background preloader

Inégalités garçons-filles à l'école

Facebook Twitter

Représentations sexuées dans l'audiovisuel. Propositions-bibliographiques-lycee.pdf. Des livres jeunesse qui luttent contre le sexisme. *slogan utilisé par l’association Mix-cité Ça faisait longtemps que nous n’avions pas parlé de livres qui combattent les clichés sexistes, et vous savez à quel point ça me tient à cœur.

Des livres jeunesse qui luttent contre le sexisme

Voici trois albums devenus des classiques et un livre pour les parents pour aller plus loin. Marre du rose ! Elle c’est le noir qu’elle aime alors pourquoi elle mettrait du rose ? Parce qu’elle est une fille ? Je pense que vous êtes nombreux à connaître Marre du rose de Nathalie Hense et Ilya Green mais nous ne l’avions pas encore chroniqué et ce serait dommage de passer à côté de cet album aussi beau que bon.

Texte doux et plein de poésie, elle joue avec les mots. En finir avec la fabrique des garçons. Quelque chose ne tourne pas rond chez les garçons.

En finir avec la fabrique des garçons

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : au collège, ils représentent 80% des élèves sanctionnés tous motifs confondus, 92% des élèves sanctionnés pour des actes relevant d’atteinte aux biens et aux personnes, ou encore 86% des élèves des dispositifs Relais qui accueillent les jeunes entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire. Tous ces garçons ont-ils des problèmes, des troubles du comportement et/ou de l’apprentissage ? Eh bien non, loin s’en faut. Des travaux récents (1) montrent que leurs transgressions et leurs difficultés scolaires sont, le plus souvent et quel que soit leur milieu social d’origine, des conduites liées à la construction même de leur identité masculine. Tous les premiers vendredis du mois, Libération publie en partenariat avec le magazine en ligne de l’organisme ( une analyse scientifique originale.

Memento_interacad_parite. Du côté des filles. Guide_Cliches_en_tous_genre_clermont_206190. Bibliographie autour de la mixité à l'école. Métiers d'homme, métiers de femme : halte aux préjugés ! - S'orienter. Place aux filles !

Les filles sont meilleures que les garçons dans les disciplines «masculines» Selon une étude relayée par le Telegraph, de nouveaux chiffres montrent que les adolescentes sont plus susceptibles d’obtenir de bonnes notes dans des cours pratiques destinant à des professions au sein d’industries traditionnellement dirigées par des hommes.

Les filles sont meilleures que les garçons dans les disciplines «masculines»

Cette étude, réalisée par Pearson, premier éditeur mondial, fait état d’un fossé grandissant entre les sexes. «Selon ces chiffres, les filles sont en tête dans la plupart des disciplines dès l’âge de 5 ans, et le fossé ne cesse ensuite de s’agrandir au fur et à mesure des études obligatoires.» L’an dernier, environ 62% des filles ont obtenu de bons résultats dans au moins cinq matières de l’équivalent britannique du brevet.

Contre seulement 55% des garçons. Au moins un garçon sur 10 a également échoué dans l’obtention d’au moins un C (passable) à l’âge de 16 ans –soit un taux d’échec deux fois supérieur à celui des filles du même âge. Le président de Pearson, Rod Bristow, a déclaré: publicité Devenez fan sur , suivez-nous sur. Égalité des filles et des garçons. L'école face au défi de la parité. Être une fille dans une classe de garçons. Comment les jeunes filles qui ont choisi des filières masculines vivent-elles leur scolarité ?

Être une fille dans une classe de garçons

La sociologue Julie Thomas a étudié le cas de jeunes filles en BEP électronique, CAP métiers de l’automobile, première scientifique… Elle relève chez elles trois stratégies différentes pour vivre ce moment particulier de leur existence. À coups de poing - Il y a d’abord celles qui réussissent à « s’imposer » avec une apparence masculine acquise durant l’enfance. Au sein de leur établissement scolaire, elles se font leur place à coups de poing, si besoin. Mais il peut arriver que leurs camarades masculins et le personnel encadrant leur reprochent d’être trop viriles. Comme s’ils voyaient en elles une concurrence déloyale, dans un monde du travail où les places sont rares.

Affirmer sa féminité - Dans leur enfance, elles préféraient traîner avec les garçons. Au final, explique l’auteure, chaque groupe de filles doit constamment rendre des comptes pour se faire accepter dans un univers masculin. Les filles bien meilleures en lecture et les garçons un peu plus forts en maths. Il arrive que les études en sciences humaines s’appuient sur des échantillons de taille insuffisante.

Les filles bien meilleures en lecture et les garçons un peu plus forts en maths

Ce n’est pas le cas de celle que Gijsbert Stoet, chercheur à l’institut de science psychologiques de l’université de Leeds, en Angleterre, et David Geary, de l’université du Missouri, ont publiée dans la revue PloS One le 13 mars 2013. Les données qu’ils ont étudiées proviennent du Programme for International Student Assessment (PISA) concernant 1,5 million d’élèves des deux sexes âgés de 15 ans et répartis dans 75 pays pour les années 2000, 2003, 2006 et 2009. Les filles sont meilleures que les garçons à l'école. Depuis 100 ans et dans toutes les matières.

Depuis quelques années, de nombreuses études montrent que les filles ont de meilleurs résultats à l'école que les garçons, à tel point qu'aux Etats-Unis, les discussions tournent aujourd'hui autour de ce «nouveau» déséquilibre éducatif et des moyens d'aider les garçons à combler leur retard.

Les filles sont meilleures que les garçons à l'école. Depuis 100 ans et dans toutes les matières

Le constat est aussi une des raisons pour lesquelles Hanna Rosin, contributrice de Slate.com, annonçait récemment le déclin masculin et l'arrivée d'une ère dans laquelle les femmes accèdent enfin au pouvoir dans son livre The End of Men (voici venu le temps des femmes). Mais la «crise» des performances des garçons à l'école part de l'idée que les garçons étaient meilleurs à l'école avant que les filles n'arrivent à refaire leur retard et à les dépasser.

Egalité des Chances - Belgique. Inégalités garçons-filles à l'école: un début de mobilisation. Genre: l’école française n’a jamais été neutre. - Lors de l'examen de philosophie du bac au Lycée Louis Pasteur de Strasbourg le 18 juin 2012, REUTERS/Vincent Kessler - Dans le débat houleux sur le genre à l’école, outre les détracteurs de «la théorie du genre» s’opposant à ceux qui veulent déconstruire les rôles traditionnels pour lutter contre les stéréotypes, il y a un désaccord fondamental.

Genre: l’école française n’a jamais été neutre

Celui du rôle de l’école. publicité «Le rôle de l’école n’est pas de travailler sur les mentalités», confiait à Slate Olivier Vial, président de l’UNI et directeur du Centre d'études et de recherches (CERU) de l'UNI, think-tank de droite sur l'éducation. Le sexisme originel de l'Ecole républicaine.