background preloader

Crise

Facebook Twitter

Monétiser la dette ? Dominique Méda: «Une autre voie que le modèle libéral ou la sortie de l’euro» - Page 3. Le « sauvetage » de l'Irlande : 67,5 € milliards de prêts, 89,5 milliards transférés aux banques. L’étude publiée aujourd’hui par le réseau des Attac d’Europe a été coordonnée par Attac Autriche et Attac Irlande.

Le « sauvetage » de l'Irlande : 67,5 € milliards de prêts, 89,5 milliards transférés aux banques

Les résultats en détail (voir aussi www.attac.at/uploads/media/b...) : 18,1 milliards € ont été utilisés pour recapitaliser directement les banques irlandaises . 55,8 milliards € sont allés aux créanciers de l’État irlandais . € 37,5 milliards ont servi à rembourser des obligations gouvernementales à échéance et € 18,3 milliards pour payer les intérêts sur les obligations en circulation . 1,6 milliards € ont été dépensés par la National Asset Management Agency (NAMA ), une structure de défaisance garantie par l’Etat , pour acheter les mauvais actifs immobiliers détenus par les banques irlandaises .

La Troïka Troïka Troïka : FMI, Commission européenne et Banque centrale européenne qui, ensemble, imposent au travers des prêts des mesures d’austérité aux pays en difficulté. aggrave les erreurs du gouvernement irlandais Cliquez pour plus. Le Who’s Who des profiteurs. Guns, debt and corruption. Executive Summary Five years into the financial and economic crisis in Europe, and there is still an elephant in Brussels that few are talking about.

Guns, debt and corruption

The elephant is the role of military spending in causing and perpetuating the economic crisis. As social infrastructure is being slashed, spending on weapon systems is hardly being reduced. While pensions and wages have been cut, the arms industry continues to profit from new orders as well as outstanding debts. The shocking fact at a time of austerity is that EU military expenditure totalled €194 billion in 2010, equivalent to the annual deficits of Greece, Italy and Spain combined. COÛT DU TRAVAIL : ENFONÇONS LE CLOU !, par FOD.

Billet invité Après mon précédent billet « Compétitivité et coût du travail : le mauvais débat », je vous communique quelques graphiques (1) explicites, directement issus du résumé du dernier Rapport mondial sur les salaires de l’Organisation Internationale du Travail, un repère de dangereux marxistes, comme chacun le sait. Au risque de vous paraître un tantinet trivial, je vous présente dans la famille « Bosse et ferme là ! » le père : Et maintenant la mère : Ces graphiques sont si éloquents que tout commentaire paraîtrait presque superflu. Toutefois, reconnaissons une certaine lucidité aux rédacteurs de ce rapport quand ils osent écrire – enfer et damnation ! Un esprit révolutionnaire serait-il en train de planer sur nos plus hautes instances internationales ? Wait and see… Plus de 40 plans de rigueur en zone euro depuis 2010.

CRISE FINANCIÈRE ET LOGIQUE DE LA PRÉDISPOSITION. Cet texte a été présenté le 5 septembre 2009 au colloque « Parier sur l’incertitude », organisé à Bruxelles par Dominique Deprins.

CRISE FINANCIÈRE ET LOGIQUE DE LA PRÉDISPOSITION

La représentation de l’incertitude en finance a joué un rôle essentiel dans le déclenchement-même de la crise qui débuta en 2007 et dont les différentes phases ne cessent d’évoluer, chacune apportant son nouveau lot de mauvaises surprises. Contrairement à ce qui a pu se passer lors de crises précédentes, et en particulier dans le cas de la chute de la compagnie Enron, spécialisée dans le commerce de l’énergie, et qui fut l’un des épisodes les plus hauts en couleur de la crise des startups, la fraude n’a pas joué cette fois-ci un rôle majeur dans l’origine de la crise. Il en va tout autrement de la modélisation des produits financiers et de la qualité des modèles économiques, qui ont elles joué un rôle déterminant, tout particulièrement pour ce qui touche à leur prétention importune à parler de l’avenir avec certitude.

Le vrai Pourquoi le Ve siècle ? L’avenir. Frederic Lordon « Etat de décrépitude de la zone euro » Work-for-free programme to be expanded by government. At the moment, those out of work are obliged to take an unpaid placement for a month or lose their benefits.

Work-for-free programme to be expanded by government

Photograph: Matt Cardy/Getty Images Thousands more unemployed people will be forced to work for free or lose their benefits under controversial plans to be announced by the work and pensions secretary, Iain Duncan Smith, as the government is warned its drive to get people back into work appears to be floundering. The scheme, under which the jobless are obliged to accept an unpaid work placement for a month to keep their benefits, will be "significantly extended" within the next two weeks, according to Whitehall sources. The facts are clear. This cruel austerity experiment has failed. A woman receives a free meal from a soup kitchen organised by a Greek humanitarian group in Athens’ main Syntagma Square.

The facts are clear. This cruel austerity experiment has failed

Photograph: Kostas Tsironis/AP Last week was an awesome warning of where go-it-alone austerity can lead. It produced some brutal evidence of where we end up when we place finance above economy and society. Frédéric Lordon débat au Lieu Dit 23 janvier 2012. "Leur dette, notre démocratie" : Frédéric Lordon. Les fonds vautour - Idées. Les matins - Paul Jorion.

Lordon - Les banques nous prennent en otage. Galbraight - Le système mafieux des banques.