background preloader

Atelier Robert Doisneau - Mineurs

Atelier Robert Doisneau - Mineurs

Les ouvriers du début du siècle Géographie des grandes zones industrialisées et mobilités Elle se simplifie : 14 départements regroupent 50 % de l'activité. La France ouvrière est la France du Nord et du Nord-Est, celle des grandes villes dont Paris et Lyon. La mobilité ouvrière se modifie avec l'arrivée de travailleurs italiens qui opèrent dans des secteurs rejetés par les Français : mines de fer, chimie, travaux de force. On assiste au développement concomitant de la xénophobie. Il y a de surcroît une grande diversité des départements d'origine des ouvriers dans les grandes villes. Le mode de vie ouvrier Dans la première moitié du siècle, l'ouvrier n'a que de quoi subvenir à ses besoins vitaux et reconstituer sa force de travail. D'après C. Structures sociales en Angleterre D'après F. Pour Marx s’est établi en Angleterre un complet divorce entre la propriété et le travail. Comment définir la classe sociale ?

Le blog des Hauts de France: L'histoire du charbon Le charbon est le produit de la décomposition des végétaux à l’abri de l’air.Dans une lagune d’eau douce peu profonde, s’installe une forêt dense. Le fond de la lagune s’enfonce (phénomène de subsidence), la végétation noyée se dépose et formera plus tard la veine de charbon.Lorsque la subsidence se ralentit et s’arrête, la lagune se comble petit à petit et lorsque la profondeur d’eau le permet, la forêt se réinstalle et le cycle recommence. La durée d’un cycle, variable, est de l’ordre de 50.000 ans. 1ère découverte du charbon dans le Nord-Pas-de-Calais La première veine de charbon dans le Nord Pas-de-Calais a été découverte en 1720 à Fresnes sur Escaut. Différentes formes de terrils en fonction des époques. Le terril est un amoncellement de roches stériles et de déchets qui, remontés avec le charbon, étaient triés en surface. Exploitation des Terrils Les conditions de travail Les métiers du charbon A 18 ans, il devenait aide-mineur. Les métiers de l'ouvrier La hierarchie

les bases de la photo : cours gratuits pour les débutants, explications simples Cours gratuits sur toutes les notions fondamentales – pour bien débuter en photo. Ces pages proposent des conseils et des explications sur les thèmes suivants : le choix de votre équipement (type d'appareil, objectifs et accessoires tels que pied, flash, filtres, etc.) ; les concepts fondamentaux de l'exposition, en particulier la mesure de la lumière et le trio vitesse, ouverture, sensibilité ; la gestion de la lumière (éclairage doux, éclairage dramatique, etc.) ; les règles de bases de la composition (ou cadrage), telle que la règle des tiers ou le nombre d'or ; le rôle de la zone de netteté (mise au point et profondeur de champ) et son importance pour la composition. Les notions présentées ici sont séparées sur différentes pages pour des raisons de clarté. D'ailleurs, il est plus simple au début de les comprendre et de les expérimenter en détail une à une.

Peindre le travail ouvrier | L'histoire par l'image Le charbon s’identifie, pour ainsi dire, avec la première révolution industrielle : il est sa principale – sinon unique – source d’énergie. La croissance de sa production est parallèle à l’accélération de l’industrialisation : on en extrait presque vingt fois plus en 1914 qu’en 1850. Importé d’Angleterre ou d’Allemagne ou extrait dans les bassins miniers du Nord et du Centre, le charbon est transporté vers la capitale essentiellement par péniche. S’explique ainsi le soin des autorités françaises à développer, au cours de la seconde moitié du siècle, un réseau de voies fluviales et de canaux cohérent, dont le nœud principal est Paris. Dans les années 1870-1880, alors que la croissance économique en France s’est essoufflée, il est encore d’usage courant de faire davantage appel à la force humaine qu’à des grues mécaniques pour assurer le transbordement du charbon. Tout, ou presque, oppose ces deux tableaux dans leur conception et leur destination.

