background preloader

Energie du bâtiment

Facebook Twitter

Accueil - Guide du Photovoltaïque. Guide de l'autoconsommation | Groupement des Particuliers Producteurs d'Electricité Photovoltaïque. Autoproduction - Autoconsommation Produire soi-même une partie de son électricité pour sa propre consommation, un peu comme on cultive les légumes de son potager, est possible, tant réglementairement que techniquement. Outre la satisfaction de produire et utiliser une énergie renouvelable, cette production est devenue intéressante financièrement. L'augmentation croissante du coût des énergies et la baisse du prix des matériels ont rendu possible la production d'une partie de son énergie pour moins cher qu'on ne l'achète aux fournisseurs classiques. L'autoconsommation est un moyen de réduire ses coûts de consommation électrique, en complément des autres moyens existants : optimisation de l'isolation, rénovation énergétique, choix d'appareils moins énergivores, changement des habitudes, ...

Mais, pour que cela soit efficace, il ne faut pas faire n'importe quoi, n'importe comment. Certains "éco-délinquants" ont déjà commencé à démarcher des clients sur ce thème … ! CalSol - pvreseau. Outils d'aide à la décision | Groupement des Particuliers Producteurs d'Electricité Photovoltaïque.

Photovoltaique

Dimensionnement, calcul chauffage bois, hydro_accumulation, hydroaccumulation, biomasse, stockage d'energie, poelle, cuisiniere. L'hydroaccumulation en chauffage bois pour faire quoi! Stockage de l'énergie thermique avec le chauffage bois Le rôle d'un stockage d'énergie est d'assurer un bon fonctionnement de la chaudière même lorsque la demande énergétique est faible (journées d'hiver peu froides, automne, printemps, été). Il s'agit donc d'absorber le surplus d'énergie que va produire la chaudière. Cette énergie stockée sera restituée dans l'installation de chauffage et dans l'eau chaude sanitaire éventuellement selon la demande. Ainsi, lorsque le/les ballons de stockage sont chargés d'énergie (80°C voir 90°C de haut en bas) la chaudière doit être vide de bois et ne plus être rechargée. La chaudière sera rechargée en bois lorsque le/les ballons seront vidés de leur énergie (30°C à 40°C en haut selon le type d'installation) avec seulement la quantité nécessaire de bois pour réchauffer le/les ballons tampons.

Principe de l’hydroaccumulation en chauffage bois Le ballon hydroaccumulateur a 2 fonctions : Avec : Chaudière bois. Le ballon tampon. Le ballon tampon (hydro accumulation) est incontournable pour une chaudière bois bûches car l'énergie fournie par cette dernière doit impérativement être absorbée pour éviter une montée anormale de la température et une mise en veille du feu qui produit bistre et pollution pour cause de mauvaise combustion. Ce ballon tampon doit pouvoir absorber le surplus d'énergie produit par la chaudière, il permet alors une plus grande autonomie. Son dimensionnement n'est pas aisé mais voici une méthode de calcul où 2 solutions peuvent être envisagées : On part du principe que toute l'énergie fournie par le chargement du combustible doit être absorbée en totalité et par le logement (déperditions thermiques et production d'ECS) et par le ballon tampon.

La chaudière étant dimensionnée par rapport aux déperditions thermiques de base elle sera donc pratiquement toujours surpuissante. Principe de fonctionnement avec le ballon tampon. ANFR - Cartoradio. Le plancher chauffant. La combustion. Deux produits principaux résulteront d'une combustion correcte : du dioxyde de carbone (ou CO2) et de l'eau (ou H2O). En effet, si on considère la combustion "stoechiométrique" (c'est-à-dire contenant la quantité d'oxygène exacte pour faire réagir le combustible de manière parfaite), on obtient, CHyOx + (1 + y/4 - x/2) O2 —› CO2 + y/2 H2O Par exemple, on obtient pour le méthane C'est le CO2 dont on parle au niveau de la pollution atmosphérique et de la problématique du réchauffement de la planète qu'il entraîne. Il est principalement lié à l'utilisation des combustibles fossiles, elle-même liée à l'activité économique.

