background preloader

Information, presse et journalisme

Facebook Twitter

Tendances : ces médias qui veulent changer le monde avec leur public. Les médias critiqués, les médias malmenés, les médias défiés ! Mais les médias relégitimés ! Do technology companies care about journalism? Photo: Adobe Stock On Tuesday, Google announced it would partner with McClatchy to fund three, new local news entities in communities of less than 500,000 people. This marks a change in how quickly the news business is being absorbed into the fringes of large technology businesses. For the first time, a major technology company is working directly with news executives to set up a local news operation, which it proposes to fund. Craig Forman, chief executive of McClatchy describes the effort as a true “collaboration” in which the McClatchy team will work with experts at Google. Just in case we are in any doubt, he reiterates that “Google will have no input or involvement in any editorial efforts or decision making.” It is hard to know what it will look like to have experts from Google collaborating with McClatchy staff without any editorial input.

No company has done more to fund and support journalism over the past decade than Google. Sign up for CJR's ICYMI: What is credibility made of? ThinkerView, la chaîne YouTube qui veut hacker les médias. Le long décri des journalistes. Le flux des critiques qui se dirigent vers la profession des journalistes paraît s'enfler d'année en année et la crise que l'Histoire baptisera probablement du nom des gilets jaunes semble bien contribuer aujourd'hui, de divers côtés, à les exaspérer. Le sondage annuel que le journal La Croix réalise chaque année à ce sujet en offre le témoignage inquiétant. Inquiétant parce que comme les Pères de la Troisième République nous l'ont appris de longue main, la vitalité d'une presse libre constitue, avec l'instruction du peuple, l'un des deux piliers primordiaux d'une démocratie vivante.

Lorsque les journalistes sont déconsidérés, c'est aussitôt cette démocratie qui s'affaiblit. L'émission de ce matin sera donc consacrée au long décri de la presse. Ce sera pour constater que celui-ci n'est nullement apparu récemment, mais au contraire qu'il est aussi ancien que les journaux eux-mêmes, depuis qu'ils sont nés, au XVIIe siècle. Archives sonores Bibliographie. How metrics are changing editorial decisions in African newsrooms. New digital technologies such as Facebook, Twitter, YouTube and WhatsApp have significantly shaped news production, distribution and consumption practices around the world.

This has led to changes in the ways in which news is gathered by citizens and professional journalists as well as the ways in which it’s consumed. This “new media” environment has also allowed journalists to gather new forms of information about their audiences. Newsrooms in Africa, like their counterparts around the world, are embracing new media tools like analytics or editorial metrics to aid in the editorial decision-making process. Large amounts of data are gathered by the inclusion of third party measurement systems into a website. This is often a small piece of code that seamlessly collects and directs information to the third party. In addition, newsrooms use metrics from content aggregators such as Chartbeat, Omniture, Parse.ly, comScore, Nielsen NetRatings, and Google Analytics. How we did it What we found. The New York Times Co. Reports $709 Million in Digital Revenue for 2018. Le robot-journaliste va t-il tuer le journaliste ? Algorithmes, médias et pratiques culturelles : 3 risques, 3 pistes.

Voici le texte de mon propos introductif ce jeudi lors de la table-ronde organisée par la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l'Assemblée Nationale à laquelle j'ai eu le plaisir de participer aux côtés de Geoffrey Delcroix (Innovation et prospective CNIL) et Tristan Nitot, VP advocacy du moteur de recherche Qwant sous le thème : « Les algorithmes de sélection et de recommandation : quelle influence sur les pratiques culturelles et d’information ?

» : À sa naissance il y a 30 ans, le web était perçu comme l’espace de tous les possibles, un territoire qui ferait fi de toutes les barrières et qui réorganiserait le monde en un village global. Ce tri, ce sont les fameux algorithmes qui le font. Ils sont omniprésents dans nos vies numériques : Les algorithmes, concrètement, sont des ensembles de règles de calculs appliqués à des jeux de données (input) pour en sortir un résultat (output).

Risque de biais, de discrimination : Le problème est multifacettes, et déjà bien réel. Karl Kraus, l’enragé. « Un enragé », le terme est de Walter Benjamin qui lui a consacré un essai, publié en quatre livraisons dans la Frankfurter Zeitung en mars 1931 et depuis peu disponible en français aux éditions Allia. On peut s’étonner avec Jacques Le Rider qu’un journal, l’un des plus prestigieux en Allemagne, ait accepté « un texte si long, si dense et si critique envers la presse. » Walter Benjamin y écrit au sujet de Kraus que « le simple nom d’opinion publique suffit à lui faire froid dans le dos. Les opinions sont affaire privée. Le public ne s’intéresse qu’à juger. Or c’est justement le rôle de l’opinion publique fabriquée par la presse que de dépouiller le public de sa capacité de juger ».

