background preloader

Women

Facebook Twitter

Voici le test le plus difficile sur l'anatomie du sexe féminin. MAGASIN. Rendez-vous en avril sous le signe de la fraternité au féminin !

MAGASIN

Une semaine ensorcelante pour délier les langues, les corps autour des figures emblématiques de la sorcière, la chamane, la démone, la cyborg… Indépendantes, insoumises, non-conformistes, les femmes sachantes sont stigmatisées depuis le Moyen-âge, son inquisition et ses chasses aux sorcières. Les attributs du pouvoir et leur confiscation aux femmes. L’expression de la colère – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme. Partie 1 : l’occupation de l’espacePartie 2 : le temps de parole et le choix des sujets de conversationPartie 3 : l’expression de la colère Vajrapani, un bodhisattva Nous avons vu que prendre de la place dans l’espace, et contrôler la conversation, étaient deux façons d’affirmer son statut social.

Les attributs du pouvoir et leur confiscation aux femmes. L’expression de la colère – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme

Or, ces comportements sont considérés comme inappropriés pour les femmes. Nous allons maintenant voir comment une autre marque de la domination – l’expression de la colère – est déniée aux femmes. Les attributs du pouvoir et leur confiscation aux femmes. Le genre et l’espace. – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme. Partie 1 : l’occupation de l’espacePartie 2 : le temps de parole et le choix des sujets de conversationPartie 3 : l’expression de la colère Dans cette nouvelle série d’articles, nous nous intéresserons à différents comportements qui sont typiques des dominants (occuper beaucoup d’espace, avoir beaucoup de temps de parole et parler fort, exprimer certaines émotions comme la colère…).

7 raisons pour lesquelles tant d’hommes ne comprennent pas le consentement sexuel – Vous n'êtes pas ici. Je vous propose aujourd’hui la traduction d’un article écrit par David Wong le 3 novembre 2016 sur Cracked.com.

7 raisons pour lesquelles tant d’hommes ne comprennent pas le consentement sexuel – Vous n'êtes pas ici

L’article original est ici. Il détaille des mécanismes qui incitent les hommes à ne pas prendre en compte le consentement des femmes en matière de sexualité (ce qu’on appelle la culture du viol). Je le trouve clair et bien illustré par des exemples de culture populaire très connus. La mecsplication, vous connaissez ? - Les Glorieuses. D’où vient le terme ?

La mecsplication, vous connaissez ? - Les Glorieuses

Traduction de The Atlantic. Glamour - All 28 days of it—in just two minutes. Projet Crocodiles. Des hommes, des vrais ? Dans ce Topo, on va parler stéréotypes, égalité hommes-femmes et vision du monde.

Des hommes, des vrais ?

Mais avant d’aborder tout ça, on va faire un petit détour… par l’Islande. Pendant longtemps, personne ne s’intéressait à l’Islande : c’était loin et froid - et surtout très cher. Puis la crise de 2008 est survenue, et le pays s’est retrouvé dans une crise économique sans précédent. Pourquoi ? Bah justement, pour une raison qui touche de très, très près à notre sujet… Temps de lecture : environ 15 minutes. ---------- Quand Eyjafjallajökull (le fameux volcan islandais) ne fait pas des siennes, c’est beau l’Islande. Ah oui, la dernière force de la nature islandaise, là, c’estGunthar.

La lessiveuse. Frédérick Leboyer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frédérick Leboyer

CheZ VioleTTe - 19 place Vanhoenacker - 59000 Lille. Un clitoris imprimé en 3D, une première en France. En retard, la France ?

Un clitoris imprimé en 3D, une première en France

Last Week Tonight with John Oliver: Transgender Rights (HBO) Assignée garçon. Emma - Emma a ajouté 26 photos à l’album Check ta chatte. Féministes contre la transphobie. Les femmes de l’Amérique du Sud ouvrent la porte à une gynécologie naturelle. « Dans la société actuelle, nous sommes confrontées à une pression sociale et culturelle croissante pour que les femmes se déconnectent de leur corps.

Les femmes de l’Amérique du Sud ouvrent la porte à une gynécologie naturelle

Plutôt que d’apprendre à comprendre ce qui se passe « en bas », les femmes préfèrent écouter les médecins et les pharmaciens, ignorant que les remèdes qu’elles recherchent se trouvent peut-être dans les plantes et la nature autour d’elles. En Amérique latine, un mouvement prend de l’ampleur, celui de la « gynécologie naturelle ». Les femmes redécouvrent des enseignements anciens de soins auto-administrés dans leurs vies modernes.

Ces femmes ne se réapproprient pas uniquement leur corps, mais aussi des traditions ancestrales en reprenant des enseignements transmis de génération en génération. Les médias sociaux ont servi de plate-forme pour se passer le mot, et depuis le concept de la gynécologie naturelle provoque un intérêt croissant partout dans le monde. ‘We are the granddaughters of all the witches you couldn’t burn » J'aime : Les femmes de l’Amérique du Sud ouvrent la porte à une gynécologie naturelle. Féministes contre la transphobie. Et si les sorcières renaissaient de leurs cendres ? - Idées. Comment peut-on être féministe ? Le cerveau a-t-il un sexe ?

Avec l’avancée des connaissances en neurosciences, on serait tenté de croire que les idées reçues sur les différences biologiques entre les hommes et les femmes ont été balayées.

Le cerveau a-t-il un sexe ?

Or médias et magazines continuent de nous abreuver de vieux clichés qui prétendent que les femmes sont "naturellement" bavardes et incapables de lire une carte routière, alors que les hommes seraient nés bons en maths et compétitifs. Ces discours laissent croire que nos aptitudes et nos personnalités sont câblées dans des structures mentales immuables. Or les progrès des recherches montrent le contraire : le cerveau, grâce à ses formidables propriétés de "plasticité", fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l’apprentissage et de l’expérience vécue. Matriarcat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matriarcat

Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Les Khasis, l’une des dernières sociétés matriarcales du monde. À Shillong, dans le petit Etat du Meghalaya, au Nord-Est de l'Inde, les femmes sont partout : derrière les comptoirs des magasins, dans la rue en train de se rendre à leur travail ou de faire leurs achats, entre amies dans les restaurants... Sur l'île de Kihnu, une des dernières sociétés matriarcales d'Europe.

Les sociétés matriarcales à travers le monde. L’écoféminisme : une pensée féministe de la nature et de la société. À la découverte des mosos, cette tribu où les femmes décident de tout. Comment j'ai compris que le débat sur «Mademoiselle» et les jouets roses, c'est fondamental.

Qu’il faut que les femmes aient le même salaire que les hommes pour le même travail, ça me paraît évident. Simone de Beauvoir Explains “Why I’m a Feminist” in a Rare TV Interview (1975) In Simone de Beauvoir’s 1945 novel The Blood of Others, the narrator, Jean Blomart, reports on his childhood friend Marcel’s reaction to the word “revolution”: It was senseless to try to change anything in the world or in life; things were bad enough even if one did not meddle with them.

Everything that her heart and her mind condemned she rabidly defended—my father, marriage, capitalism. Because the wrong lay not in the institutions, but in the depths of our being. We must huddle in a corner and make ourselves as small as possible. Better to accept everything than to make an abortive effort, doomed in advance to failure. Marcel’s fearful fatalism represents everything De Beauvoir condemned in her writing, most notably her groundbreaking 1949 study, The Second Sex, often credited as the foundational text of second-wave feminism.