'aime pas les pauvres. La Smart City, l’eldorado urbain de demain à en croire certains leaders du secteur.

La Smart City n'aime pas les pauvres

Progrès technologique, contrôle à distance du foyer, sécurité, optimisation des espaces de stationnement… Des promesses qui cachent un business bien moins flatteur : la Smart City, si elle sort un jour de terre, sera un ghetto de riches aseptisé. « La ville intelligente est une ville technologique ». Sur le blog de Cisco, la fameuse entreprise d’informatique, le ton est donné. Hors des capteurs et de la data, pas de salut possible pour la ville de demain.

La technologie comme solution magique à tous les problèmes (pollution, congestions, sécurité, efficacité énergétique) et comme unique perspective possible, est-ce bien sérieux ? École de l'innovation citoyenne - Accueil. Des lieux collectifs pour se ressourcer - Développement Durable. Chez nous - Banlieues Créatives. Photos fournies par l’association : © Yves Monteil CONTEXTE : Au Breil, quartier sensible de Nantes où se côtoient des populations aux origines multiples, Marï-Am Sao est une figure.

Chez nous - Banlieues Créatives

Fondatrice de l’association de solidarité locale et internationale Tak-Après (devenue Tak-Chez nous) qui œuvre dans le quartier depuis 1999, cette trentenaire à la triple culture (française, peulh, arabique) a une conviction chevillée au corps : l’inter-culturalité est un vecteur de cohésion sociale. La question est : comment faire fonctionner ensemble ces populations en actant le flux migratoire comme une réalité de ce pays devenu métissé et en aidant les migrants à être acteurs de leur territoire ?

Sport

SideWays #7 - Aujourd'hui Restaurons Demain (Adda) Au début des années 2000, Xavier prend conscience des problèmes de ressources puis se renseigne sur tout ce qui y est lié : pic de pétrole, contrainte carbone, changement climatique, etc.

SideWays #7 - Aujourd'hui Restaurons Demain (Adda)

Il en parle autour de lui, à sa famille, ses amis. Avec Claire, sa compagne, ils ressentent le besoin d'agir concrètement pour aider à la prise de conscience environnementale et aux changements de pratiques. Ils réunissent leurs amis et créent l'ADDA : Association pour le Développement Durable par l'Alimentation*. * Estimant que le terme "développement durable" était galvaudé, le conseil d'administration de l'association l'a supprimé. Le nom ADDA est resté avec son slogan initial : AujourD'hui restaurons DemAin. La Nizanerie. D’un appel à projet citoyen à la création d’un espace public, le projet de La Nizanerie à l’initiative du collectif Fil a accueillit de multiples débats, ateliers, événements festifs, proposés par le collectif ou initiés par des habitants.

La Nizanerie

Née de la volonté de révéler un lieu et d’accompagner la création d’une rue au cœur d’un ancien quartier ouvrier, la Nizanerie se veut être un témoin actif de la vie de ce quartier tout autant qu’un acteur de son évolution. Urbanisme, Implication citoyenneJanvier 2013 – Juin 2014Quartier République les Ponts, NantesLa Nizanerie est le premier projet du collectif Fil, initié par l’appel à projet citoyen Green Capitale il a été soutenu financièrement par la Fondation de France. » La rue Paul Nizan, vous connaissez ? Une boîte Utile. Une belle expérience d’intervention spontanée sur l’espace public !

Une boîte Utile

En 2 mois seulement, grâce à une dynamique d’équipe remarquable et une complémentarité de compétences, la première boite utile nantaise (ou GiveBox) a vu le jour dans notre chère rue Paul Nizan! Une aventure d’appropriation de l’espace public que nous espérons poursuivre sur d’autres quartier nantais… Construction, SensibilisationOctobre-novembre 2014rue Paul Nizan, Ile de Nantes, NantesParticipation à la création de la première givebox nantaise en partenariat avec les Boites Utiles et monEcocity Nantes. Quartier de Preux. Urbanisme, Etude préliminaire, Livré / Janvier-Septembre 2015 / Quartier de Preux, Saint Herblain / Atelier Fil associé à Campo (paysage), TRIBU (environnement), PreAU (économie), et au Collectif Fil (R&D) / Commande ville de Saint Herblain La ville de Saint Herblain a missionné les trois équipes lauréates du concours Europan 12 sur le quartier de Preux pour réaliser une étude de faisabilité urbaine, de janvier à septembre 2015.