La presse ajoute-t-il « n’exige pas seulement que le véritable événement soit la nouvelle de l’événement ; elle provoque cette identité inquiétante qui donne systématiquement l’impression que l’annonce des faits précède leur accomplissement ». Les Derniers Jours de l’humanité Génie de l'aphorisme. L'affaire Claas Relotius : un faussaire à l'heure des fake news. Véritable histoire à retournement final, le scandale qui agite le Spiegel depuis quelques semaines fait suite à nombre d’enquêtes et contre-enquêtes, de promesses et de mensonges dignes du film policier le plus rocambolesque. Mais, au-delà de l’émoi suscité par le sort du héros déchu, que révèle cette affaire s’agissant de l’art si souvent célébré du story telling ? On pourrait en faire un de ces films qui, à l’instar des Hommes du Président, de The Insider ou plus récemment des Pentagon Papers, viendrait nous rappeler les conditions de possibilité de l’exercice vertueux du journalisme.

Et on l’appellerait « Crime et Expiation », malgré le hiatus, parce que ce serait un titre plus juste que « Crime et Châtiment », qui a déjà servi. Pendant le générique, on verrait Claas Relotius, jeune star du reportage, se faire couvrir de tous les prix journalistiques possibles, pour le plus grand bonheur des responsables du Spiegel. Vincent Kaufmann. Does Journalism Have a Future? Facebook : mise en place d'un nouvel onglet "Qualité" pour lutter contre les fake news. Cette nouvelle fonctionnalité de Facebook n’est pour le moment disponible que pour les professionnels. Les administrateurs de pages Facebook pourront retrouver cet onglet en haut, dans les fonctionnalités, à côté des liens Page, Statistiques etc.

L’ensemble des pages Facebook n’en sont pas encore équipées, mais cela sera très bientôt le cas d’après le réseau social. À propos de désinformation, saviez-vous que les seniors sont les utilisateurs de Facebook les plus aptes à partager des fake news ? Elles partageraient 7 fois plus de fake news sur Facebook que les moins de 30 ans. Avec cette nouvelle mesure, le réseau social veut responsabiliser les acteurs professionnels de Facebook. La démarche est très claire et Facebook ne s’en cache pas. Ceci n’est pas la marche à suivre, mais plutôt la liste des erreurs à ne pas commettre pour le bien commun, mais aussi pour celui de votre page Facebook. La confiance des Français dans les médias : la TV, la Radio et la presse écrite pointées. Dans un contexte bien lourd, le quotidien La Croix publie ce jeudi matin dans ses colonnes son traditionnel baromètre de « La confiance des Français dans les médias » réalisée par Kantar Sofres. Pour cette 32ème édition, les Français montrent un grand intérêt (67%, + 5 points en un an) pour l’actualité alors que les plus jeunes (15-24 ans) sont moins de la moitié (49%) à s’y intéresser.

Dans le même temps, seulement 24% du panel interrogé juge les journalistes indépendants aux pressions politiques et du pouvoir et 26% aux pressions de l’argent. Comme si cela ne suffisait pas, les Français montrent une vraie défiance envers les médias, constate le baromètre. Si cette confiance a connu une embellie lors de la précédente vague d’étude, force est de constater son effondrement pour cette édition : la TV est en recul de 10 points (38%), la radio de 6 points (50%) et la presse écrite de 8 points (44%). Quant à internet, il est jugé « fiable » par un quart des sondés. Médias sociaux: La polarisation de l'information à l'âge d'internet.

Les médias sociaux ont fortement contribué à l’émergence de mouvements politiques en dehors des canaux habituels : le printemps arabe, le mouvement Occupy Wall Street, le Tea Party puis Donald Trump aux États-Unis, ou encore les gilets jaunes en France. Selon votre inclinaison politique, vous pensez probablement que certains de ces mouvements sont positifs, d’autres négatifs, mais tous ont été rendus possibles, ou au moins amplifiés par les médias sociaux.

