background preloader

XXIème Siècle

Facebook Twitter

AUBUSSON MUSEE DE LA TAPISSERIE sept 2013. Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 : Retour à la liste complète Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité Pays : France Identification Description La tapisserie d’Aubusson.

Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :

Tapisserie d'aujourd'hui - La tapisserie - Aubusson Tapisserie - Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, à Aubusson. En ce début de XXIe siècle, la tapisserie d’Aubusson connaît un nouveau souffle en renouant avec la création contemporaine et en renouvelant ses usages au contact d'autres disciplines artistiques ou à travers des programmes de recherche et d'innovation.

Tapisserie d'aujourd'hui - La tapisserie - Aubusson Tapisserie - Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, à Aubusson

Initiée dès la fin du XXe siècle avec des créeateurs comme Sylvain Dubuisson, cette nouvelle période est véritablement inaugurée par la commande publique conjointe de l’État, du Conseil général de la Creuse, avec le soutien du Conseil régional du Limousin, de la Tenture de l’an 2001 en onze pièces. Elle regroupe des talents d’aujourd’hui comme Philippe Favier et offre des pièces troublantes comme L’Avion.

La commande publique ou des initiatives privées permettent d’importants tissages confiés à des artistes comme Robert Combas, Hervé Di Rosa, Fabrice Hyber ou Gérard Garouste. Les incroyables tapisseries en papier de Tomoko Shioyasu. Une artiste japonaise réalise d’immenses et superbes tapisseries en sculptant des feuilles de papier géantes.

Les incroyables tapisseries en papier de Tomoko Shioyasu

Elle créé ainsi des motifs ayant trait à la mer, à l’air… Un très beau travail à découvrir ! L’artiste japonaise, Tomoko Shioyasu, née à Osaka et fascinée par les éléments de la nature, a créé de magnifiques tapisseries de plafond. Coup de génie, l’artiste a découpé dans des feuilles de papier géantes des dessins basés sur des formes naturelles comme les feuilles ou les typhons.

De ce fait, la lumière filtre et une ventilation est installée dans la salle d’exposition afin de faire vivre ces sculptures. Pour parvenir à ce résultat surprenant, Tomoko Shioyasu utilise plusieurs méthodes : elle réalise des coupures qui se chevauchent sur de larges feuilles de papier avec des couteaux ; elle créé des trous en faisant soigneusement brûler des feuilles de papier synthétiques, ou elle dessine et peint en utilisant de l’acrylique et du fusain.

Une gigantesque fresque murale réalisée par un fan de Star Wars. Designer de talent et grand fan de l’univers de George Lucas, le britannique Aled Lewis a réalisé une gigantesque fresque murale inspirée de sa saga préférée.

Une gigantesque fresque murale réalisée par un fan de Star Wars

Inspirée de la gigantesque tapisserie représentant la bataille des Hastings, au Royaume-Uni, la fresque représente certaines scènes cultes de la saga Star Wars. L’oeuvre, qui a nécessité plusieurs dizaines d’heures de travail est actuellement exhibée à la Galerie 1988 de Los Angeles, et vendue au prix de 20.000$. Avis aux fans! Articles similaires: Exposition de tapisseries à l’église du château « Felletin.fr. Trop grand ou trop petit, trop de toile ou pas…La 55ème exposition textile estivale de Felletin met en scène un dialogue inédit entre les minitextiles d’Angers et de grands tissages réalisés par les lissiers d’Aubusson et de Felletin.

Exposition de tapisseries à l’église du château « Felletin.fr

Mise en scène d’un double dialogue d’échelles dans l’art textile L’oeil du visiteur est intrigué par la confrontation entre la monumentalité des tissages réalisés à Aubusson et à Felletin et les mini-textiles d’Angers, d’un format imposé de 12x12x12 cm. La Triennale internationale des mini-textiles d’Angers est née en 1993 à l’initiative de Pierre Daquin, artiste-lissier. Les oeuvres présentées ici sont les lauréates de l’édition 2012 du concours, organisé autour du thème «Too web or not to web, trop de toile ou pas». En écho au « to be or not to be » de Shakespeare, la réflexion s’articule autour de l’impact des nouvelles technologies sur la société contemporaine : peut-on exister aujourd’hui sans être présent sur la Toile ? Frédérique Morel. Plongez dans le fantastique cabinet de curiosités de Frédérique Morel.

Frédérique Morel

Cette artiste parisienne réalise de surprenantes tapisseries sur des supports pour le moins inattendus. S’inspirant du pouvoir narratif des tapisseries, comme celle de Bayeux, qu’elle a appris a tisser avec sa grand mère, Frédérique Morel a choisi de l’appliquer directement sur des animaux empaillés, les animaux étant représentés partout dans l’art, mais faisant ainsi sortir la scène du cadre pour la rendre plus vivante.

Ses sources d’inspirations sont extrêmement variées : Adam et Eve, le paradis perdu, l’Apocalypse, les hommes et les femmes, l’artisanat et l’industrie, le beau et le laid etc. Son univers vise à réenchanter le monde en racontant des histoires. Elle précise même sur son site qu’aucun animal n’a été maltraité pendant la création de ces œuvres… Ana Teresa Barboza. Broderie sur toile, 135 x 96 cm (2010) Formée au Pérou à la peinture, Ana Teresa Barboza Gubo poursuit sa formation en patronage à Paris jusqu’en 2009.

Ana Teresa Barboza

Le travail de cette jeune artiste est d’une incroyable richesse et maîtrise technique, mêlant broderie, dessin et papier transfert dans un univers parfois pixelisé télescopant Frida Kahlo et la tapisserie d’Aubusson. Graphite et broderie sur toile, 104 x 102 cm (2011) Broderie et papier transfert sur toile, 100 x 115 cm (2007) (Détail) Broderie sur toile, 33 x 39 cm (2011) Détail Graphite et broderie sur toile, 70 x 49 cm (2011) Broderie sur toile, 110 x 140 cm (2010)