background preloader

Crise de la démocratie

Facebook Twitter

Epidémiologie appliquée au Néolibéralisme, démocratie en mode dégradé, par Jean-François Le Bitoux – Blog de Paul Jorion. Billet invité.

Epidémiologie appliquée au Néolibéralisme, démocratie en mode dégradé, par Jean-François Le Bitoux – Blog de Paul Jorion

Ouvert aux commentaires. Jean-François Bayart: «La gauche répète les fadaises du national-libéralisme» «En direct de Mediapart» : le débat Stiegler - Todd. L’AVENIR DU FRONT NATIONAL : EMMANUEL TODD ET BERNARD STIEGLER. Européisme et nazisme... Das Jahr 2015. Nos annalistes et écrivains d’hier, entrevoyaient parfois assez clairement les fentes du temps humain qui est le nôtre.

Européisme et nazisme... Das Jahr 2015

“Je me souviens de la maison sous l'Occupation, toujours fermée. Pendant la Guerre civile, même chose. Plus tard, je dus m'éloigner pour longtemps. Le régiment, les bateaux, des amours interminables et des tas de soucis, que je considérais comme uniques et pénibles entre tous. Jusqu'au jour où les deuils me ramenèrent chez nous. Puissante et incontrôlée la troïka - Documentaire 2015. La Troïka, les banques et nous, par Zébu. Billet invité.

La Troïka, les banques et nous, par Zébu

Le documentaire qu’Arte a diffusé ce mardi, « Puissante et incontrôlée : la Troïka », est un très bon documentaire. D’abord parce qu’il est réalisé par une chaîne franco-allemande, que c’est une production allemande et qu’il est présenté par un journaliste allemand, en allemand [1]. Ce type de documentaire participe justement à cette nécessité de ‘parler aux Allemands’, sur ce qu’est la réalité et non sur ce qu’en disent leurs représentants élus ou leurs medias. La raison délirante de l’Europe, un nouveau fascisme mou ? Il est temps d’ouvrir les yeux : les autorités qui se trouvent à la tête de l’Europe incarnent un fascisme nouveau.

Ce fascisme, ce n’est plus celui, manifeste et assumé, qui a fait du XXe siècle l’un des grands siècles de la laideur politique ; il s’agit plutôt d’un fascisme mou et retors, dissimulant ses intentions mauvaises derrière un langage qui se voudrait de raison. Mais la raison que manifestent tous ceux qui, aujourd’hui, se trouvent forcés de discuter avec le Premier ministre grec, Aléxis Tsípras, est en réalité une raison délirante. Elle l’est sur plusieurs plans. Premièrement, la raison européenne est délirante sur le plan politique : chaque nouveau geste posé par les autorités de l’Europe (ainsi, en dernier lieu, celui du directeur de la Banque centrale, Mario Draghi) affiche davantage le mépris des principes sur lesquels elle se prétend fondée par ailleurs.

Troisièmement, la raison européenne est délirante du point de vue de la raison elle-même. VERS LA POST DÉMOCRATIE ? [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] Sombre tableau Àl’aide de multiples graphiques et avec un sens de la pédagogie qui ne nous épargne aucun détail du sombre tableau qu’il dresse, Wolfgang Streeck, professeur de l’université de Cologne, né en 1946, montre comment l’actuel triomphe du marché, fâché avec la croissance dès le milieu des années 1970, se produit alors que ledit marché n’est plus en mesure que d’empiler de la dette.

VERS LA POST DÉMOCRATIE ?

Dans son avatar « néo­libéral », le capitalisme se révèle donc incapable d’honorer les promesses de l’Etat social d’après-guerre, et la politique qu’il reconfigure sous nos yeux se met au service d’un autre peuple, celui des « rentiers » du capital, qui ne maintient son emprise sur l’opinion publique qu’en anesthésiant celle-ci par le biais d’une industrie culturelle envahissante – et en lui martelant l’idée qu’il n’y a pas d’alternative. [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

Aide-mémoire N° 67 : L’« extrême-droite économique » ou « fascisme en col blanc », un entretien avec Paul Jorion. Un entretien que j’ai accordé au magazine Aide-mémoire, édité par l’association Les territoires de la mémoire.

Aide-mémoire N° 67 : L’« extrême-droite économique » ou « fascisme en col blanc », un entretien avec Paul Jorion

Centre d’éducation à la résistance et à la citoyenneté. Jürgen Habermas : La démocratie en jeu. La crise de la zone euro rend nécessaire une plus grande intégration politique de l’UE, constate le sociologue allemand.

Jürgen Habermas : La démocratie en jeu

Mais la voie empruntée par les dirigeants européens laisse de côté ce qui devrait être leur priorité : le bien-être des citoyens, établi dans un cadre démocratique. Extraits. A court terme, la crise requiert la plus grande attention. Mais par-delà ceci, les acteurs politiques ne devraient pas oublier les défauts de construction qui sont au fondement de l'union monétaire et qui ne pourront pas être levés autrement que par une union politique adéquate : il manque à l'Union européenne les compétences nécessaires à l'harmonisation des économies nationales, qui connaissent des divergences drastiques dans leurs capacités de compétition.

Néolibéralisme globalisé et fascisme, une équation improbable ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Margherita Nasi Afin de sanctionner l’abus d’alcool, la ville de Londres expérimente en 2012 un nouveau dispositif : poser autour de la cheville d’individus arrêtés en état d’ébriété un boîtier électronique permettant de mesurer leur taux d’alcool toutes les 30 minutes. « C’est efficace et moins cher », commente alors le maire de la ville, Boris Johnson.

