background preloader

XVIIème siècle

Facebook Twitter

21_LE_THEATRE_EN_FRANCE_A_L_EPOQUE_MODERNE. Les conditions matérielles du théâtre au XVIIe S - Fenêtres Sur Cours de LettreS. En province, ces troupes sont itinérantes.

Les conditions matérielles du théâtre au XVIIe S - Fenêtres Sur Cours de LettreS

Paris seul dispose de théâtres permanents, mais très peu nombreux. Les auteurs savent donc généralement pour quels acteurs ils créent des rôles. Se font concurrence une troupe italienne de commedia dell'arte, et les troupes de l'Hôtel de Bourgogne, du Marais et du Palais-Royal (dirigée par Molière), qui seront réunies en 1680 pour former la Comédie-Française. Elles suffisent étant donné la capacité des salles (plus de mille spectateurs) et la population : quinze représentations d'une pièce sont alors un triomphe. Architecture et équipement des salles Les spectateurs sont répartis sur le reste de l'espace. Le plateau, exigu, a une largeur utile réduite à six ou huit mètres. Le rideau de scène, s'il existe, ne peut être manœuvré. Les éléments de décor sont disposés sur les côtés et le fond du plateau.

L'éclairage est assuré par des chandelles. Pierre Corneille. Poète dramatique français (Rouen 1606-Paris 1684).

Pierre Corneille

La situation de Corneille aujourd'hui est paradoxale : un nom illustre, une tragi-comédie extrêmement célèbre (le Cid, 1637), dont quantité de répliques sont connues du grand public, un adjectif (« cornélien ») passé dans l'usage courant contrastent avec une certaine méconnaissance de pans entiers de son œuvre. Naissance 6 juin 1606 à Rouen. Famille Son père est « maître des Eaux et Forêts de la vicomté de Rouen », une modeste profession administrative qui le range dans la petite bourgeoisie. Formation Études au collège des Jésuites de Rouen, puis licence de droit. Premiers succès Succès immédiat de Mélite, première pièce et première comédie (1629-1630). Évolution de la carrière de l’auteur : – un auteur comique (1631-1645) : la Veuve, la Galerie du Palais, la Suivante, la Place royale, quatre comédies, de 1631 à 1634.

. – la tentation de l’abandon : échec de Pertharite (1652) et « retraite ». – le retour au théâtre : Œdipe (1659). Mort. L'une n'est pas moins difficile à faire que l'autre. L'une n'est pas moins difficile à faire que l'autre "La tragédie, sans doute, est quelque chose de beau quand elle est touchée; mais la comédie a ses charmes et je tiens que l'une n'est pas moins difficile à faire que l'autre. - Assurément, Madame, et quand, pour la difficulté, vous mettriez un plus du côté de la comédie, peut-être que vous ne vous abuseriez pas.

L'une n'est pas moins difficile à faire que l'autre

" La Critique de L'Ecole des femmes, sc. VI L'idée que le genre comique est tout aussi noble et tout aussi difficile d'exécution que le genre tragique circule dans les milieux mondains : elle fait l'objet d'un long développement dans un discours de Guez de Balzac (1644, rééd. 1659) (1) ainsi que dans l'"Histoire du poète Sibus", contenue au sein du Recueil de pièces en prose les plus agréables de ce temps (Paris, Sercy, 1661, t. L'idée fait débat: La question figurait déjà chez Vossius (1647) (7) et, dès l'Antiquité, chez Horace (8). Ce n'est, Monsieur, ni faiblesse ni lâcheté que cette douceur apparente : c'est une force dissimulée. La notion de genre : cours d'Antoine Compagnon.

Les Fables de La Fontaine - Conté par Jean Rochefort. "Miraculeux condensé de sagesse et de malice, trésors littéraires et poétiques, les fables de la fontaine trouvent en Jean Rochefort, l’un de nos acteurs les plus spirituels, une interprétation d’une envoûtante profondeur.

Les Fables de La Fontaine - Conté par Jean Rochefort

Une redécouverte totale des Fables pour un moment tout simplement inoubliable. Certain Renard Gascon, d'autres disent Normand,Mourant presque de faim, vit au haut d'une treilleDes Raisins mûrs apparemment,Et couverts d'une peau vermeille.Le galand en eût fait volontiers un repas ;Mais comme il n'y pouvait atteindre :« Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. »Fit-il pas mieux que de se plaindre ?

" French Covers. 1950?

French Covers

Thirty single matchbox labels, each giving the title and an illustration for a fable of either Jean de La Fontaine or Florian. The total set may number fifty. Fifty were announced, but so far I have found only these thirty. There are also two larger 2 3/8" x 2¾" labels, apparently for a package of ten of the packets that would use the sixteen individual labels.

FABLES