background preloader

Conséquences sur la santé et mutations génétiques observées

Facebook Twitter

Fukushima : invasion de sangliers radioactifs. Santé des mineurs de l'uranium sur les sites d'AREVA au Gabon et au Niger - SHERPA. Le Contexte L’uranium est une ressource essentielle à la production d’énergie en France, mais les réserves nationales étant épuisées, l’essentiel du minerai provient de l’étranger, qui paient bien trop souvent le prix de leur extraction au niveau sanitaire et environnemental : surexposition aux radiations pour les mineurs, dispersion par le vent de poussières radioactives et de gaz nocifs tels que le radon, pollution des eaux et des sols, développement de maladies liées à l’exposition par la population et les mineurs… Un exemple emblématique avec les activités minières du géant nucléaire français AREVA au Gabon et au Niger.

Santé des mineurs de l'uranium sur les sites d'AREVA au Gabon et au Niger - SHERPA

Documentaire: Tcherkoff les enfants de tchernobyl. L'étude. Mutations chez les papillons de Fukushima : quelles conclusions en tirer ? [Fukushima] Des fruits et légumes mutants engendrés par la catastrophe nucléaire de Fukushima. Avec l'industrie nucléaire, le changement c'est maintenant !

[Fukushima] Des fruits et légumes mutants engendrés par la catastrophe nucléaire de Fukushima

Avez-vous déjà rêvé d'un monde merveilleux ou les fruits et légumes seraient disons "différents", transformés par les radiations de centrales nucléaires qui nous auraient explosé à la figure comme à Fukushima ? Merci Areva, Tepco, Vinci, EDF, GDF-Suez et les autres... Vous aimez les films d'horreur et de science-fiction ? Hausse du risque de leucémie de l'enfant près des centrales. Une étude française montre que le risque de leucémie est augmenté chez les enfants vivant à proximité des centrales nucléaires, mais cet excès n'est pas corrélé aux très faibles doses de radiation dues aux rejets des centrales.

Hausse du risque de leucémie de l'enfant près des centrales

L'important maintenant est donc d'en comprendre la ou les causes. C'est la conclusion prudente que suggèrent les nouvelles données portant sur la période 2002-2007, analysées par l'équipe de Jacqueline Clavel épidémiologiste au Centre de recherches en épidémiologie et santé des populations (Inserm) en collaboration avec l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire). Le risque demeure cependant extrêmement faible. Interrogée par Le Figaro Jacqueline Clavel est même catégorique: «Cela n'a pas de sens de recommander aux parents de déménager.

Tant qu'il n'y a pas de causes identifiées, il n'y a aucun moyen de savoir si le risque est lié à la dernière résidence occupée et si d'autres lieux permettraient de les éviter. Centrales nucléaires et leucémies infantiles. A Fukushima, des maires français face à "l'ennemi invisible" 47 % des Français "inquiets" des centrales nucléaires françaises. Leucémies et centrales nucléaires, un lien dangereux ? Pollution : la région de Bruxelles met en cause Veolia - LeMonde.fr#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120219-[edition_abonnes]

Fukushima : des mutations génétiques observées chez des papillons - Maxisciences. Dans le journal Scientific Reports, des chercheurs japonais ont annoncé avoir découvert la preuve que des papillons avaient souffert de la radioactivité ambiante près de la centrale de Fukushima.

Fukushima : des mutations génétiques observées chez des papillons - Maxisciences

Ces spécimens ainsi que les générations suivantes ont développé des anomalies. Dans les mois qui ont suivi l'accident de la centrale Fukushima Daiichi, les niveaux de radioactivité ont suscité toutes les inquiétudes dans les alentours du site et au-delà. Si les autorités ainsi que l'opérateur Tepco se sont voulu rassurants, aujourd'hui encore, de nombreux habitants qui vivaient dans le voisinage ne savent toujours pas s'ils pourront un jour rentrer chez eux. C'est ainsi une découverte d'importance que viennent de révéler des chercheurs japonais dans le journal Scientific Reports, diffusé sur internet par l'éditeur du magazine "Nature". Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter. Un poisson à trois yeux découvert près d’une centrale nucléaire en Argentine.

Cinq pêcheurs argentins ont découvert le week-end dernier un poisson loup mutant à trois yeux.

Un poisson à trois yeux découvert près d’une centrale nucléaire en Argentine

Situé près de la centrale nucléaire de Cordoba, le lac Chorro de Agua Caliente où il a été pêché, reçoit les eaux de refroidissement de la centrale Blinky, le poisson orange à trois yeux retrouvé dans le lac de Springfield et imaginé dans les années 1990 par Matt Groening, le créateur des Simpson, ne relève plus uniquement de la fiction. Un poisson mutant similaire vient en effet d’être retrouvé par cinq pêcheurs dans un lac de la région de Cordoba (Argentine) situé près d’une centrale nucléaire. Rapportée par nos confrères de la radio argentine Cadena 3, cette information démontre si besoin était qu’il est des cas comme celui-ci où la réalité peut dépasser la fiction. Almost 36% of Fukushima children have abnormal thyroid growths. Fukushima - According to a new report, over one-third of the children in Japan's Fukushima region could be prone to cancer, due to unusually overgrown thyroid glands.

Almost 36% of Fukushima children have abnormal thyroid growths

The Sixth Report of Fukushima Prefecture Health Management Survey states that after examining more than 38,000 children from the area, it was found that more than 13,000 have cysts or nodules as large as 5 millimeters on their thyroid glands. This is a shockingly large number of abnormalities which, experts state, pose a risk of becoming cancerous. However, Naomi Takagi, an associate professor at Fukushima University Medical School, which administered the tests, stated, "Yes, 35.8 percent of children in the study have lumps or cysts, but this is not the same as cancer. " Read more... "We do not know that cause of this, but it is hard to believe that is due to the effects of radiation," she said. Cancer de la thyroïde à Fukushima : des chiffres manipulés.

Tribune En juin 2011, l’université médicale de Fukushima a lancé une enquête de santé publique destinée à surveiller les conséquences des radiations sur la santé.

Cancer de la thyroïde à Fukushima : des chiffres manipulés

Un an et demi après la catastrophe qui a touché la centrale nucléaire, un cas de cancer de la thyroïde est officiellement déclaré, le 11 septembre 2012.