Ceux-ci ont permis à des gens d’opinion similaire de se retrouver en une communauté virtuelle qui a amplifié leurs convictions et finalement permis de coordonner leur action politique. Il y a tout juste 10 ans, la quasi-totalité des gens prenaient leurs informations d’un nombre restreint de sources contrôlées relativement impartiales. Aujourd’hui, la situation est beaucoup moins simple. C’est là le double tranchant des médias sociaux et d’internet. Prenez un instant pour vous demander comment vous êtes tombés sur cet article/vidéo. 2009-2019 : pourquoi l'A320 posé dans l’Hudson a marqué l’histoire. « Non, la presse ne doit pas être un bouc émissaire ! » Inside China's audacious global propaganda campaign | News. As they sifted through resumes, the team recruiting for the new London hub of China’s state-run broadcaster had an enviable problem: far, far too many candidates. Almost 6,000 people were applying for just 90 jobs “reporting the news from a Chinese perspective”.

Even the simple task of reading through the heap of applications would take almost two months. For western journalists, demoralised by endless budget cuts, China Global Television Network presents an enticing prospect, offering competitive salaries to work in state-of-the-art purpose-built studios in Chiswick, west London. CGTN – as the international arm of China Central Television (CCTV) was rebranded in 2016 – is the most high-profile component of China’s rapid media expansion across the world, whose goal, in the words of President Xi Jinping, is to “tell China’s story well”. For decades, Beijing’s approach to shaping its image has been defensive, reactive and largely aimed at a domestic audience. Concentration, diversification & numérique : la PQR cherche à se réinventer. Le quotidien français le plus vendu en France, et de loin, est régional. Sur l’ensemble de l’année 2017, le journal Ouest-France s’écoulait chaque jour à près de 671 000 exemplaires en moyenne, tandis que Le Figaro, premier titre quotidien national, tournait autour de 307 000.

Mais même si la presse quotidienne régionale vend plus que la presse nationale, elle souffre des mêmes maux. Les ventes en PQR dévissent année après année. Alors que l’année dernière, la presse quotidienne régionale diffusait 4,4 millions d’exemplaires, ce chiffre atteignait 5,7 millions en 2010 et 7 millions en 1990. Les recettes publicitaires sont aussi à la peine. Ces deux facteurs entrainent une diminution inexorable du chiffre d’affaires de la PQR, voire la disparition de certains journaux. Pour tenter de remédier à cette crise, les concentrations se sont multipliées. Si ces concentrations soulèvent des interrogations en matière de pluralisme, elles entraînent aussi des plans sociaux. Stop à l'irresponsabilité des chaînes d'infos. Les journalistes eux mêmes le reconnaissent (en off!)

, les politiques sont effondrés (sauf ceux que cela arrange), les gens de bon sens sont exaspérés, les Gilets jaunes starifiés se frottent les mains et le monde entier ricane devant les reportages des émeutes "démocratiques" en France. Un pays où il faudrait de nouvelles lois pour punir un malfrat qui casse à coup de barre de fer? Ces images qui tournent en boucle sur les chaînes d'info en continu sont un poison pour l'image de la France, pour l'économie, pour le climat social, pour l'avenir des réformes, pour les salariés en chômage technique, pour le moral... et une incitation supplémentaire à la violence. Non ! Ne rétorquez pas qu' "il faut bien informer", ou que "c'est la liberté de la presse"! Ce n'est plus de l'information, c'est du lavage de cerveau lorsque la même image la plus violente sert de fond d'écran en boucle à tous les débats et tout au long la journée.

"The show must go on "! Une information en appât du profit. L’AFP gagne 4 millions d’euros pour sa mission d’intérêt général. Les seniors partagent plus facilement des infox sur Facebook que les autres Américains. David Samuels : « Les réseaux sociaux ont totalement détruit la presse comme institution » Reporter littéraire pour les plus grands magazines américains depuis 25 ans, David Samuels a vu s’effondrer un monde : celui d’une démocratie américaine qui reposait en grande partie sur le quatrième pouvoir. A la vitesse d’un tweet, l’espace public civilisé fut remplacé par une véritable guerre civile de l’information.

De ce chaos, une littérature ne manquera sans doute pas de renaître. Rediffusion d’hiver Lorsqu’au tournant du siècle, à New York, j’ai rencontré David Samuels la première fois, internet babillait, nos téléphones étaient des Nokia, Trump qu’une tour – et il n’avait pas publié de livre. Il était déjà ce qu’on appelle writer pour de vénérables magazines, objets de nos rêves de journalisme : le New Yorker, Harper’s, Atlantic Monthly… La narrative-non fiction n’existant pas encore, ou plutôt l’étiquette n’ayant pas vu le jour, il ne pouvait logiquement pas en apparaître comme l’une des grandes figures. Sylvain Bourmeau Journaliste, directeur d'AOC. Médias et citoyens, sept clés pour rétablir la confiance. Journalistes et médias ne sont pas populaires ces derniers temps. Critiqués, bousculés, violentés, ils sont la cible des gilets jaunes, notamment. On leur reproche leur partialité, leur soumission aux pouvoirs politiques et économiques. Ce rejet vient de loin, mais il y a des pistes pour corriger le tir.

