background preloader

Chapitre 12 : Les inégalités de richesse au niveau mondial

Facebook Twitter

Pib idh. L'indice qui calcule autrement la prospérité d'un pays. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Pour évaluer la richesse d'un pays, il existe depuis les années 1930 le produit intérieur brut, ou PIB – il avait été créé pour mesurer l'effet de la Grande Dépression sur l'économie américaine.

L'indice qui calcule autrement la prospérité d'un pays

Cet indice, souvent critiqué en raison de ses critères strictement économiques, n'avait pas jusqu'à présent d'alternative ; désormais, il existe le SPI, pour « Social Progress Index », qui mesure le progrès social de chaque pays. Ses concepteurs, des économistes et des statisticiens, ont pu présenter cette année les premiers résultats de leur travail entamé en 2009. Après une version bêta en 2013, l'édition de l'an dernier ne portait que sur 50 pays. Cette année, 133 pays représentant 99 % de la population mondiale sont passés au crible. Si les deux sont corrélés, il s'avère que la croissance économique n'est pas forcément le moteur du progrès social. Pays scandinaves en tête. Gini. Le monde est-il de plus en plus inégalitaire ? - Le Chiffroscope. <font color=#00ccff>ANTALYA : </font>L'ONU discute du sort des pays les moins avancés et des progrès qu'ils ont réalisés.

27 mai 2016 – Une conférence des Nations Unies sur les 48 pays les moins avancés du monde (PMA) a commencé vendredi à Antalya, en Turquie, dans le but d'évaluer les progrès réalisés par ces Etats au cours des cinq dernières années et de réfléchir à la façon de les mettre sur la voie du développement durable.

<font color=#00ccff>ANTALYA : </font>L'ONU discute du sort des pays les moins avancés et des progrès qu'ils ont réalisés

Etre un enfant aujourd’hui: du Nord au Sud, bonheurs et malheurs. Comment évoluent nos modes de vie et nos sociétés au nord comme au sud ?

Etre un enfant aujourd’hui: du Nord au Sud, bonheurs et malheurs

Consommation, habitat, famille, travail, place des femmes, urbanisation, l’émission laisse aussi la parole aux auditeurs qui témoignent en direct de leur vie quotidienne. L’histoire de deux fillettes [animation] Inspiré du Rapport sur la santé dans le monde, 2003, ce récit met en parallèle la vie de deux fillettes nées l’une au Japon, l’autre en Sierra Leone, avec un écart d’espérance de vie de 50 ans.

L’histoire de deux fillettes [animation]

Alors qu'une fillette née aujourd'hui au Japon peut s'attendre à vivre jusqu'à environ 85 ans, une autre née au même moment en Sierra Leone a une espérance de vie qui ne dépasse pas 36 ans. La Japonaise va être convenablement vaccinée, nourrie et scolarisée. Si elle tombe enceinte, elle bénéficiera de soins maternels de haute qualité. Plus tard, elle pourra être atteinte de maladies chroniques, mais d'excellents services de traitement et de réadaptation seront à sa disposition et elle peut alors s'attendre à recevoir des médicaments d'une valeur moyenne de US $550 par an, et bien plus si nécessaire. Electrification rurale, village de Aguégués, Bénin. La richesse des nations [carte]

Depuis que j’enseigne la mondialisation et la géographie du développement (donc depuis que j’enseigne tout court), je suis confronté à une douloureuse question.

La richesse des nations [carte]

Lorsque les élèves ont colorié les pays riches (habituellement les pays de feu le « Nord » moins l’ex-URSS), les pays en transition, les BRICS, les pays ateliers (et/ou leurs acolytes, émergents, exportateurs, pétroliers, etc.) et enfin les déprimants Pays les Moins Avancés, que faire de ce qui reste, des ni producteurs, ni riches, ni moins avancés ? Comment trouver un classement qui permette de trouver une place à chacun des 193 pays du monde, même une place par défaut ? (193, plus ou moins, selon qu’y figurent le Vatican, la Palestine, etc.).

La question n’est pas si épineuse qu’on ne s’y puisse frotter… J’ai donc fouillé Wikipédia à la recherche de classements et de sources fiables pour lesdits classements. L'extrême pauvreté par zone géographique [carte] [infographie] Banque mondiale - Pauvreté - Vue d'ensemble [ressource] Au siège du Groupe de la Banque mondiale, à Washington, on peut lire une inscription qui grave dans la pierre sa mission : « Œuvrer pour un monde sans pauvreté ».

