background preloader

La Constitution

Facebook Twitter

De Gaulle et la constitution de la Ve République. De 1940 à 1969, le général de Gaulle a marqué de son empreinte l'histoire constitutionnelle française. Les péripéties sont connues : création d'un « pouvoir » capable de maintenir une force combattante française dans la guerre, présidence du gouvernement provisoire, tentative de rassemblement du peuple français, solitude vigilante du Recours, présidence du cabinet ministériel, enfin, présidence de la République.

Tout cela a été plusieurs fois et bien décrit. Il s'agit donc, en utilisant les travaux publiés, d'apporter une simple réflexion personnelle. Examinons tout de suite un thème qui nous paraît essentiel. Le général de Gaulle a-t-il violé les formes démocratiques de la vie politique française surtout après son retour aux responsabilités suprêmes en 1958 ? Deux reproches lui sont adressés. Le premier l'est par Jean Touchard, le général de Gaulle « supporte malaisé ment » les partis et plus précisément ceux de l'opposition. 1.

Comment dès lors concevoir cet arbitrage ? 2. 3. 1. 2. Constitution de la République française. Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004. En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d’outre-mer qui manifestent la volonté d’y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l’idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique. Article 1er La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion.

Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. Article 2 La langue de la République est le français. L’hymne national est la « Marseillaise ». Constitution. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de constitution Etymologie : du latin cum, ensemble, et statuo, fixer, établir. Une constitution est la loi fondamentale d'un Etat qui définit les droits et les libertés des citoyens ainsi que l'organisation et les séparations du pouvoir politique (législatif, exécutif, judiciaire). Elle précise l'articulation et le fonctionnement des différentes institutions qui composent l'Etat (Conseil constitutionnel, Parlement, gouvernement, administration...). La constitution se situe au sommet du système juridique de l'Etat dont elle est le principe suprême. Une Constitution est rigide lorsque la procédure prévue pour sa révision est peu aisée à mettre en oeuvre.

La première constitution française est celle de 1791. La France est actuellement régie par la Constitution de 1958 (puis modifiée ou amendée à plusieurs reprises) qui a instauré la Vème République. >>> Complément : les Constitutions de la France >>> Terme connexe : Loi organique. Constitution française du 4 octobre 1958. La Constitution du 4 octobre 1958. La Constitution du 4 octobre 1958 en vigueur| - la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 - le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 - la Charte de l'environnement de 2004 Voir aussi : "La Constitution en 20 questions" Les révisions de la Constitution| Les Constitutions antérieures de 1791 à 1946| Les Constitutions étrangères La Constitution du 4 octobre 1958, texte fondateur de la Ve République, a été adoptée par référendum le 28 septembre 1958.

Norme suprême du système juridique français, elle a été, depuis sa publication, modifiée à 24 reprises soit par le pouvoir constituant, soit par le Parlement réuni en Congrès, soit directement par le peuple à l'issue d'un référendum. Les principes essentiels issus de ces textes, et qui touchent pour la plupart à des droits fondamentaux, ont véritablement leur place dans le bloc de constitutionnalité. Constitution_fr. Constitution du 4 octobre 1958. Les révisions de la Constitution sous la Ve République - Dossiers. 2008 : la modernisation des institutions - Les révisions de la Constitution sous la Ve République - Dossiers. En 2006-2007, pendant la campagne électorale présidentielle, Nicolas Sarkozy a affirmé vouloir rénover et adapter "aux nouvelles exigences des démocraties modernes" les institutions de la Ve République.

Dans une tribune publiée par le journal Le Monde (9 mars 2007) intitulée "Une démocratie irréprochable", il affirme la nécessité d’une "nouvelle avancée démocratique". « En matière institutionnelle tout d'abord. Je souhaite une République en tout point exemplaire : exemplaire au niveau de l'organisation de ses pouvoirs constitutionnels, exemplaire au regard du juste équilibre qui doit nécessairement exister entre eux, exemplaire du point de vue de la protection des libertés » écrit-il.