Les gilets jaunes, tout comme la vague de complotisme et de recherche de médias “alternatifs”, ne sont pas nés hier. Le doute s’est immiscé depuis longtemps. Il est le fruit des nombreux mensonges et manipulations dont les citoyens ont été l’objet depuis la fin des années 80. Comme dit Alain Souchon “on nous prend, faut pas déconner dès qu’on est né, pour des cons, alors qu’on est… des foules sentimentales”. Dans ces exemples, les politiques ont utilisé les médias pour contrôler l’opinion, pour susciter son adhésion à la guerre, éviter des mouvements de panique, justifier l’exécution sommaire d’un couple de dictateurs infâmes.

Un profond malaise socio-économique Cyrille Frank. Bulle informationnelle | Philonomist. Gilets Jaunes : le CSA réunira jeudi les chaînes d'information. « Brexit, The Uncivil War », que peut la fiction contre les infox ? « Tout le monde sait qui a gagné. Mais peu de gens savent comment » : tel est le sous-titre prometteur du téléfilm politique signée Jason Graham, diffusée hier par la BBC sur Channel 4 en Grande-Bretagne. Alors que le Parlement britannique vient de relancer un débat sur le Brexit, avant un vote crucial mardi prochain, cette fiction révèle les coulisses de la politique menée sur les réseaux sociaux par le camp du « Leave » au moment du référendum. Simplifications, fausses nouvelles et publicités ciblées : tel est le cocktail utilisé par Dominic Cummings, le machiavélique directeur de la campagne pour le retrait de l’Union Européenne incarné par Benedict Cumberbatch, personnage principal de cette fiction tirée du véritable déroulement de la bataille politique qui continue de diviser la Grande-Bretagne.

Parce que la fiction est peut-être justement le seul espace capable de contrer la désinformation. En 2019, une autre éducation aux médias est possible. David Colon : « La propagande a pour but de fournir une version simplifiée du monde » France Inter sur Twitter : "Le scandale est énorme en Allemagne : le plus prestigieux hebdo allemand employait un journaliste marron. Et pas n'importe lequel : SON journaliste vedette, Claas Relotius, plusieurs fois primé. Le Spiegel dans la tourmente. Pa.

Analytics.twitter. Cahier de Tendances Automne-Hiver : bientôt l’ère post-news ! 'They don't care': Facebook factchecking in disarray as journalists push to cut ties. Plan to combat fake news proposed as EU elections approach. The "Yellow Jackets" Riots In France Are What Happens When Facebook Gets Involved With Local News. It’s the End of News As We Know It (and Facebook Is Feeling Fine) L’info où je veux, quand je veux. Fiché (presque) S à cause de ma startup – Yassine M. Amy Cuddy TED Talk - Fake it Till You Make it. YouTubers Cole and Savannah Accused of Faking Wildfire Evacuation. - The Washington Post. Comment le contenu généré par les utilisateurs pourrait-il (encore) faire évoluer les news ? Is it finally time for media companies to adopt a common publishing platform?

Five lessons from the Guardian's membership strategy, three years on. How The Wall Street Journal is preparing its journalists to detect deepfakes. Peut-on réanimer la vérité ? Débat Zemmour-Weil : Les Chercheurs Ont-il Vocation à Intervenir Dans Les Médias ? Quatre D'entre Eux Répondent. | Fais Pas Com' Papa. Les sciences ont la côte □‍□, RIP les chatbots ? □, Speed-dating entre journalistes et lecteurs □... Toute l'actu des #RP côté sup'. Bientôt l’ère post-news ? Dans le sillon d'Amazon, une nouvelle offre publicitaire - Petit Web. Désinformation et absence de lecture critique du pouvoir. Citoyenneté et information.

« Infox » au Brésil : comment les fausses informations ont inondé WhatsApp. Présidentielle au Brésil : une campagne marquée par les « fake news » Western Europeans Under 30 View News Media Less Positively, Rely More on Digital Platforms Than Older Adults. Phébé - Un algorithme détecte les fausses rumeurs - Phebe | Le Point. « Infox » au Brésil : comment les fausses informations ont inondé WhatsApp. (20+) «C'est peut-être faux mais ça aurait pu être vrai», le slogan de la post-vérité. Truth, Disrupted.