Banque mondiale - Pauvreté - Vue d'ensemble [ressource]

Cette mission sous-tend l’ensemble des activités d’analyse, opérationnelles et de mobilisation que la Banque mondiale entreprend dans plus de 145 pays clients. Elle est elle-même confortée par le double objectif que s’est fixé le Groupe : mettre fin à l’extrême pauvreté en l’espace d’une génération et promouvoir une prospérité partagée, d’une manière durable, sur toute la planète.

De grands progrès ont été accomplis dans la lutte contre la pauvreté au cours des dernières décennies. En 2010, le premier des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), qui visait à réduire de moitié le taux de pauvreté de 1990 à l'horizon 2015, a été atteint avec cinq ans d’avance sur le calendrier prévu. Les riches ont gagné. Contrairement aux idées reçues, on peut devenir riche en France.

Les riches ont gagné

Douze nouveaux Français sont entrés dans le club très sélect des "milliardaires de l'Hexagone" en 2014, alors que le pays compte près de 2 millions de millionnaires. Certains experts estiment qu’ils seront près du double d’ici quatre ans. Depuis un siècle, il n’y a jamais eu autant de différences entre classes supérieures et classes populaires. Les 1% les plus riches pourraient bientôt posséder la moitié de la richesse mondiale.

A Londres, une autre vision des inégalités. Outre-Manche, les inégalités se voient, et se revendiquent.

A Londres, une autre vision des inégalités

Si les inégalités ont sensiblement augmenté en France et dans le monde depuis la crise de 2008, elles sont criantes à Londres. Capitale mondiale des millionnaires et milliardaires, la ville comprend aussi des quartiers d’une extrême pauvreté. Aujourd’hui, 28% des habitants - et quatre enfants sur dix - sont pauvres à Londres. 18 chiffres frappants qui prouvent que les habitants du monde sont bien loin d’être tous égaux.

Ce constat est connu mais il n’en est pas moins alarmant.

18 chiffres frappants qui prouvent que les habitants du monde sont bien loin d’être tous égaux

Nous vivons dans un monde où les inégalités sont colossales. Une infime partie de la population possède la majorité des ressources. Dans un grand nombre de pays, les femmes restent moins bien payées que les hommes, et dans plusieurs endroits du globe, les enfants n’ont pas la possibilité d’aller à l’école. SooCurious vous présente quelques chiffres qui vont vous prouver à quel point le monde est inégalement développé.

C'est quoi les années en 9 ? Les inégalités se creusent toujours entre les plus riches et les plus pauvres à travers le monde.

C'est quoi les années en 9 ?

Et si les nantis échappent à l'impôt – et s'enrichissent –, c'est aussi parce que la circulation d'argent d'un pays à l'autre est aujourd'hui libre. "L'Angle éco". Liberté, inégalité, fraternité - France 2 - 20 octobre 2016 - En replay. En France, jamais les inégalités entre les classes sociales n’ont été aussi importantes. C'est quoi être riche ? L'Angle éco planche sur les inégalités. Comment naissent-elles ? Sont-elles "naturelles" ? Aider les classes moyennes, est-ce lutter contre les inégalités ? A partir de quels revenus est-on riche ? Le couloir de pauvreté. Au milieu des riches vignobles du Médoc passe ce que l’Insee a appelé le "couloir de pauvreté". La population s'y paupérise et subit des conditions économiques et sociales plus que difficiles. C'est le cas de Vertheuil, un village déclassé où la vigne ne fait plus vivre.

Dans ce contexte difficile, certains Français sont obligés de cumuler les petits boulots. C’est le cas de Khadija Touzani, 48 ans, qui a neuf employeurs pour un salaire total de 900 euros nets. Un parcours qui n’est pas rare dans cette région de l’Hexagone. Malgré les minimas sociaux, les experts estiment que près de 8 millions de Français vivent en dessous du seuil de pauvreté.

C'est quoi être riche ? Inégalités dans le monde: une fatalité? Les 1% possèdent 50% du monde. La nausée devant le rapport 2015 d’Oxfam. Ce 19 janvier 2015, Oxfam publie son dernier rapport sur la répartition des richesses dans le monde. Sans surprise, les 1% s’accaparent une part toujours plus grande des richesses par rapport aux années précédentes. Les chiffres qui donnent le tournis font voler en éclat quelques certitudes. Voici notre sélection de 6 chiffres clés de l’étude dont on peut tirer un enseignement. Le rapport consultable gratuitement en ligne révèle une fois encore l’ampleur des inégalités dans le monde. Sur la base des données fournies par le Crédit Suisse, l’ONG tire quelques chiffres et conclusions qui font froid dans le dos. 1. Comme si la crise avait profité aux plus fortunés, on constate dans l’étude d’Oxfam que 2008 fut une année charnière. La non répartition des richesses : selon Oxfam, 62 personnes possèdent autant que la moitié de la planète.