background preloader

19ème siècle

Facebook Twitter

Audrey Munson. Early life[edit] Career[edit] Munson returned to New York in 1919 and was living with her mother in a boarding house owned by Dr.

Audrey Munson

Walter Wilkins. Wilkins fell in love with Munson and murdered his wife, Julia, so he could be available for marriage.[1] Although Munson and her mother had left New York prior to the murder, the police still wished to question them, resulting in a nationwide hunt for them. They were finally questioned in Toronto, Canada, where they testified that they had moved out because Mrs. Cora Pearl. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cora Pearl

Marie Duplessis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marie Duplessis

Rose Alphonsine Plessis dite Marie Duplessis, comtesse de Perrégaux, née le à Nonant-le-Pin et morte le à Paris, est une célèbre courtisane française qui a inspiré à Alexandre Dumas Fils le personnage de Marguerite Gautier dans La Dame aux camélias. Nombre de faits connus au sujet d’Alphonsine Plessis ont été mélangés aux légendes contemporaines et au personnage littéraire auquel elle a donné naissance. The Rise and Fall of Audrey Munson, the ‘American Venus’ Audrey Munson was famous for posing naked and being cloaked in scandal.

The Rise and Fall of Audrey Munson, the ‘American Venus’

The Gilded Age model and silent-film star dated America’s richest bachelor, was the toast of the 1915 World’s Fair and inspired scores of painters and sculptors in the beaux-arts style. This proto-celebrity vanished long ago but her neoclassical features and figure live on in allegorical monuments and paintings across the United States. In a new biography, “The Curse of Beauty,” journalist James Bone investigates the tragic muse who bared it all, attempted suicide and spent almost 65 years in an asylum.

Renée Falconetti. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Renée Falconetti

Renée Jeanne Falconetti[1], née à Pantin[2] le et morte à Buenos Aires le , est une actrice française de théâtre et de cinéma. Biographie[modifier | modifier le code] Pensionnaire de la Comédie-Française en 1924-1925, elle dirige sa propre compagnie théâtrale (installée au Théâtre de l'Avenue, 1929-1930). Elle reste dans les mémoires cinéphiliques pour avoir été la bouleversante interprète de Jeanne dans le film La Passion de Jeanne d'Arc de Carl Theodor Dreyer (1927).

Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle s'installe définitivement en Argentine (1943) à Buenos Aires où elle se donne la mort en 1946. Pola Negri. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pola Negri

Pour les articles homonymes, voir Negri. Carrière et biographie[modifier | modifier le code] L'Europe[modifier | modifier le code] Née Barbara Apolonia Chałupiec « d’une mère issue de la royauté polonaise appauvrie et d’un père aux ancêtres slovaques »[2], elle débute comme danseuse au sein du Ballet Impérial de Varsovie mais doit abandonner cette carrière à cause de la tuberculose[2].

Elle prend des cours d'art dramatique au Conservatoire de Varsovie : en 1913, elle fait ses débuts au théâtre dans une pièce de Gerhart Hauptmann puis joue au Théâtre impérial de Varsovie[3]. Amélie Élie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amélie Élie

Amélie Élie dite Casque d'or (carte postale, vers 1900). Biographie[modifier | modifier le code] La gamine d'Orléans[modifier | modifier le code] C'est dans leur repaire, un bistrot nommé « la Pomme au lard », qu'elle rencontre son futur compagnon, Bouchon, fraîchement sorti de prison où il a purgé une peine pour proxénétisme. Lassée de l'attachement d'Hélène et de sa jalousie, Amélie se laisse tomber dans ses bras, ou plutôt sur son coin de trottoir. Cependant, entre les mains de Bouchon, Amélie passe de prostitution régulière à l'abattage. Les activités d'Amélie ne changent pas. Marie Duplessis - 1824-1847. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marie Duplessis - 1824-1847

Polaire (actrice) - 1874-1939. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Polaire (actrice) - 1874-1939

Polaire Polaire est une chanteuse et actrice française, née Émilie Marie Bouchaud le 14 mai 1874 à Alger (Algérie) et morte le 11 octobre 1939 à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). En 1891, Polaire, 17 ans, vint à Paris rejoindre son frère Edmond qui y exerçait au café-concert sous le nom de Dufleuve. Elle avait déjà chanté dans des cafés à Alger et continua sur cette voie. Elle se fit remarquer par son physique particulier tenant à une exceptionnelle taille de guêpe à une époque où les femmes portaient des corsets pour affiner leur taille. Cléo de Mérode - 1875-1966. Natalie Clifford Barney - 1876-1972. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Natalie Clifford Barney - 1876-1972

Natalie Barney vers 1900. Elle écrivit des poésies, des mémoires et des épigrammes, mais croyait que c'était sa vie qui était sa véritable œuvre d'art. Ouvertement lesbienne, elle travailla à faire revivre une histoire littéraire des femmes. Particulièrement intéressée par les poésies de Sappho, elle essaya de recréer une école de femmes-poètes comme celle que cette dernière avait tenue à Mytilène. On la connaît également pour ses nombreuses conquêtes amoureuses, dont la poétesse Renée Vivien, la danseuse et courtisane Liane de Pougy et la femme-peintre Romaine Brooks, sans oublier Colette. Pendant plus de soixante ans, son salon littéraire de la rue Jacob a accueilli les écrivains et artistes qui ont compté des deux côtés de l'Atlantique. Mata Hari - 1876-1917. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Renée Vivien - 1877-1909. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gala Dalí - 1894-1982. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Renée Adorée 1898-1933. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Renée Adorée vers 1922 Renée Adorée, née Jeanne de La Fonte[1] à Lille le et morte à Sunland-Tujunga (Californie) le , est une actrice française. Biographie[modifier | modifier le code] Fille d'artistes de cirque, Renée Adorée participait aux représentations depuis l'âge de cinq ans en compagnie de ses parents. Elle commence très jeune sa carrière d'actrice et se produit avec une troupe en Europe. Lors de l'avènement du cinéma parlant, Renée Adorée fut l'une des rares actrices dont la voix portait suffisamment pour continuer à jouer.