Le travail dans les mines | L'histoire par l'image François Bonhommé a représenté avec une grande fidélité l’activité sidérurgique et métallurgique dans les grands foyers industriels de la France du milieu du XIXe siècle, entre Abainville et Le Creusot. Il n’a pas éludé la représentation des paysages et du travail liés à l’extraction du charbon qui, dans le cas des bassins de Blanzy et du Creusot, se trouvaient si proches de ceux du fer et si étroitement associés à eux. Si Constantin Meunier a puisé son inspiration dans une région différente – la Belgique du “ sillon Sambre-Meuse ” –, ses sujets peuvent être rapprochés de ceux de Bonhommé, lui aussi attentif aux acteurs et aux gestes du travail, et appartiennent à un même contexte contemporain.Ce contexte, c’est celui d’un âge relativement bref : la France, plutôt mal dotée par son sous-sol, est entrée dans l’âge du charbon d’abord avec les locomotives (à l’approche de 1840), plus tard par la généralisation de la vapeur comme énergie industrielle ou comme moteur de la sidérurgie.

Eugène Atget Détail d'un portrait d'Eugène Atget réalisé par un photographe anonyme, vers 1890. Jean Eugène Auguste Atget, né le 12 février 1857 à Libourne et mort le 4 août 1927 à Paris, est un photographe français. Il est principalement connu pour ses photographies documentaires sur le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et premières années[modifier | modifier le code] Maison natale d'Eugène Atget à Libourne. Eugène Atget est né d'un couple d'artisans de la banlieue parisienne. En 1878, de retour à Paris, il tente d'entrer, sans succès, aux cours d'art dramatique du Conservatoire. L'année suivante, victime d'une affection des cordes vocales, il abandonne le théâtre et Paris pour se lancer dans la peinture, le dessin puis la photographie. Le photographe[modifier | modifier le code] Il comprend vite que les peintres, architectes et artisans ont besoin de documentation, c'est alors qu'il se tourne vers la photographie.

Les travailleurs de la mine : ceux du jour | L'histoire par l'image Contexte historique Les grandes heures du charbon dans le Pas-de-Calais au début du XXe siècle Si l’électricité et le pétrole marquent l’entrée dans l’ère de la seconde industrialisation, le charbon demeure partout, au début du XXe siècle, la première source d’énergie. Son extraction progresse à grand rythme et fournit près de 90 % de la consommation énergétique mondiale dans les années 1910. Analyse des images Travaux de jour Les deux documents photographiques représentent des activités de surface, « au jour ». Sur chaque casier vide, un jeton identifie le mineur auquel la lampe manquante a été confiée – « un jeton au clou, c’est un mineur au fond » –, information essentielle en cas d’accident. Le moulinage, ou clichage, se déroule quant à lui sur une aire ouverte à tous les vents, comme le montre la seconde photographie. Interprétation Au-delà des clichés Partie visible de la mine, le « jour » a moins retenu l’attention des observateurs. Bibliographie Pour citer cet article

0rchid_thief: части тела Ralph Gibson Edward Weston, 1925 Ellen Von Unwerth Germaine Martin, Nu, 1930 Man Ray, La Priere (Prayer) 1930 Francesca Woodman, 1979 Lucien Clergue, 1978 Bill Brandt, Nude, East Sussex Coast, 1953 Robert Mapplethorpe, Veronica Vera, 1982 Eikon Hosoe, 1960 Helmut Newton, Hotel Room, Place de la Republic, Paris, 1976 Jean Loup Sieff, La femme est l'avenir de l'homme, 1995 Les travailleurs de la mine : autour de l'abattage | L'histoire par l'image Contexte historique Les mineurs au tournant du XXe siècle : une identité en construction Avec près de 300 000 travailleurs au début du XXe siècle, les mines arrivent en huitième position en termes de nombre d’actifs employés dans les branches industrielles françaises. Malgré la variété des attitudes d’un bassin à l’autre, les employeurs, réunis au sein du Comité central des houillères de France, s’efforcent d’opposer un front commun aux revendications ouvrières. Analyse des images Travailler au fond Ces trois clichés pris sous terre montrent trois activités périphériques de l’abattage. Leur mise en place est l’œuvre des boiseurs (deuxième photographie), parfois confondus avec les abatteurs. Interprétation Mineur, un métier à risques Joseph Philibert Quentin (1857-1946) fut le premier, en 1900, à photographier les travaux du fond. Bibliographie Pour citer cet article

