background preloader

Explorer et comprendre Detroit - Detroiturbex.com

Explorer et comprendre Detroit - Detroiturbex.com
Related:  Quatrième

Il y a 50 ans, les émeutes de Détroit La tension pesait comme un « nuage lourd » dans les rues de Détroit brûlées par le soleil, quelques heures avant les émeutes, se souvient la résidente de Windsor, Lana Talbot. Je pouvais sentir la tension dans l’air. Des centaines de personnes sur la 12e rue à Détroit lancent des pierres et des bouteilles sur les magasins. Les émeutes ont débuté le 23 juillet, après une intervention policière dans un bar clandestin de la ville. Photo : Associated Press Mme Talbot, alors âgée de 21 ans, traverse la frontière pour se rendre à une fête. De multiples incendies brûlent dans les rues de Détroit, le 24 juillet 2017. En se réveillant le lendemain matin à Windsor, elle réalise que Détroit est en proie aux émeutes. La résidente de Windsor Lana Talbot était à Détroit en juillet 1967 lorsque les émeutes ont commencé. Mme Talbot peut à peine croire à la violence culminant dans cette ville qu’elle visite si souvent. Walt McCall a couvert les émeutes de Détroit comme journaliste pour le Windsor Star. M.

Détroit désassemblé par Andrew Moore « RapporteursPhoto 21 juin Produite de 2008 à 2009, la série Detroit d’Andrew Moore nous expose à un des aspects de cette ville qui, non seulement au cours de la présente récession, mais de la dernière décennie, a subi les pires aspects de la société américaine (faillites économiques, tension raciale, violences liées à la drogue). © Andrew Moore La série en tant que telle est excellente, vous y retrouverez beaucoup d’images frappantes et un narratif qui démontre comment une ville, mal gérée, une fois très puissante peu rapidement dégénérée jusqu’à devenir un symbole déchu d’une époque passée. Suivez ce lien vers le site d’Andrew Moore et la série Detroit. Ce qui m’amène à mentionner ceci, vous avez peut-être remarqué que malgré la multitude de projets sur Détroit, nous en avons présenté que très peu et très rarement. À noter, Andrew s’efforce tout de même de s’éloigner quelque peu de ce narratif en incluant quelques photos de gens dans sa série.

Houses Gone Wild We think of feral dogs as dangerous, foreboding and to-be-avoid – but wild houses have a strange allure despite (or likely because) they are abandoned abodes, deserted homes gone from domestic spaces slowly back to nature. As photographer James D Griffioen muses, the Latin root refers both to while beasts but also to something that belongs to the dead, gone back to the Earth. Some of his shots capture this process at an incredibly late stage, such as the house above which is entirely camouflaged by the greenery that has grown to cover it – only discernible because the branches and vines conform to the shape of the structure. Others photos catch the domestic devolution at intermediate stages, snapshots of partial overgrowth where there is still some strange balance of building and nature – one could almost imagine someone still occupying this structure and simply never leaving it.

La traite négrière transatlantique résumée en une infographie de deux minutes Temps de lecture: 2 min D'habitude, quand nous évoquons «l'esclavage américain» ou «la traite américaine des esclaves», nous faisons référence aux colonies américaines ou, plus tard, aux Etats-Unis. Mais quand on s'intéresse à la traite négrière dans son ensemble, l'Amérique du nord ne joue qu'un rôle secondaire. Depuis le début de la traite, au XVIe siècle, jusqu'à sa fin, au XIXe siècle, les marchands d'esclaves ont transporté la plupart des Africains asservis à deux endroits: dans les Caraïbes et au Brésil. Cette carte interactive conçue par Andrew Kahn donne une idée de l'échelle de la traite transatlantique des esclaves dans le temps, ainsi que des flux et des éventuelles destinations. Quelques tendances ressortent. Au XVIIIe siècle, par contre, le transport espagnol diminue et est dépassé par l'activité britannique, française, néerlandaise et –vers la fin du siècle– américaine. Temps de lecture: 2 min Quelques tendances ressortent.

Detroit in Ruins Detroit in ruins – The Decline of a major American City “Detroit in ruins“, a series of pictures taken by photographers Yves Marchand and Romain Meffre on the decline of a great American city. Breathtaking images that reflect the sad fate of some major U.S. cities… via / via / photos by Yves Marchand, Romain Meffre LES ICÔNES DE L'AMERICAN WAY OF LIFE ONT LE BLUES Social Retraite complémentaire : employés et cadres appelés à... Le Medef a décroché ce vendredi un « accord de principe » de la part de trois syndicats - la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC - afin de renflouer les retraites... Retraite : le récit d’une négociation qui s’est beaucoup... Les propositions de la CFDT fin septembre ont permis de réamorcer le dialogue avec le patronat. Retraite : pourquoi Force ouvrière a refusé de parapher l’accord La centrale de Jean-Claude Mailly a refusé de valider un « changement structurel », précurseur, selon elle, d’un relèvement de l’âge légal.

Afflicted: 11 Abandoned American Hospitals and Asylums “Open” for Exploration With some of the most disturbing and tragic histories of any buildings in the US, asylums and hospitals are way beyond creepy . Many of them were built in the late 1800s, when “mental illnesses” (such as masturbation, menopause, and teenage rebellion) were considered dangerous enough to lock someone in an asylum. A pain-inflicting misunderstanding of mental illness combined with a chronic mistreatment of its sufferers meant that many people were never released and spent the remainder of their lives in these horrible institutions. In addition to asylums, many sanatoriums were constructed around this time to care for the poor and very sick. After decades of overcrowding in both asylums and sanatoriums, the invention of antibiotics and behavioral drugs, and an evolving understanding of mental illness rendered these massive compounds obsolete. Although these spots may be spine-chillingly eerie and seem rife for exploration, be forewarned. 1. Image: Weylyn /Flickr Image: Motya83 /Flickr 2. 3.

La fuite des réfugiés expliquée en 3 minutes (VIDEO) Dans la vidéo ci-dessous, le statisticien suédois Hans Rosling tente de démontrer que l'Europe n'est pas "envahie" par les migrants comme on aurait tendance à le croire en voyant chaque jour des flux de réfugiés déferler sur les îles grecques et italiennes et tenter de franchir les frontières de l'Europe. La Syrie comptait auparavant 20 millions d'habitants. Aujourd'hui, le pays en plein chaos est dépeuplé de plus de la moitié de sa population. Mais où ont donc fui ces personnes? A l'aide de quelques blocs sur une carte interactive, le professeur remet en perspective la crise des migrants syriens. "Plus de la moitié de la population syrienne (12 millions) est actuellement en fuite. Les autres Syriens qui n'ont pas la possibilité d'accéder à l'ambassade d'un pays européen pour y demander refuge, risquent leur vie et payent des sommes folles pour rejoindre l'Europe par des voies illégales, explique-t-il encore. De quoi remettre les choses en perspective.

Lost Richmond – Exploring Elko Tract, Richmond’s “Lost City” « You Guys Should Know Richmond is a town of history. Everything is historic… the streets, the buildings, the canals, the houses.. its almost overload to the point where there’s so much history no one really pays attention to it on a daily basis because its just there. About a decade ago, I began hearing stories out of Richmond East-enders about Richmond’s Lost City. Although no two stories were alike, the basic gist of it was that during World War II, Richmond created a fake city a few miles east of the airport and during potential air raids, they would blackout the actual city and airport and turn the lights on at the decoy in hopes that from the air, the bombers would unknowingly bomb the decoy and Richmond would be saved. At one point, years ago, someone actually drove me out near that area, showed me the starting point of the road which was barricaded and explained to me the “dangers” of going back there. The oddest thing about all of this is Richmond’s lack of information about it. Would we do it again?

Cinq ans de flux migratoires racontés en une carte INFOGRAPHIE - Chaque jour, plusieurs centaines de migrants entrent en Europe. Si l'itinéraire central est le plus emprunté, la route de la Méditerranée orientale et celle des Balkans se sont beaucoup développées. Semaine après semaine, de nouveaux chiffres viennent en témoigner: l'immigration clandestine vers l'Europe est en plein essor. «Depuis le 1er janvier, on a eu au total environ 100.000 franchissements irréguliers de la frontière extérieure de l'Union européenne, contre 40.000 sur la même période de l'an dernier», a indiqué début juin le patron de Frontex, Fabrice Leggeri. Entre 2013 et 2014, le nombre d'immigrés entrés illégalement dans l'Union européenne a presque triplé. «Deux routes d'immigration sont aujourd'hui particulièrement importantes: celle de la Méditerranée centrale, allant de la Libye vers le sud de l'Italie, et celle de la Méditerranée orientale allant de la Turquie vers la Grèce», selon Fabrice Leggeri. Nouvelle donne dès 2011 Une autre voie

WAG: Elko Tract: Exploring the Lost City There's three of us in the Toyota, and when we turn onto the back road, we cut the lights off and drift onto the shoulder. Outside, the woods are dark and, in the moonless stillness, they seem to form a single, impenetrable wall. The dirt road ten feet from the car is almost invisible, except for the silver ribbons of the telephone and electrical wires that run down its center. It's seasonably cold—early January—and once we've gotten the nerve to step away from the car and shuffle onto the dirt road, we're already rubbing our hands and stomping our feet. Even if we weren't about to break at least one law (trespassing, although we see no posted signs), we'd probably hesitate. In the woods, just about anything can sound suspicious. But journalistic integrity—and that absurd macho ethic—demanded that we push on. ...the houses. Like many semi-mythical stories, though, Elko Tract's just doesn't ring true. For the past year, Elko Tract has been for sale. A period of dormancy passed. Possibly.

47.46,6 In order to save data consumption Flightradar24 web page times out after 30 minutes. Please reload the web page to get another 30 minutes. Or get a Flightradar24 Premium subscription and Flightradar24.com will not time-out again! abandoned places

Related: