background preloader

Manipulations de l'information

Facebook Twitter

Comprendre la désinformation. D’abord employée pour contester les médias, la désinformation prend aujourd’hui de nouvelles formes par la multiplication exponentielle et la rapidité des informations échangées via Internet.

Comprendre la désinformation

Les médias sont mis en accusation depuis les années 1980-90, notamment à la suite du traitement médiatique de la révolution roumaine (le « charnier » de Timisoara) et de la guerre du Golfe. Intellectuels, professionnels et opinion publique mettent de plus en plus en question la surabondance de l’information et l’abus du spectaculaire, notamment au moyen des images dérobées, reportages plus ou moins bidonnés, faux scoops, voyeurisme inconvenant et recours au sensationnel.

Si les médias alternatifs présents sur Internet aident à lutter contre la désinformation institutionnelle, le web véhicule également rumeurs et canulars, tout en permettant la diffusion de tout type de propagande. Définition une manipulation de l’opinion publiquedes moyens détournésdes fins politiques internes ou externes. The Conversation ebook fake news DEF. Quels sont les impacts de la désinformation? La désinformation et l’angoisse : partenaires de choix De façon générale, les fausses nouvelles parviendraient à se répandre plus largement en exploitant des émotions fortes, comme la peur et le dégoût.

Quels sont les impacts de la désinformation?

C’est du moins ce que suggère une étude du Massachusetts Institute of Technology publiée dans la revue Science en 2018. Qui plus est, le fait croire aux fausses nouvelles serait un bon prélude à l’anxiété, surtout en temps d’épidémie. En effet, les résultats préliminaires d’une récente enquête sur la pandémie et ses impacts psychologiques et comportementaux, menée par une équipe de l’Université de Sherbrooke, montrent qu’un Québécois sur six serait susceptible de souffrir d’anxiété ou de stress post-traumatique lié à la pandémie, et que croire à diverses fausses nouvelles et théories du complot pourrait « accentuer les facteurs de stress ».

Davantage de confusion Qui dit vrai ? Covid-19 : comment les "rassuristes" tentent d'inoculer le doute sur les mesures sanitaires. Comment combattre la désinformation. Aide Les ateliers conversationnels fonctionnent peu importe l'appareil que vous utilisez.

Comment combattre la désinformation

Si jamais la conversation s'interrompt de façon inattendue ou qu'il est impossible de la poursuivre, rafraîchissez la boîte de dialogue ou la page. Vous aurez alors l’option de recommencer l’atelier ou de reprendre où vous étiez. Écrivez-nous si vous constatez un problème persistant. Méthodologie Les informations personnelles, comme le nom et le genre demandés dans l’atelier d’introduction, ne sont utilisés qu’à des fins de scénarisation et de personnalisation de l’expérience.

Votre progression à la fin de chacun des ateliers est enregistrée. Les ateliers sont basés sur le travail des Décrypteurs, l'équipe de Radio-Canada qui lutte contre la désinformation. Crédits Daniel Blanchette PelletierJournaliste Melanie JulienChef de pupitre Francis LamontagneDesigner Mathieu St-LaurentAndré GuimaraesDéveloppeurs Martine RoyCoordonnatrice Danielle JazzarRéviseure linguistique. Apprendre à combattre la désinformation : une expérience conversationnelle interactive pour jeunes et moins jeunes!

9 adultes sur 10 au Canada affirment s’être déjà fait prendre au piège d’une fausse nouvelle.

Apprendre à combattre la désinformation : une expérience conversationnelle interactive pour jeunes et moins jeunes!

C’est énorme. À ce sujet, Radio-Canada propose une expérience interactive visant à aider les élèves à développer leurs compétences sur la désinformation. Et les nôtres aussi, qui sait? « La désinformation ne prend pas de répit et la pandémie de la COVID-19 en est la preuve. L’abondance de fausses nouvelles a une fois de plus démontré la nécessité d’être vigilant et d’éduquer toutes les générations à ce phénomène en émergence ». Nous l’avons consulté, et on peut dire que cet outil a un petit quelque chose d’interactif et de vraiment accrocheur! L’expérience se déroule en une dizaine de chapitres (ateliers) sur des thèmes variés, allant des robots à l’hypertrucage, en passant par les nouvelles « zombies » et les fausses nouvelles… qu’elles soient négatives ou positives!

Pour l’équipe derrière le projet, c’est « une excellente façon de discuter de désinformation dans les écoles. Sur Instagram, des influenceuses complotistes. Temps de lecture: 2 min — Repéré sur The Atlantic Certaines influenceuses américaines utilisent Instagram et ses codes esthétiques pour diffuser des théories complotistes, parfois sans même le savoir, raconte The Atlantic.

Sur Instagram, des influenceuses complotistes

Dans l'imaginaire commun, les théories du complot sont réservées aux sites marginaux et peu esthétiques. Mais depuis quelque temps, de plus en plus d'influenceuses, habituellement spécialisées en parentalité, produits de beauté ou thés minceur, relayent des théories du complot notamment liées à la traite d'enfants. Parmi celles-ci, on retrouve le Pizzagate, prétendant qu'il existe un réseau pédophile dans une pizzeria autour de l'ancien directeur de campagne d'Hillary Clinton, ou encore la théorie QAnon –selon laquelle Donald Trump livre une guerre secrète à l'establishment américain. Récemment, le compte Instagram anonyme @little.miss.patriot a partagé les supposées références au Pizzagate dans le clip de la chanson «Yummy» de Justin Bieber.

De quoi les fake news sont-elles le symptôme ? La désinformation ne touche pas seulement les jeunes et les personnes peu diplômées - Laboratoire d'Analyse et de Décryptage du Numérique. Le débat sur la désinformation se focalise souvent sur les jeunes lecteurs, qui en seraient les premières victimes. « Il faut former les citoyens, et notamment les plus jeunes, pour les aider à reconnaître les fausses informations, à les appréhender, à s’en protéger », insistait, par exemple, Françoise Nyssen, à l’époque ministre de la culture, lors du débat sur la loi relative à la lutte contre les fausses informations à l’été 2018.

La désinformation ne touche pas seulement les jeunes et les personnes peu diplômées - Laboratoire d'Analyse et de Décryptage du Numérique

Selon une enquête réalisée par l’équipe des Décodeurs du journal Le Monde à partir des données de l’institut Médiamétrie, au mois d’avril 2020, en plein confinement, une période marquée par un fort intérêt pour l’actualité et un vrai besoin d’informations, les jeunes ne semblent pas être des cibles privilégiées pour les sites les moins fiables. Les 25-49 ans sont surreprésentés dans l’audience des sites peu fiables Les catégories aisées ne sont pas épargnées. Fake news : 30 ressources essentielles pour les cerner et lutter contre.

8. Internet comme espace d’émancipation et de co-construction du savoir.