Voici les ordres de grandeur du CO2 produit. Les fumées en sortie de chaudière contiendront également de la vapeur d'eau (H2O). Mais l'oxygène provient de l'air atmosphérique et celui-ci contient également de l'azote (N), qui théoriquement reste neutre dans la réaction de combustion et devrait être rejeté comme tel dans les fumées. Le réglage d'une courbe de chauffe. Monsieur M. est responsable technique d’une institution située à Namur. L’installation de chauffage qu’il avait pour mission de gérer ne comprenait quasiment aucune régulation : la chaudière était maintenue en permanence à température grâce à son aquastat,seul le circuit de la façade sud est équipé d’une vanne trois voies manuelle Installation avant rénovation. Au plus fort de l’hiver, Monsieur M. réglait par expérience la température de la chaudière sur 80°C. En effet une température plus élevée engendrait l’apparition de plaintes de la part des occupants qui souffraient d’un excédent de chaleur.

Malheureusement, lorsque le soleil était présent, les locaux situés au sud étaient vite surchauffés. Récemment, les responsables de l’institution ont décidé d’investir dans la régulation de l’installation. Les circuits sont équipés de vannes mélangeuses avec servomoteur et sont régulés chacun au départ de leur propre sonde extérieure. Installation après rénovation. 1. T° maximale de l'eau = 80°C (b) Cours: Energétique du bâtiment. Poêle à bois Hwam 2630c - Seguin Duteriez. Données techniques Puissance nominale 4,5 kWPuissance maximale 6 kWBûches 25 cmRendement 80,3 %Emission (% CO à 13% O2) 0,10 %Volume chauffé jusqu’à 220 m3*Sorties fumées Ø 150 horizontale ou verticaleDouble combustion «Autopilot»Régulation automatique arrivées d’air primaire et secondaireBalayage d’air de la vitre intégré système étancheCouleur noirPoids 75 kgOption kit arrivée d’air extérieur étanche(connectable sur l’arrière ou le dessous)Indice de Performance Energétique et Environnemental <1 *selon isolation du bâtiment.

QAI

Ventilation. Calcul, programme dimensionnement plancher chauffant, chauffage sol, rafraichissant, rafraichissement, réversible. Calculer un plancher chauffant n'est pas si facile, car une multitude de facteurs rentrent en ligne de compte selon différents paramètres de base tels que : la température de départ du fluide chauffant, la chute de température entrée/sortie dans la boucle, le mode de pose du plancher chauffant, le diamètre du tube, etc. Ce programme de calcul THERMASOL fonctionnant sur Excel permet de dimensionner les installations de panneaux chauffants dans des installations de chauffage par le sol.

Ce programme permet de calculer très rapidement : Les pas de pose des tubes chauffants (les écartements entre les tubes des panneaux chauffants) Le linéaire de tubes chauffant à installer dans un chauffage par le sol. Les émissions thermiques des planchers chauffants en fonction de différents paramètres tels que les températures du fluide chauffant, du diamètre des tubes chauffants et du mode de pose. Le contrôle de la température de surface du plancher chauffant. Parquets collés Parquets flottants Inertie. Shou sugi ban. Aides financières et incitations. Proposer une ressource Trier par date | Trier par titre 0 | 10 | Tout afficher 0 | 10 | Tout afficher Haut de page L’EnviroBOITE est co-financée par l’Union Européenne.L’Europe s’engage en Provence-Alpes-Côte d’Azuravec le Fonds Européen de Développement Régional.

L'architecture soft-tech : la recherche de la technique non traumatisante. Chantier Leroy Merlin Source Cette étude a été menée par Marine Morain, correspondante Leroy Merlin Source, et Lauréna Cazeaux, toutes deux architectes ingénieurs au sein du cabinet Arbor&Sens à Lyon. Initiée au sein du groupe Habitat, Environnement et Santé, cette réflexion s'appuie sur une pratique professionnelle de plus en plus marquée par un empilement de normes et de réglementations, notamment environnementales et énergétiques.

L'exigence de performance se traduit par un habitat de plus en plus chargé en technologie, qui sous-entend un habitant lui-même habile et performant... que l'on tente de ranger dans des grilles de comportements moyens ou standardisés : comme si l'on pouvait « normer et prévoir l'imprévisible » ! Pour télécharger la version complète et mise en page du document. Www.ecoperl.com. Www.hydroperl.fr. Www.debitmetre-france.fr.

Suivit de bâtiment

Cuisson. Suivit des conso. Éclairage LED. Acoustique. Toilettes. Isolant eco. Isolant. Récup chaleur eau usée. Formations. RT2012 et conception basse conso. Normes.