Quartier de Preux

La maitrise d’ouvrage formule une demande particulière qui est de répondre à une urgence d’intervention, et l’absence de financements spécifiques. Pour cela, l’Atelier Fil a choisi de travailler en partenariat avec le Collectif Fil, pour développer des outils de dialogue avec l’ensemble des acteurs et mettre en place une démarche de recherche sur des dispositifs urbains.

Mobilier urbain

Conciergerie / accorderie / ... Art & Culture. Compostage. Détroit, laboratoire du monde d'après le néolibéralisme. Agriculture urbaine. Voyage dans l’innovation sociale scandinave (1/3) : Construire la ville durable avec ses habitants. Participation des habitants. Gage d’efficacité et de durabilité du développement du territoire Considérant dès lors la commune comme un écosystème complexe (naturel, patrimonial, humain et culturel) lui-même intégré dans un écosystème plus vaste, les élus ont clairement choisi de s’orienter vers un modèle de développement qui tire les leçons du passé et n’oublie personne.

Participation des habitants

Un modèle qui permette à chacun de participer à la vie collective et de trouver sa place dans la ville. Loos-en-Gohelle s’est donc fixé pour ambition de se transformer et de se développer par le développement durable. Alliant équité sociale, développement économique (création de richesses) et préservation de l’environnement, le développement durable pose la question des « besoins » comme préalable à toute action. La démocratie participative (ou participation citoyenne), parce qu’elle permet une meilleure expression des besoins et une qualification de la demande des acteurs, est donc inscrite au cœur même du processus. Les élus se doivent de : POC21 is an innovation camp for open source sustainability in 2015. Le Sentier.

Forum contributif / MakeSense

Loos-en-Gohelle, l’exemple français du développement durable construit par les. Ancienne petite ville minière du Pas-de-Calais, Loos-en-Gohelle s’est engagée depuis une vingtaine d’années, avec et pour ses habitants, dans la construction d’un territoire qui tente de répondre aux exigences du développement durable.

Loos-en-Gohelle, l’exemple français du développement durable construit par les

La ville démontre que l’implication des citoyens permet l’innovation. Conscients des urgences croissantes auxquelles est confrontée notre société, que ce soit dans les domaines écologique, économique et social, les élus ont souhaité réorienter le modèle de développement actuel. Les Grands Voisins – Fabrique de biens communs.

La maîtrise d’usage du programme immobilier îlink. Inspirée des pratiques de l’urbanisme participatif, la maîtrise d’usage est un processus de conception tourné vers l’expérience et l’expertise de l’utilisateur.

La maîtrise d’usage du programme immobilier îlink

La maîtrise d’usage sert à concevoir des produits et services adaptés aux usages de leurs utilisateurs. Mener une démarche de maîtrise d’usage consiste donc à reconnaître l’usager comme expert de son quotidien, à le positionner au cœur du processus de conception et à le rendre acteur de ce processus : c’est ce que l’on appelle l’expertise habitante. Cela passe par deux missions principales : organiser la concertation et imaginer les usages du futur quartier. Dans le cadre d’îlink, la maîtrise d’usage consiste à impliquer le futur usager dans une démarche collaborative pour concevoir un espace de vie à son image, pour faire vivre le quartier avant même qu’il ne sorte de terre. Qui peut, en effet, mieux imaginer le cadre de vie d’un futur habitant que ce futur habitant lui-même ?

Le concept en image.