Néolibéralisme globalisé et fascisme, une équation improbable ?

Le professeur de psychopathologie clinique Roland Gori porte un regard plus sévère sur cette pratique. Une fois le dispositif enlevé, ces personnes ont tendance à récidiver comme les autres. Surtout, ce genre d’appareil - des machines miniaturisées introduites dans le corps humain pour accroître ses performances et en assurer la traçabilité - serait symptomatiques de notre civilisation. « Ne nous y trompons pas, nous nous dirigeons sans réflexion ni état d’âme vers ce type de lien social. Totalitarisme de la technique Parti unique, contrôle social et expansionnisme guerrier. Richard Brouillette - L'encerclement : La démocratie dans les rets du néolibéralisme. Rousseau, "élections piège à cons", d@ns le texte. La crise de la démocratie. Frédéric Lordon: Spinoza contre le néolibéralisme. PÉREMPTION DU DÉCLIN, par Bertrand Rouziès-Leonardi.

Billet invité.

PÉREMPTION DU DÉCLIN, par Bertrand Rouziès-Leonardi

Mes chers compatriotes, nous déclinons. COMMENT JE SUIS DEVENU UN SOCIAL-DÉMOCRATE EXTRÉMISTE, par Michel Leis. Billet invité Mon entrée dans l’adolescence a coïncidé avec la fin des Trente Glorieuses.

COMMENT JE SUIS DEVENU UN SOCIAL-DÉMOCRATE EXTRÉMISTE, par Michel Leis

De la période qui a précédé, il ne me reste que des souvenirs assez lointains et l’impression que la croyance dans de beaux lendemains était partagée par le plus grand nombre, à commencer par mes parents. PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » : École (économique) de Chicago, par Bertrand Rouziès-Leonardi. École libre du totalitarisme ou école totalitaire de la liberté. – Vous êtes libres de choisir.

PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » : École (économique) de Chicago, par Bertrand Rouziès-Leonardi

De quoi vous plaignez-vous ? – Forme une triade horrifique avec l’école ordolibérale allemande et l’école autrichienne. Son directeur le plus connu : feu Milton Friedman, homme de paix que son prénom renvoie en enfer. Sa devise : « Life is unfair » (« La vie est injuste »), ce qui sous-entend non de la commisération mais le souci de tirer profit (« to deal with ») des injustices constatées. Réformes sociétales et Néolibéralisme. Atlantico : Dans son discours mercredi à l’Assemblée nationale, Christiane Taubira a déclaré : "Depuis des siècles, l’évolution du mariage va vers l’égalité.

Aujourd’hui, nous parachevons l’égalité et nous en sommes fiers". A rejeter leurs opposants du mauvais côté de l'Histoire, les partisans du mariage homosexuel s'inscrivent-ils dans la tradition soixante-huitarde ? Jean-Pierre Le Goff : Ils s’inscrivent en partie dans cette tradition tout en la détournant et en l’orientant vers de nouveaux horizons qui n’ont plus grand chose à voir avec la logique de subversion de l’époque. Dans les années qui suivent mai 1968, le courant de la libération du désir qui s’opposait à l’extrême gauche traditionnelle entendait « disposer librement de son corps » en renversant tous les interdits et les tabous de l’époque.

On peut mesurer les différences et le chemin parcouru depuis lors. Jean-François Kahn : Par définition, la gauche soixante-huitarde ostracise l'adversaire. » Entretien avec Jean-Claude Michéa. Moi, adorateur de Jean-Claude Michéa, infiltré à Slate. Nous autres, jeanclaudemichéistes, avons repris depuis peu notre patient travail de jeanclaudemichéisation de la sphère médiatique.

Il faut dire que le moment est crucial pour nous. Jean-Claude Michéa vient de publier Les mystères de la gauche, de l’idéal des lumières au triomphe du capitalisme absolu, pour approfondir son précédent essai, Le Complexe d’Orphée. Jean-Claude Michéa - entretien. Nous vivons une époque formidable.

Pierre Rabhi : "le superflu est sans limites alors qu'on n'assure pas l'indispensable". Après un premier entretien il y a quinze jours, Reporterre retrouve Pierre Rabhi pour prolonger la discussion sur les grands enjeux écologiques de la société française. Le gouvernement organise un débat public national la « transition énergétique ». L'accordéon de la philanthropie globale, par Bernard Hours. Avec la prolifération des initiatives dites « humanitaires », généreuses, solidaires, s’installe une certaine confusion. Solidarité, aide, charité, urgence humanitaire : de quoi parle-t-on ? Derrière un chantage permanent à l’indifférence à l’égard du malheur d’autrui, ne voit-on pas se dessiner et se développer une vaste entreprise de formatage moral et global ?

Parce que ces débats se présentent comme éthiques, la critique est suspecte. Pourtant, le contenu du devoir de solidarité mérite d’être interrogé. On peut d’abord souligner la dimension privée et non publique de ces actions et des discours qui les accompagnent. Au XXe siècle, l’Etat dit « providence » met en œuvre des politiques visant à améliorer la vie des citoyens. Un tel phénomène s’interprète dans un cadre idéologique global.

Cacciari, un philosophe qui vous veut du bien. Elements de réflexions sur la démocratie (théorie)