background preloader

Vous ne verrez pas leurs noms dans les manuels scolaires... Et pourtant, ces 10 femmes ont...

Voici 10 femmes qui ont contribué, de manière significative, à l'avancée de la science. Pourtant, elles sont encore largement méconnues. Certaines n'ont pas pu bénéficier de la reconnaissance de leurs confrères masculins, d'autres se sont tout bonnement fait "voler" leur travail... Nous avons voulu leur rendre cet hommage, afin qu'elles soient connues à leur juste valeur. 1. (1799-1847) : Personnage fondateur de la paléontologie moderne, a découvert plusieurs espèces de dinosaures et ébranlé les thèses créationnistes. Mary Anning est née dans un petit village du sud de l’Angleterre. Petit à petit, la recherche de fossiles se professionnalise, Mary ne vend plus ses fossiles aux touristes : ses principaux clients sont des scientifiques, ce qui fait d’elle une des toutes premières paléontologues. Tous les fossiles qu’elle trouve sont récupérés par des scientifiques afin d’être étudiés. 2. 3. (1878-1968) : Physicienne, a découvert la fission nucléaire. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Le président gambien décrète l’interdiction immédiate de l’excision Le président gambien Yahya Jammeh a décrété l’interdiction de l’excision, avec effet immédiat, soulignant que cette pratique très répandue dans le pays n’était pas dictée par l’islam et devait par conséquent être abolie, a annoncé mardi le ministre de l’Information. « Interdite avec effet immédiat » Le président Jammeh « a déclaré il y a quelques minutes que la mutilation sexuelle féminine était interdite avec effet immédiat », a écrit le ministre, Sherrif Bojang, sur sa page Facebook, dans la nuit de lundi à mardi. « Le président a fait cette déclaration la nuit dernière (lundi) lors d’un rassemblement à Kanilai », sa localité natale, sous les applaudissements des femmes de l’assistance, a précisé mardi le ministre, interrogé par l’AFP. M. L’excision pratiquée sur trois quarts des femmes « Je suis vraiment impressionnée que le président ait fait ça.

Le jeu sérieux sur la délicate protection des écosystèmes L'environnement est un sujet délicat. D'un côté, nous sommes tous pour la vertu écologique et de l'autre côté, nos besoins immédiats, régulièrement menés par des désirs économiques, vont souvent à l'encontre de la préservation des écosystèmes. Pourtant, il est tout à fait possible de jongler avec ces éléments. CAP Sciences, avec le partenariat de la région de l'Aquitaine, a développé un jeu sérieux qui demande aux joueurs de « gérer » des biomes en prenant compte de 3 facteurs : la biodiversité, le développement économique et le bien-être de la population. Choisir ! Dans Ecosysgame, le joueur effectuera 4 types de missions dans des parties plus ou moins longues (les courtes se jouent sur 5 missions, les moyennes 10 et les longues 20). Dans « Que faire? Enfin, les défis « Qui mange qui? Ce jeu, sous ses graphismes chatoyants et naïfs, se revèle être un véritable défi adressé aux lycéens, ainsi qu'une banque de connaissances touffue sur l'écologie. Niveau : Secondaire

M'Sila: un automobiliste tue une femme pour avoir refusé ses avances Une femme, âgée de 40 ans, a été assassinée dimanche 08 novembre à Magra (M'Sila), renversée par un automobiliste à qui elle a refusé les avances, rapportait hier, lundi, l'APS. Selon des témoins, cet automobiliste suivait la dénommée Razika Cherif et lui faisait des avances. Face au refus de cette dernière, il l'a renversée avec son véhicule et lui est passée plusieurs fois dessus avant de prendre la fuite. L'APS a rapporté que l'homme a été arrêté lundi par les éléments de la Sûreté de la daïra. "L’enquête se poursuit pour déterminer les raisons et les circonstances qui ont conduit à l’acte meurtrier de cet automobiliste de 33 ans, a indiqué la même source, soulignant que des témoins ont assuré que le mis en cause, au volant d’un véhicule utilitaire, a agi de "façon délibérée" en passant "à deux reprises au moins" sur le corps de la victime, décédée sur place."

Cohabiter avec… Le hérisson en ville Il existe bel et bien un hérisson des villes et un hérisson des champs ! Connu de tous mais très discret, ce petit mammifère est présent surtout la nuit. De récentes études montrent qu’en ville, son comportement s’est adapté aux pratiques urbaines et humaines. Mieux le connaître pour mieux le protéger… Hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus) - Crédit photo : Nicole Tissot Qui est-il ? Espèce nocturne emblématique des jardins, le hérisson d’Europe Erinaceus europaeus s’invite aussi en ville. En ville, son comportement diffère et c’est surtout dans les parcs, les zones résidentielles et particulièrement au pied des immeubles que nous pouvons le rencontrer. Températures plus doucesRéserves de nourriture plus importantesPollution lumineuse perturbant son cycle biologique Parallèlement, les résultats démontrent que certains hérissons abandonnent leur régime insectivore pour un régime omnivore, s’accommodent de restes de fromages. Une espèce menacée

Iran - Le dernier jour où les femmes ont pu se promener tête nue J’ai commencé à prendre des photos en 1972. À ce moment-là, il n’y avait que quatre ou cinq femmes photographes en Iran. Le métier de photographe était considéré comme une chose étrange pour des femmes. La meilleure photo de Hengameh Golestan : Des femmes iraniennes protestent contre la loi du hijab de 1979. La photo (voir ci-dessus) a été prise le 8 mars 1979, le lendemain de l’adoption de la loi du hijab qui décrétait que les femmes en Iran devaient porter un foulard hors de chez elles. C’était une très grande manifestation regroupant des femmes – et des hommes – de toutes les professions, des étudiants, des étudiantes, des médecins, des avocats. J’ai pris cette photo au début de la manifestation. La révolution iranienne nous avait appris que, si nous voulions quelque chose, il fallait descendre dans la rue et le réclamer. Je voulais rejoindre toutes les manifestations pendant la révolution, mais je savais que je devais le faire comme photographe. Hengameh Golestan Notes biographiques

Consommer des insectes est-il dangereux pour la santé? - Le Temps Qui veut des mouches, des vers de farine, des grillons ou des vers à soie pour son repas de midi? A l’avenir, les insectes vont de plus en plus s’inviter sur les cartes de mets, tant ces bestioles regorgent de protéines. Mais y a-t-il des risques à les consommer? L’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) vient de faire un premier point dans un rapport. En Europe, où les insectes ne sont officiellement pas encore autorisés à la consommation, des restaurants, grandes surfaces et entreprises du secteur alimentaire tendent pourtant à se lancer dans ce secteur inédit. C’est que dans le reste du monde, quelque 2.5 milliards de personnes consomment aujourd’hui déjà environ 1900 espèces différentes d’insectes. Profils de risques L’EFSA vient ainsi d’élaborer un profil de risques qui identifient les possibles dangers biologiques et chimiques ainsi que les risques d’allergénicité liés à la consommation d’insectes, ou entomophagie. Alors, danger, ou non? Et en Suisse?

Les femmes sans voile mettent la vapeur Des "femmes sans voile", de culture musulmane, ont créé un collectif qui a manifesté ce 10 juillet place de la République. Le voile est-il l'étendard d'un islam politique ou une simple "mode" ? De quoi le voile est-il le nom, comme l'écrirait Alain Badiou ? Article publié sur le blog Demosthene2012 Un collectif de femmes né à Aubervilliers a lancé, en 2014, une « journée des femmes sans voile », prenant exemple sur une initiative canadienne. Place de la République, peu de monde en dehors des organisatrices et des associations ayant signé leur lettre ouverte, adressée aux « néo-communautaristes ». Le contexte post-11 janvier est délicat pour ce collectif, qui appelait à un rassemblement au pied de la statue de la place de la République, devenue une sorte de monument commémoratif après la grande manifestation parisienne. Deux types de questions se posent à l’observateur, qui découlent l’une de l’autre : La laïcité, d’ailleurs, on ne sait pas trop ce que c’est. Blog Demosthene2012

Éduthèque - Partenaire Sciences et techniques  Présentation de l'offre Inserm – Éduthèque L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) propose gratuitement aux enseignants des contenus d’information scientifique et médicale, qu’ils pourront utiliser pour leur enseignement. Les élèves peuvent aussi bénéficier de l’offre de contenus de l’Inserm en accédant au service par le portail Éduthèque. Pour obtenir cet accès pour ses élèves, l’enseignant doit créer un identifiant générique unique associé à un mot de passe qu’il donnera à tous ses élèves. Les enseignants pourront accéder aux contenus à travers les thèmes suivantes : La cellule et son patrimoine génétique, Féminin et masculin, La vision et ses troubles, Nutrition et ses troubles, Biotechnologies, Quelques aspects de la réaction immunitaire, Neurone et communication nerveuse, Génétique, environnement et pathologies humaines. Toutes les ressources de l’Inserm pour Éduthèque bénéficient des Conditions Générales d’Utilisation du portail. L’Inserm sur Internet

Israël : des milliers de manifestants pour la paix avec les Palestiniens Des milliers d'Israéliens ont manifesté samedi à Tel-Aviv pour une reprise des négociations avec les Palestiniens à l'occasion du 20e anniversaire de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, grande figure de l'effort de paix. L'organisation "la Paix maintenant" et d'autres groupes favorables à une solution "à deux Etats" appelaient au rassemblement alors que les perspectives de règlement de l'un des plus vieux conflits de la planète ont rarement paru plus sombres. Une récente vague de violences fait même craindre une nouvelle intifada. Les accords d'Oslo, espoir déçu. Les manifestants sont partis de la place portant le nom de Yitzhak Rabin, devenu Premier ministre en 1992 et tombé le 4 novembre 1995, à 73 ans, sous les balles d'un fanatique juif orthodoxe, Yigal Amir. "La voie qui s'est arrêtée en 1995 (avec l'assassinat de Rabin) reste plus que jamais celle à suivre aujourd'hui", a déclaré une porte-parole de "la Paix maintenant", Anat Ben Nun.

Related: