background preloader

Les mutations des bibliothèques

Facebook Twitter

Aménagement du territoire, culture et bibliothèques. Les bibliothèques troisième lieu. Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique.

Les bibliothèques troisième lieu

Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). La médiathèque du Marsan obtient deux prix internationaux d'architecture. La bibliothèque, lieu d’intégration sociale. Recensé : Serge Paugam, Camila Giorgetti, Des pauvres à la bibliothèque, Paris, PUF, 2013, 185 p., 22 €.

La bibliothèque, lieu d’intégration sociale

BiblioSésame - Accueil. Benvengut sul sit del CIRDÒC, mediatèca occitana !

Jeux vidéos

Biblio.sport. Biblio.bato. Le réseau des bibliothèques de la Ville de Bordeaux est l’un des plus grands de France : il compte une bibliothèque centrale (Mériadeck, 27 000 m²), et neuf bibliothèques de quartiers.

Biblio.bato

A partir du 25 octobre 2011, il faut rajouter à cette inventaire, dans la rubrique "bibliothèque mobile" un bateau bibliothèque répondant au doux nom de Biblio.Bato ! Biblio.Bato est un projet de bibliothèque expérimentale destinée aux 15-35 ans, sur un bateau amarré aux Bassins à flot, l’I-Boat. Pour les porteurs de ce projet, réalisé en partenariat avec le Ministère de la culture, « Biblio.bato » amène la lecture au cœur de ce quartier en évolution et "crée les conditions d’un autre rapport à la culture, détendu et convivial, où l’écran a une large place".

Le concept. Metro de Madrid. Rules The Bibliometro service may be used by holders of City Council and Autonomous Community of Madrid membership cards, besides holders of the Bibliometro card.

Metro de Madrid

The Bibliometro card will be issued at the Bibliometro modules from Monday to Friday, except public holidays, from 1.30 to 8 p.m., subject to prior presentation of a national identity card, passport or residence permit. The membership card is personal, non-transferable and valid at all City Council and Autonomous Community of Madrid Public Libraries. Minors who do not have a national identity card may use the Bibliometro service, with the signed authorization of their father, mother or guardian accompanied by the photocopy of their national identity card.

The card may be renewed by telephone (91 588 56 60) between 10 a.m. and 1 p.m., at the modules in their normal opening hours, or via the website. The book may be returned at any Bibliometro module during opening hours, and 24 hours a day at modules that have book return boxes. La Copy Party en bibliothèque, c’est permis ! Samedi 14 octobre, la bibliothèque de Couronnes (20e arrondissement) organisait la première Copy Party de Paris dans le cadre de Villes en biens communs, une série d’événements auto-organisés tout le mois d’octobre 2013 pour célébrer les "communs", avec le soutien du collectif SavoirsCom1.

La Copy Party en bibliothèque, c’est permis !

L’objectif est de rappeler que la loi autorise la copie d’œuvres si la source est licite et le moyen de copie privé. Une réforme législative de décembre 2011 stipule que la copie privée doit être réalisée à partir d’une "source licite" pour demeurer légale. Un fab lab dans ma bibliothèque. Gaëlle Bergougnoux est étudiante à la maîtrise en sciences de l’information à l’EBSI.

Un fab lab dans ma bibliothèque

Elle termine ses études en effectuant un stage sur le sujet des fab labs à la Division des Quartiers culturels avec Marie D Martel. Changer les musées et les bibliothèques en propulseurs des biens communs. Changer les musées et les bibliothèques en propulseurs des biens communs Changer les musées et bibliothèques en plates-formes ouvertes aux communautés contributives des “savoirs communs” On voudrait bien… Nous sommes nombreux dans les musées et les bibliothèques (Les GLAMs plus largement) à vouloir ouvrir nos structures, laisser les visiteurs à y prendre une place plus importante, à vouloir ouvrir nos contenus, et inciter les utilisateurs à se les ré-approprier.

Changer les musées et les bibliothèques en propulseurs des biens communs

Si nous partageons les mêmes objectifs, c’est plutôt le “comment” qui nous échappe. Utiliser les licences libres pour un projet éditorial : quels contenus ? quels usages ? quelle diffusion. J’ai eu la chance de pouvoir donner récemment une formation au Labo de l’édition consacrée à l’utilisation des licences libres ou de libre diffusion dans le cadre d’un projet éditorial, devant un public composé d’auteurs, d’éditeurs et de porteurs de projets de plateformes numériques ou d’applications.

Utiliser les licences libres pour un projet éditorial : quels contenus ? quels usages ? quelle diffusion

In libris libertas. Par Drewpiter. CC-BY. Source : Flickr. La discussion avec ces professionnelles fut riche et je poste ci-dessous le support que j’ai utilisé pour cette intervention (sous licence CC-BY et donc entièrement réutilisable, modifiable et adaptable). Je me suis efforcé d’expliquer de manière aussi simple que possible le fonctionnement des licences (notamment les Creative Commons) et de montrer quelles pouvaient être leurs applications pratiques dans le cadre d’un projet d’édition de livres (papier et numérique).

Like this: J'aime chargement… OpenEdition : three platforms for electronic resources in the humanities and social sciences: Revues.org, Hypotheses.org, Calenda.