Le rapport du Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République, présidé par Édouard Balladur. Agrandir l'image Bien sûr, depuis 1958, notre fonctionnement institutionnel a connu plusieurs inflexions. L’exécutif Le Parlement. Conseil Constitutionnel - Page d'accueil. Constitutions de la République française : documents en ligne LEXILOGOS. Constitution République française institutions politiques Textes fondateurs • droits de l'homme : les déclarations & textes fondateurs • Code civil créé en 1804 • archives de France : édit de Nantes, textes de la Révolution, constitutions de la République... • les constitutions de la France, de 1791 à 1958 • Ordonnance de Villers-Cotterêts (1539) Constitution de la Ve République • constitution de la Ve République : textes et ses modifications • texte de la Constitution du 4 octobre 1958 • texte de la Constitution, révisée le 23 juillet 2008 • qu'est-ce qu'une constitution ?

• la constitution en 20 questions (Conseil constitutionnel) • texte de la constitution : préambule & Articles 1 & 2 en français, anglais, allemand, espagnol, italien • Constitution of October 4, 1958 : traduction en anglais • Verfassung vom 4. . • Costituzione del 4 ottobre 1958 : traduction en italien • Constitución de 4 de octubre de 1958 : traduction en espagnol Constitutions des autres pays • constitutions par pays • livres.

Constitution française du 4 octobre 1958, Texte originel, Cinquième République, 5e République France, MJP. La Constitution de la Ve République a été adoptée par le Peuple français par le référendum du 28 septembre 1958, et promulguée par le président de la République le 4 octobre suivant. Le texte en vigueur aujourd'hui est le résultat de nombreuses révisions. Mais, le texte ci-dessous est bien le texte promulgué le 4 octobre 1958 et publié au Journal officiel le 5 octobre. La typographie d'origine a été respectée, y compris la fameuse faute d'orthographe de l'article 16 et les capitales abusives semées par le dernier correcteur. On notera que des différences typographiques mineures subsistent entre le texte de l'exemplaire original de la Constitution établi par l'imprimerie nationale, signé le 4 octobre 1958, et le texte publié au Journal officiel le 5 octobre.

Le Gouvernement de la République, conformément à la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 , a proposé,Le peuple français a adopté,Le Président de la République promulgue la loi constitutionnelle dont la teneur suit : Préambule. Constitution / Droit français / Accueil | Legifrance - Le service public de l'accès au droit. La Constitution du 4 octobre 1958 est le texte fondateur de la Ve République. Adoptée par référendum le 28 septembre 1958, elle organise les pouvoirs publics, définit leur rôle et leurs relations. Elle est le quinzième texte fondamental (ou le vingt-deuxième si l'on compte les textes qui n'ont pas été appliqués) de la France depuis la Révolution Française. Norme suprême du système juridique français, elle a été modifiée à vingt-quatre reprises depuis sa publication par le pouvoir constituant, soit par le Parlement réuni en Congrès, soit directement par le peuple à travers l'expression du référendum.

Son Préambule renvoie directement et explicitement à trois autres textes fondamentaux : la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 août 1789, le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 (la Constitution de la IVe République) et la Charte de l'environnement de 2004. Qu'est-ce qu'une Constitution ?  - Qu'est-ce qu'une Constitution ? Découverte des institutions. <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

</p> La Constitution est un ensemble de textes juridiques qui définit les différentes institutions composant l’État et qui organise leurs relations. Une Constitution écrite est généralement organisée en plusieurs parties appelées titres, eux-mêmes divisés en articles et alinéas. Elle peut comporter également une charte des droits fondamentaux. Quelle que soit sa présentation et son contenu, la Constitution est considérée comme la règle la plus élevée de l’ordre juridique de chaque pays.

Certains États, comme le Royaume-Uni, n’ont pas de Constitution écrite ; c’est la coutume qui prévaut pour organiser les relations entre les institutions. D’autres, comme les États-Unis, ont une Constitution qui se présente sous la forme d’un texte unique, comportant à la fois la liste des droits fondamentaux reconnus aux citoyens et la définition des différents pouvoirs. Qu’est-ce qu’une Constitution ? - Comprendre les institutions - Découverte des institutions - Repères - Vie.

Assemblée nationale ~ Les députés, le vote de la loi, le Parlement français.