background preloader

La Constitution en EMC

Facebook Twitter

Ici vous trouverez un ensemble de ressources sur la Constitution.

Untitled. Toutes Les Constitutions Françaises depuis 1789. Video Constitution de la Cinquième République notice archives video ina. Texte intégral de la Constitution du 4 octobre 1958 en vigueur. Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 août 1789| Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946| Charte de l'environnement de 2004| Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de 2004.

Texte intégral de la Constitution du 4 octobre 1958 en vigueur

En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d'outre-mer qui manifestent la volonté d'y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique. La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Politique mode d'emploi. Le conseil constitutionnel - francetv éduc. Infos producteur Producteur : Neo Digital; France Télévisions Réalisateur : Basile Bohard; Delphine Reboux Année : 2011 Diffuseurs : lesite.tv, francetv éducation Vous êtes enseignant ?

Politique mode d'emploi. Le conseil constitutionnel - francetv éduc

Avec Lesite.tv bénéficiez de services complémentaires pour utiliser cette vidéo en classe. <a class="siteTvfallBackLink" target="_blank" href=" title="Voir la fiche de la vidéo sur lesite.tv"> Voir la fiche sur le lesite.tv </a> Résumé Extrait : Politique mode d'emploi - Les membres du conseil constitutionnel A quoi sert le conseil constitutionnel ? État de droit. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

État de droit

L'État de droit ou la primauté du droit est une situation juridique dans laquelle toute personne a des droits mais aussi des devoirs, et se trouve par sa volonté à « avoir des droits » à se soumettre au respect du droit, du simple individu et surtout la puissance publique[1],[2]. Il est très étroitement lié au respect de la hiérarchie des normes, de la séparation des pouvoirs et des droits fondamentaux. Il est étroitement lié au développement du constitutionnalisme. On oppose traditionnellement la notion d'état de droit avec la notion de raison d'État même s'il est évident que tout État, qu'il soit ou non un État de droit, peut être amené à faire prévaloir ses intérêts nationaux sur toute autre considération.

L'État de droit est celui dans lequel les mandataires politiques — en démocratie : les élus — sont tenus par le droit qui a été édicté. Théorie de Kelsen : État de droit et hiérarchie des normes[modifier | modifier le code] 1982 : le rapatriement de la Constitution. Signature de la Constitution canadienne par la reine Elizabeth II à Ottawa, le 17 avril 1982, en présence du premier ministre Pierre Trudeau Photo : PC/Stf-Ron Poling Avant 1982, les principes constitutionnels du Canada étaient contenus dans l'Acte de l'Amérique du Nord britannique (AANB).

1982 : le rapatriement de la Constitution

Seul le Parlement de Londres, qui l'avait adopté en 1867, avait le pouvoir d'en modifier le contenu. Un texte de Ximena Sampson Dès les années 1920, les parlementaires canadiens essaient de rapatrier la Constitution au pays afin de pouvoir modifier leur propre cadre législatif et politique sans devoir passer par Londres. Les conférences constitutionnelles se succèdent, aboutissant toujours à un échec. En 1980, alors que l'impasse persiste, le premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau, présente un plan de rapatriement unilatéral de la Constitution et propose la mise en place d'une charte des droits et libertés. La Cour rend son verdict en septembre 1981. Les procédures législatives spéciales  <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Les procédures législatives spéciales 

</p> On peut dégager cinq catégories de textes soumis à une procédure spéciale de vote : les lois constitutionnelles ; les lois organiques ; les lois de finances ; les lois de financement de la Sécurité sociale ; les lois autorisant la ratification d’engagements internationaux. Ces procédures spéciales se caractérisent par le fait que ces différents types de lois possèdent tous un domaine particulier. Ceci justifie un contrôle par le Conseil constitutionnel du respect de ce domaine, notamment contre des amendements élargissant les projets de lois à d’autres objets ’les "cavaliers législatifs ou budgétaires").