Exposition “Helmut Newton” : Grand Palais, Galerie sud-est, à Paris Depuis la mort d’Helmut Newton (1920 -2004), aucune rétrospective du photographe n’a eu lieu en France, pays où il a cependant créé une partie majeure de son œuvre, notamment en travaillant pour l’édition française de Vogue. Sulfureux, parfois choquant, l’œuvre de Newton a cherché à restituer la beauté, l’érotisme, l’humour, parfois la violence que sa sensibilité lui permettait de relever dans les rapports sociaux des mondes qu’il fréquentait : la mode, le luxe, l’argent, le pouvoir. L’exposition réunit plus de deux cents images, quasi exclusivement des tirages originaux ou « vintage » réalisés sous le contrôle d’Helmut Newton : polaroïds, tirages de travail de divers formats, œuvres monumentales. Elle sera enrichie d’un extrait du film réalisé par June Newton, épouse du photographe pendant soixante ans et elle-même photographe : Helmut by June. Commissaire June Newton, avec la collaboration de Jérôme Neutres, conseiller du Président de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais

imagine :: Photographies l'instant decisif Henri Cartier Bresson i.magine L’instant décisif En préface de son premier album, « Images à la sauvette », publié en l952, Henri Cartier-Bresson parle de son travail. Intitulé « L’instant décisif », c’est le seul grand texte où il développe sa conception de la photo. LE REPORTAGE En quoi consiste un reportage photographique ? 1 Ancienne technique utilisée comme lumière d’éclairage d’appoint, aujourd’hui on utilise le flash. LE SUJET Comment nierait on le sujet ? LA COMPOSITION Pour qu’un sujet porte dans toute son identité, les rapports de forme doivent être rigoureusement établis. LA TECHNIQUE Les découvertes de la chimie et de l’optique élargissent notre champ d’action, à nous de les appliquer à notre technique afin de nous perfectionner. LES CLIENTS L’appareil photographique permet de tenir une sorte de chronique visuelle. Henri Cartier Bresson

Les 15 photos les plus chères de l’histoire Le 11 mai dernier, la photo la plus chère du monde a été vendue par Sotheby’s… C’est l’occasion de (re)découvrir les 15 clichés qui ont enflammé le marché de l’art! 15. Robert Mapplethorpe, Andy Warhol (1987) Il n’est pas étonnant de retrouver Andy Warhol devant l’objectif de Robert Mapplethorpe :son traitement chic et brutal de la nudité, de l’homosexualité masculine, a diffusé dans l’Amérique puritaine un parfum de scandale qui n’était pas pour déplaire au roi du Pop Art. 14. A la fin des années 1890, Eugène Atget réalise une série de photos, “Paris Pittoresque” dont celle-ci est la plus connue : le joueur d’orgue est alors un métier en voie de disparition… Elle distille, déjà à l’époque, une aura de nostalgie. 13. Un paysage aux allures irréelles par ce maître de la composition et de la lumière : magistral! 12. Ce daggueréotype est l’une des photos les plus anciennes de la Grèce. 11. 10. 9. 8. 7. 6. Pas étonnant que le marché de l’art s’enflamme pour les maitres classiques. 5. 4. 3. 2.

Related: