background preloader

Secteurs traditionnels : Bâtiment TP, industrie, transport, tert

Facebook Twitter

Industrie

Batiment TP. Logistique. Tranport. Emploi. Les Pays de la Loire profitent d'une véritable embellie. Enquête Heureux bassin d'emploi nazairien.

Emploi. Les Pays de la Loire profitent d'une véritable embellie

Après des années de morosité, liées à la crise économique mondiale et en particulier à celle de la construction navale, une véritable embellie frappe la région. « La demande est devenue exponentielle fin 2014, observe rétrospectivement Raynald Riou, conseiller Pôle Emploi. À l'époque, pour les embauches, l'industrie avait du mal à se projeter au-delà de six mois car l'activité ne faisait que se relancer. » Deux locomotives Aujourd'hui, la charge de travail est à la mesure des produits construits : colossale. L'industrie navale à Saint-Nazaire, c'est 2 600 salariés rien que pour STX, et à peu près autant chez les co-réalisateurs, indispensables pour la construction si complexe des paquebots géants. Fortement médiatisée lors du départ de l'Harmony of the Seas (plus gros paquebot au monde), l'industrie navale n'est pourtant pas la seule à proposer du travail dans le bassin.

Pourquoi ? Ajusteurs, soudeurs et tuyauteurs. Chambres consulaires. En Vendée, elles jouent collectif. Qu'est ce qui rapproche les trois chambres consulaires ?

Chambres consulaires. En Vendée, elles jouent collectif

L'action économique. Elle domine les voeux de Maurice Milcent, de Joseph Moreau et de Joël Limouzin. Apprentissage Les mesures annoncées récemment par le Président de la République concernant l'apprentissage vont dans le bon sens. Maurice Milcent, président de la chambre de métiers n'en doute pas. Les trois présidents souhaitent surtout un changement de mentalités : « L'apprentissage sans entrepreneurs n'existe pas et il n'y a pas de formation sans apprentissage. » Nouveaux métiers Le numérique est partout. Lire aussi : Investissements. Vendée. Le réseau Entreprendre accompagne les employeurs depuis 10 ans.

« Pour créer des emplois, il faut d'abord créer des employeurs ».

Vendée. Le réseau Entreprendre accompagne les employeurs depuis 10 ans

Cette phrase est inscrite en lettres d'or au frontispice du réseau Entreprendre de Vendée. Elle est attribuée à Gérard Mulliez, créateur de Phildar, quand il a dû se résoudre à licencier 600 employés dans les années 1990. De cette réflexion est né le réseau Entreprendre, qui compte aujourd'hui 48 associations pour 81 antennes en France. Le réseau Entreprendre Vendée a été créé en 2006. Le principe : des chefs d'entreprise en activité accompagnent des créateurs où des repreneurs.

Des critères stricts On comprend que le système fasse un tabac. . « D'abord, il faut que le futur employeur s'engage à créer cinq emplois dans les trois ans. Certes, tout le monde n'a pas accès au système. La Vendée, terre de réseaux, présente une grande variété de secteurs. Les deux derniers exemples : Julien et Sylvain Roger reprennent une société de huit salariés qui fabrique des produits pour le béton. Sarthe. BNI ouvre un deuxième groupe au Mans. Centre d'appel. L'égalité des sexes défendue chez Teletech.

Nantes. Le groupe informatique Sigma va recruter une vingtaine de collaborateurs. Plein Ouest-Recourir à un salarié à temps partagé. Article Souplesse, simplification administrative de la gestion du personnel, apport d’une compétence spécifique… La formule du salarié à temps partagé présente de sérieux atouts pour les entreprises.

Plein Ouest-Recourir à un salarié à temps partagé

Dans quels cas choisir cette solution RH ? Complexité administrative liée à une embauche, difficulté à évaluer à long terme la pertinence d’ouvrir un nouveau poste à plein temps… Pour les entreprises, et les TPE-PME en particulier, la décision de recruter en CDI n’est pas toujours simple à prendre. La formule du salarié à temps partagé constitue une réponse. Laurent Guillou, dirigeant du groupe Facility, société de services en propreté et conciergerie implantée à Saint-Nazaire, l’a expérimentée. « Nous avions identifié le besoin d’une compétence en webmarketing. Des salariés plus motivés ? Toutes les démarches (recrutement du salarié, organisation du temps de travail et répartition dans chaque structure, fiches de paie, formations…) sont effectuées par le groupement d’employeurs.

Zoom. Cliquez pour découvrir les patrons à suivre. Nomination. Bernard Veber, futur DG de Groupama Loire-Bretagne. Loire-Atlantique. Terrena va encore reprendre un maraîcher nantais.