background preloader

Travailler autrement

Facebook Twitter

Organisation du travail

Management. Gestion du temps. Zone de confort : osez en sortir. Socio-dynamique, cartographiez vos parties prenantes » Manager le changement. Le concept de socio-dynamique a été développé par Jean-Claude Fauvet, notamment dans son livre « La socio-dynamique : un art de gouverner ».

Socio-dynamique, cartographiez vos parties prenantes » Manager le changement

La socio-dynamique est une carte des acteurs qui permet d’évaluer leurs degrés d’implication et d’identifier les alliés & opposants. Cette carte s’établit en fonction de 2 dimensions : - La synergie, soit le degré d’implication dans le projet noté de +1 à +4, +1 : Suit les initiatives avec réticence+2 : Ne prend pas d’initiative mais suit celles qu’on lui propose+3 : Prend des initiatives mais a besoin d’encouragement+4 : Porte le projet de façon autonome - L’antagonisme, soit le degré d’opposition au projet noté de -1 à -4. -1 : adhère pleinement au projet-2 : adhère au projet mais négocie certains points-3 : n’adhère pas au projet mais se soumet au rapport de force-4 : n’adhère pas du tout au projet et ne lâchera rien De cette cartographie, nous identifions 8 attitudes différentes auxquelles il est possible d’adapter la sienne pour être plus efficace :

Ressources – Chaire de recherche contributive. Vidéo : Bernard Stiegler, Patrick Braouezec – « Faire de Plaine commune un territoire numérique apprenant et contributif », Fête de l’Humanité 2016, (en accès libre) Vidéo : séminaire Ars Industrialis-Plaine Commune, (en accès libre) Vidéo : « La faim du travail », octobre 2016, Datagueule France Télévisions, (en accès libre) Vidéo : Débat – A propos du revenu de base et du revenu contributif – Ars Industrialis – Revue Multitudes, Novembre 2016 Sur l’économie contributive et le revenu contributif Franck Cormerais et Philippe Béraud, « Economie de la contribution et innovation sociétale« , Innovations, 2011, (en accès libre) Bernard Stiegler, Ariel Kyrou, Entretien « L’emploi est mort, vive le travail » (repris dans le livre publié aux Editions Fayard, Mille et une nuits), (en accès libre)

Ressources – Chaire de recherche contributive

Introduction La crise actuelle n’a pas que des répercussions sur nos économies, elle impacte également les entreprises et leur fonctionnement, à travers le management.

Celui-ci est très sensible aux évolutions de l’environnement et on peut toujours corréler les « modes managériales » et le contexte économique. Les théories de la planification se sont ainsi développées dans les années 60, au moment de la croissance et avec une visibilité économique optimale. Dans les années 30, les premiers auteurs de l’école des relations humaines ont mis en avant la nécessité pour les employés de participer à la gestion courante de l’entreprise et à ses décisions ; remettant en cause le modèle classique et hiérarchique présenté par Fayol et Taylor.

Politiquement, elle a fait l’objet de l’ordonnance célèbre du général de Gaulle en 1967, sur la participation aux profits. Cependant, l’approche plus « managériale » de la participation n’a pas toujours connue le même succès. 1. 1.1. Source : caseeworld.com. L'holacratie décryptée - Entretien avec Bernard Marie Chiquet. Organisations horizontales, en réseau, collaboratives… Il semblerait que les organisations hiérarchiques héritées du passé aient du plomb du l’aile.

L'holacratie décryptée - Entretien avec Bernard Marie Chiquet

Pour autant, comment concrètement repenser le travail sans nécessairement mettre à bas les structures du salariat ? Dans le petit monde de l’entreprise libérée, il est un système qui fait régulièrement parler de lui : l’holacratie. Entretien avec Bernard Marie Chiquet, fondateur d’IGI Partners, l’un des principaux promoteurs de cette “technologie managériale” en France. Commençons par le commencement : qu’est-ce que l’holacratie ? Comment le concept est-il né ? Bernard Marie Chiquet. Le concept est né aux Etats-Unis dans le secteur de l’IT dans les années 2000. Afin de diffuser leurs méthodes organisationnelles, ils ont fini par créer le véhicule HolacracyOne. Qu’est-ce qui fait la singularité de l’holacratie dans l’univers des entreprises libérées au sens large ? B. Les nouvelles formes de travail qui émergent : l’entreprise sans mails du 26 juillet 2016 - France Inter. Assez de ces dizaines de mails qui polluent votre quotidien au boulot ?

Les nouvelles formes de travail qui émergent : l’entreprise sans mails du 26 juillet 2016 - France Inter

De grandes sociétés proposent à leurs salariés de se déconnecter, quelques heures ou totalement C'est la mode en ce moment, de grandes sociétés proposent à leurs salariés de se déconnecter! En 2011, Atos la première avait fait part de son intention d'éradiquer totalement les courriels. Depuis, d'autres entreprises tentent de s'y mettre. Quelques heures ou totalement. Chez Priceminister, une mesure symbolique a été mise en place depuis un an et demi. Cédric Dufour, directeur général chez Priceminister : "Ils sont prévenus par mail, là c’est une bonne utilisation du mail… et on rappelle les règles : pas de mail de 9h à midi et demi. Ça marche très bien, à tel point que depuis la mise en place de ce système, il y a un an et demi, les employés ont réussi à réduire leurs consommations de mails, devenus à force "un véritable poison au travail" pour Alexia Lefeuvre, chargée de communication chez Priceminister.